fbpx

MUSK FACTURERA 8$ PAR MOIS POUR LE FAMEUX COCHE BLEU !

Musk qualifie de « connerie » le système de coche bleu des « Seigneurs et Paysans » – il facturera 8 dollars par mois

Après que le nouveau propriétaire de Twitter, Elon Musk, a réagi à la crise de colère de l’auteur de romans d’horreur de gauche Stephen King concernant la rumeur d’une redevance de 20 dollars par mois pour conserver le symbole de statut « coche bleu » tant convoité sur la plateforme, Musk a clarifié ce qui va se passer : ce sera 8 dollars par mois (ou 96 dollars par an, ou un 69 inversé).

TRADUCTION :

« 20 dollars par mois pour garder mon coche bleu ? Putain, ils devraient me payer. Si ça se met en place, je me casse comme Enron. »

« Nous devons payer les factures d’une manière ou d’une autre ! Twitter ne peut pas compter entièrement sur les annonceurs. Que diriez-vous de 8 dollars ? »

Dans une série de tweets publiés mardi, Musk a déclaré que « le système actuel de Twitter, qui consiste à déterminer qui a ou n’a pas de coche bleue, est une connerie« .

TRADUCTION :

« Le système actuel de seigneurs et paysans de Twitter pour savoir qui a ou n’a pas une coche bleue est une connerie. Le pouvoir au peuple ! Bleu pour 8$/mois. »

Il a ensuite indiqué sur Twitter que les prix « par pays » seraient proportionnels au pouvoir d’achat, et a ajouté que les abonnés bénéficieraient d’une « priorité dans les réponses, les mentions et les recherches » et de la « possibilité de publier de longues vidéos et des fichiers audio », ainsi que de « moitié moins de publicités ».

TRADUCTION :

« Prix ajusté par pays proportionnellement à la parité du pouvoir d’achat »

« Vous obtiendrez également : « La priorité dans les réponses, les mentions et les recherches, ce qui est essentiel pour vaincre le spam/scam. ·Possibilité de publier des vidéos et des fichiers audio longs ·Deux fois moins de publicités »

TRADUCTION :

« Et contournement du paywall pour les éditeurs désireux de travailler avec nous.« 

« Twitter disposera ainsi d’une source de revenus pour récompenser les créateurs de contenu.« 

Plus tôt dans la journée de mardi, le Wall Street Journal a rapporté que Twitter allait mettre fin à la possibilité pour les abonnés à Twitter Blue d’accéder aux articles sans publicité des éditeurs.

Twitter Blue est un abonnement mensuel qui existe depuis environ un an et qui offre des fonctionnalités premium, comme l’option « annuler un tweet » et l’accès à des articles sans publicité provenant de centaines d’éditeurs, dont Vox, Los Angeles Times et Insider.

Cette décision intervient alors que le nouveau propriétaire de la société, Tesla Inc. Elon Musk, procède à des changements radicaux, allant de licenciements très médiatisés à des mises à jour de produits, depuis la conclusion de la transaction de 44 milliards de dollars la semaine dernière. Mardi matin, Sarah Personette, directrice de la clientèle de Twitter, a déclaré sur Twitter qu’elle avait démissionné vendredi. -WSJ

On ne sait pas si les utilisateurs vérifiés auront 90 jours pour s’inscrire au service à 8 dollars ou s’ils perdront leurs  » chèques bleus  » tant convoités.

La semaine dernière, l’ancien directeur financier de Twitter a suggéré que les gens seraient prêts à payer 49 dollars par mois et que, dans le cas contraire, ils n’auraient pas dû être vérifiés en premier lieu.

Les fans de Star Trek : The Next Generation se souviennent peut-être de l’épisode dans lequel le connard extradimensionnel « Q » est privé de ses pouvoirs pour avoir semé le chaos dans l’univers.

C’est ce que vient de faire Elon Musk à la police de la pensée de Twitter chargée de la modération du contenu, à quelques semaines des élections de mi-mandat. La semaine dernière, le nombre d’employés pouvant accéder aux outils de censure est passé de plusieurs centaines à une quinzaine de personnes, ce qui a réduit leur capacité à influencer les discussions sur la plateforme.

Selon Bloomberg, Musk et son « cabinet de guerre » ont gelé l’accès de certains employés aux outils internes utilisés pour la modération du contenu et l’application d’autres politiques, réduisant la capacité du personnel à « modifier ou pénaliser les comptes qui enfreignent les règles relatives aux informations trompeuses, aux messages offensants et aux discours de haine ».

Ils ne pourront pas non plus bannir les médecins et les chercheurs hautement qualifiés qui publient des récits divergents sur Covid-19.

Toutes les violations, à l’exception de celles dont l’impact est le plus élevé et qui font l’objet d’un examen manuel, resteront sur la plateforme, selon des personnes au fait de la question.

Le personnel de Twitter utilise des tableaux de bord, appelés outils d’agent, pour mener à bien des actions telles que l’interdiction ou la suspension d’un compte considéré comme ayant enfreint la politique. La détection des infractions à la politique peut être signalée par d’autres utilisateurs de Twitter ou détectée automatiquement, mais la prise de mesures à leur égard nécessite une intervention humaine et un accès aux outils du tableau de bord. Ces outils ont été suspendus depuis la semaine dernière, selon les personnes interrogées.

Cette restriction fait partie d’un plan plus large visant à geler le code logiciel de Twitter afin d’empêcher les employés d’apporter des modifications à l’application pendant la transition vers un nouveau propriétaire. Habituellement, ce niveau d’accès est accordé à un groupe de personnes comptant des centaines de personnes, et ce nombre a été initialement réduit à environ 15 personnes la semaine dernière, selon deux des personnes, qui ont demandé à ne pas être nommées pour discuter des décisions internes. Musk a conclu son accord de 44 milliards de dollars pour rendre la société privée le 27 octobre. -Bloomberg

Dimanche, les employés de Twitter ont eu un accès limité aux outils internes destinés à surveiller l’élection présidentielle au Brésil.

Pendant ce temps, la société continue d’utiliser une technologie d’application automatisée ainsi que des contractants tiers.

La capacité limitée à restreindre la liberté d’expression a donné des sueurs froides à l’équipe chargée de la confiance et de la sécurité de Twitter – les employés craignant que l’entreprise soit à court de personnel pendant la période précédant les élections de mi-mandat du 8 novembre.

Rappelons que l’équipe chargée de la confiance et de la sécurité était dirigée par Vijaya Gadde, aujourd’hui licenciée, qui aurait joué un rôle important (peut-être même la décision finale) dans l’interdiction de ZeroHedge en février 2020 pour avoir suggéré que le Covid-19 était le résultat d’une fuite de laboratoire (et que nous avions « doxxé » un employé du laboratoire de Wuhan en utilisant des données accessibles au public – ce qui n’est pas du doxxing).

En interne, selon les employés, Musk a soulevé des questions sur un certain nombre de politiques et s’est concentré sur quelques règles spécifiques qu’il veut que l’équipe revoie. La première est la politique générale de Twitter en matière de désinformation, qui pénalise les messages contenant des mensonges sur des sujets tels que les résultats des élections et Covid-19. Musk veut que la politique soit plus spécifique, selon des personnes familières avec le sujet.

M. Musk a également demandé à l’équipe de revoir la politique de Twitter en matière de comportements haineux, selon ces personnes, et plus particulièrement une section qui stipule que les utilisateurs peuvent être pénalisés en cas de « dénaturation ciblée ou de dénomination mortelle de personnes transgenres« . -Bloomberg

Lundi, Yoel Roth, responsable de la sécurité et de l’intégrité de Twitter, a tweeté que l’entreprise faisait face à une augmentation des messages offensants.

« Depuis samedi, nous nous sommes concentrés sur la lutte contre la recrudescence des comportements haineux sur Twitter. Nous avons fait des progrès mesurables, en supprimant plus de 1500 comptes et en réduisant les impressions sur ce contenu à presque zéro« , a-t-il écrit, ajoutant : « Nous traitons principalement une campagne de trolling ciblée et à court terme.« 

Pour comprendre les enjeux autour de la lutte actuelle d’Elon Musk autour de la liberté d’expression, revoir notre entretien avec Didier Maïsto :

Source : Zero Hedge

Je partage maintenant !

2 thoughts on “MUSK FACTURERA 8$ PAR MOIS POUR LE FAMEUX COCHE BLEU !

  • 25 novembre 2022 à 16h00
    Permalink

    GANACHE A NE PAS MANQUER, UNE TRONCHE VAUT MILLE DISCOURS SUR L’OBJECTIVITE DE L’ACTIVISTE

    Un modérateur licencié de Twitter révèle des « inquiétudes » sur l’avenir de la liberté d’expression de la plate-forme

    https://www.zerohedge.com/political/fired-twitter-moderator-worries-about-platforms-free-speech-future

    Jetez un coup d’œil à certains des employés licenciés de Twitter au cours des deux dernières semaines par Elon Musk et il est facile de comprendre pourquoi l’entreprise a fonctionné comme une chambre d’écho d’extrême gauche pendant si longtemps. Bien que les dirigeants de l’entreprise aient affirmé que la plate-forme était « politiquement neutre » pendant de nombreuses années, des preuves sont en train d’apparaître qui confirment ce que nous savions déjà – Il y avait un grave parti pris de gauche qui imprégnait tous les aspects du site de médias sociaux qui ciblait et censurait spécifiquement tous les points de vue ou faits qui ne correspondaient pas à leur récit.

    De manière hilarante, Musk a posté sur la découverte d’un placard de fournitures au siège de Twitter contenant du butin activiste, y compris des piles de t-shirts sur lesquels étaient imprimés « #StayWoke ». Une entreprise neutre ? Pas une chance.

    Le niveau d’autoritarisme ouvert affiché par la gauche politique au cours des dernières années a été étonnant, sinon prévisible.
    ***(Prévisible ben ouais : C’est les types qui ont inventé la déportation et la solution finale avec Trotski, l’Holodomor et les crimes volontaires par la faim organisée avec Mao.
    La gauche aussi ceux qui ont inventé le socialisme nazi et le socialisme fasciste pour en accuser les gens « non-socialistes » pendant 70 ans… Donc rien d’étonnant avec la gauche.
    Pour les gauchiasses émotifs : Pas besoin de me jouer la comédie des snow flakes aux mains pleines de sang, ça ne prend pas chers Trotskistes inventeurs de la solution finale !)***

    La réaction aux changements chez Twitter solidifie cette obsession dans les détails cristallins. Ici, un ancien employé contractuel de Twitter (un homme s’identifiant comme une femme trans) embauché comme « modérateur » (censeur) parle à NBC de ses inquiétudes quant à l’avenir de l’entreprise en tant que plate-forme basée sur la liberté d’expression.

    ***(vidéo NBC d’un vieux mec en surpoids transsexuel de plus de 50 ans habillé en rose comme ma petite nièce mais avec la voix de mon oncle, ça vaut le coup d’oeil NBC ^^
    Le mec ne sait pas qui il est lui-même mais prétend nous dire ce qu’est la liberté d’expression… c’te blague la gauche … ) ***

    Le message de NBC est relativement clair : la liberté d’expression est négative. Et, un tel idéal appliqué à Twitter éclipse le grand mal fait aux pauvres employés de gauche innocents qui faisaient l’œuvre de Dieu en protégeant les utilisateurs de la plate-forme des discussions non filtrées.

    Partie préférée de l’article :
     » La Terre a-t-elle explosé à cause de moins de modération sur Twitter ? Non. Le Troisième Reich est-il revenu parce que les guerriers de l’identité de genre ne sont pas assis sur leurs ordinateurs portables à la maison pour interdire les personnes qui disent que l’obésité de Lizzo est malsaine ou que les hommes ne peuvent pas être des femmes, ne peuvent pas avoir leurs règles et ne peuvent pas avoir de bébés? Rien ne s’est passé.  »

    ***Oui mais avec ces gens là on n’en finit plus de crever, on allait tous crever du trou de l’ozone, du refroidissement, du sida, du réchauffement, du co2, de la fin du pétrole qu’on attend encore, du KKK français qui n’a jamais existé…
    Ils prévoyaient même H24 pendant des décennies : de terro d’ulktra-droite qui allaient tuer du muz sauf que c’est l’inverse qui se passe depuis les années 80, et même tous crever à cause de socialistes allemands vieux de plus de 90 ans surreprésentés dans la droite française qu’ils n’ont mais trouvés !
    Quelle bande de tarés !

    Répondre
  • 13 novembre 2022 à 10h35
    Permalink

    Cela soulève une foule de questions :
    -Est-ce que les comptes à macarons illégaux vendus sous le manteau par les employés à des démon-crates, seront bannis ?

    -Des comiques, pourront-elles continuer à changer de nom en gardant leur macaron, en se faisant passer pour Musk disant « Je vote pour les démon-crates », et par-là, invalider la sincérité du scrutin (vu la popularité d’Elon) ?

    -Est-ce que les données utilisateur seront toujours revendues à des sociétés de commerce et d’ingénierie sociale et à des états ?

    -Est-ce que des préfets de la raie-publique continueront à avoir un accès root gk-sudo (superadministrateur) à tous les comptes twitter ?

    -Est-ce qu’Elon nous expliquera enfin, qui finançait le fonctionnement de la plateforme, alors que Twitter perdait 4 millions d’euro par jour ?
    Où est passé ce pognon, d’où vient-il, et pourquoi ?

    -Est-ce que le réseau continuera à être censuré en fonction des sujets que vous évoquez et de vos opinions politiques « non-conformes au nom de la liberté d’expression et d’opinion » ? mdr

    -Est-ce que légalement parlant, le célèbre macaron payant, légalement certifié par pièces d’identité, permettra à la ‘justice » des chambres spéciales, de vous attaquer pénalement pour vos propos tenus ?
    (preuve n’étant plus à faire de votre identité…
    ceci-dit c’était un choix puisque le préfet assigné au réseau avait déjà toutes les infos pour vous identifier… si la « justice » ne vous faisait pas comparaitre c’est que le mythe de l’anonymat restait un calcul plus intéressant que la sanction )

    « L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. » Aristote

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *