fbpx

UKRAINE : L’INSTRUMENT DE LA CIA DEPUIS 75 ANS ! PARTIE 1

De l’utilité de la CIA

Les médias ont construit un récit pur et simple sur la « guerre de Poutine » qui dissimule l’expansion impérialiste de l’Amérique en Europe de l’Est. Il s’agit d’un effort tout à fait orwellien pour projeter sur la Russie ce que les États-Unis et leur principal allié impérial, le Royaume-Uni (qu’un journaliste britannique a qualifié de « remorqueur de l’Amérique »), n’ont cessé de faire depuis 1945 – et en fait depuis des siècles.

Si l’on regarde en arrière, les États-Unis, sous Truman, ont commencé la politique consistant à transformer les ennemis (Allemagne, Japon) en amis et les amis (l’importante alliance avec l’URSS pendant la guerre) en ennemis. La CIA, créée en 1947, a été le principal instrument clandestin de cette politique, travaillant en étroite collaboration avec l’Organisation néonazie des nationalistes ukrainiens (OUN) pour mener des actions de sabotage, de division et de déstabilisation de l’État soviétique.

OUN logo [Source: wikimedia.org]

L’OUN, en particulier la faction dirigée par l’allié allemand Stepan Bandera et son commandant en second, Yaroslav Stetsko, OUN-B, était une organisation violemment antisémite, anticommuniste et antirusse, qui a collaboré avec l’occupation nazie et participé activement au massacre de millions de Polonais, de Juifs ukrainiens et de communistes ethniquement Russes et Ukrainiens dans la région. Néanmoins, le Washington Post a traité Stetsko comme un héros national, un « patriote solitaire ».

Une alliance malsaine

L’alliance entre l’OUN et l’Allemagne en 1941 est soutenue par les dirigeants des églises orthodoxes ukrainienne et grecque catholiques ukrainiennes. L’archevêque de cette dernière, Andrey Sheptytsky, rédige une lettre pastorale qui déclare :

« Nous saluons l’armée allemande victorieuse en tant que libératrice de l’ennemi. Nous rendons nos hommages obéissants au gouvernement qui a été érigé. Nous reconnaissons M. Yaroslav Stetsko comme chef d’État… de l’Ukraine.« 

Andrey Sheptytsky

À l’occasion de l’invasion allemande de l’Union soviétique, l’OUN a posé des affiches dans la ville de Lvov, dans l’ouest de l’Ukraine, sur lesquelles on pouvait lire :

« Ne jetez pas vos armes maintenant. Prenez-les dans vos mains. Détruisez l’ennemi….Peuple ! Sachez ! Moscou, la Pologne, les Hongrois, les Juifs sont vos ennemis. Détruisez-les !… Gloire à l’Ukraine ! Gloire aux héros ! Gloire au leader ! [Bandera]« 

Il est à noter que cet appel au nettoyage ethnique ne cite pas les Allemands qui occupaient alors l’Ukraine, mais les propagandistes fascistes et néonazis qui mènent aujourd’hui une guerre dans la région du Donbas présentent leurs ancêtres comme des héros pour avoir défendu le nationalisme ukrainien contre les Soviétiques et l’Allemagne. Le Pentagone a réussi à faire pression sur le Congrès pour qu’il lève les restrictions sur la formation et l’assistance militaire aux groupes, tels que le bataillon Azov, qui sont basés sur l’idéologie fasciste ou néonazie.

Combattants du bataillon Azov avec le drapeau de l’OTAN à gauche et le drapeau nazi à droite.

Comme par le passé, la politique étrangère américaine est prête à accueillir de tels secteurs au sein de son cercle d’alliés. Le 16 décembre 2021, un projet de résolution de l’Assemblée générale de l’ONU a été répertorié comme « Combattre la glorification du nazisme, du néonazisme et des autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée. »

Elle a été adoptée par un vote enregistré de 130 voix pour (principalement le tiers monde, qui constitue la grande majorité de la population mondiale), 51 abstentions (principalement l’UE, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada) et deux oppositions, les deux étant l’Ukraine et les États-Unis. Les pays d’Europe occidentale qu’Hitler a conquis et occupé ne condamneraient pas les manifestations actuelles du nazisme et du fascisme.

Truman, aux origines de la CIA

Harry Truman, sénateur tristement célèbre, a déclaré en 1940, en réponse à l’opération Barbarossa, que « si nous voyons que l’Allemagne est en train de gagner, nous devrions aider la Russie et si la Russie est en train de gagner, nous devrions aider l’Allemagne et ainsi les laisser tuer autant que possible ». Cela montre le peu de considération qu’il avait pour le peuple russe et les autres peuples soviétiques – ce qui est devenu plus évident lorsqu’il est devenu président.

Pendant son mandat à la Maison Blanche, les États-Unis ont aidé à reconstruire la capacité industrielle de l’Europe occidentale (en grande partie pour empêcher les communistes et les socialistes de remporter les élections), mais il a également lancé une guerre contre la Corée du Nord, détruisant pratiquement toutes les structures du pays par des bombardements, notamment avec des armes incendiaires et au napalm.

Il a lancé la guerre froide, augmenté massivement le budget militaire, organisé l’OTAN et utilisé des armes atomiques sur des populations civiles à Hiroshima et Nagasaki, en grande partie pour empêcher les Soviétiques alliés de gagner des territoires au Japon dans les derniers jours de la guerre.

L’initiative la plus destructrice de Truman fut sans doute la création de la CIA, un monstre qui, selon lui, était devenu incontrôlable, déclarant à un ami : « Je n’aurais jamais accepté la création de la Central Intelligence Agency en quarante-sept ans si j’avais su qu’elle deviendrait la Gestapo américaine« , bien qu’en tant que président, il ait soutenu ses activités clandestines en Europe de l’Est.

La cible immédiate était l’Ukraine soviétique, que la CIA espérait, grâce à ses projets clandestins, « faire éclater » avec des saboteurs derrière les lignes ennemies.

Le président Harry S. Truman signant la création de la CIA

Sa mission est un transfert de l’agence d’action secrète de la Seconde Guerre mondiale, l’OSS, qui avait travaillé avec des groupes de partisans résistant à l’occupation nazie. En Ukraine, les États-Unis ont tout simplement retourné l’ennemi en soutenant les organisations insurgées nazies qui luttaient contre l’Union soviétique, le pays qui venait de sauver l’Europe du fléau du Troisième Reich d’Hitler.

Le plan de la CIA, qui s’inscrivait dans le cadre de ses opérations « stay behind » en Europe centrale et orientale, consistait à parachuter des Ukrainiens des groupes ultra-nationalistes, en particulier l’OUN-B, ce qui impliquait la contrebande d’armes, l’utilisation de transmissions de communication secrètes, des espions, des commandos, du banditisme, des assassins et du sabotage.

Un historique secret déclassifié de la CIA montre que l’Agence a refusé d’extrader le criminel de guerre de l’OUN, Bandera, vers les Soviétiques afin de préserver le mouvement clandestin et les efforts de déstabilisation en Ukraine.

Stepan Bandera

Au lieu de cela, deux branches de la CIA, l’Office of Policy Coordination (OPC) pour les opérations secrètes et l’Office of Special Operations (OSO) pour les projets clandestins pour lesquels le gouvernement américain fournissait une couverture, ont protégé l’OUN et ont travaillé en étroite collaboration avec l’Armée insurrectionnelle d’Ukraine (UPA) antisoviétique « pour des activités de guerre psychologique dirigées contre des cibles polonaises, tchécoslovaques et roumaines à la frontière de l’Ukraine ».

L’OPC et l’OSO « conviennent que l’organisation ukrainienne [Conseil suprême de libération de l’Ukraine], l’organe directeur de l’OUN, offre des possibilités inhabituelles de pénétrer en URSS et d’aider au développement de mouvements clandestins derrière le rideau de fer ».

L’opération de la CIA portait le nom de code PBCRUET-AERODYNAMIC, basé sur un document top secret daté du 17 juin 1950.

L’armée insurgée ukrainienne

L’OUN

Le congrès du parti OUN en août 1939 appelle à un État « ethniquement uniforme », un concept qui s’intensifie après 1941 avec son engagement à une « opération de purification contre tous les ennemis de la race ». Les Juifs d’Ukraine, au nombre d’environ 1,5 million, ont été pratiquement anéantis par les Allemands, aidés par l’Armée insurrectionnelle ukrainienne de l’OUN, la police ukrainienne et les citoyens ukrainiens ordinaires. L’OUN était composée d’un éventail de fascistes, de nazis et d’autres éléments extrêmes ukrainiens, mais aussi de gardes slovaques Hlinka, de SS ukrainiens de la 14e division de Grenadiers Waffen-SS (Galicie) et de SS allemands mercenaires.

Le meurtre de masse des Polonais (estimé entre 100 000 et 200 000) s’intensifie en 1943, avec la participation active de l’UPA. L’OUN-UPA collabore également avec les Allemands pour exterminer des milliers de Russes ukrainiens. Son « premier ministre » autoproclamé, Yaroslav Stetsko, décrivait les Russes comme une race barbare, non européenne, descendant des Mongols et des Huns.

Après la guerre, les États-Unis n’ont vu aucun problème à travailler en étroite collaboration avec Stetsko qui, dans sa propre biographie (1941), a écrit :

« Je considère que le marxisme est un produit de l’esprit juif, qui a été appliqué dans la prison des peuples moscovites par le peuple moscovite-asiatique avec l’aide des Juifs. Moscou et la juiverie sont les plus grands ennemis de l’Ukraine et les porteurs des idées internationales bolcheviques corrompues… Je soutiens donc la destruction des juifs et l’opportunité d’apporter en Ukraine les méthodes allemandes d’extermination de la juiverie, en empêchant leur assimilation…« 

TRADUCTION :

« C’était un an après que l’homme d’Oliver North et futur président de la Ligue anticommuniste mondiale, John Singluab, ait visité le siège de l’OUN-B/ABN de Yaroslav Stetsko à Munich et ait pris la parole lors de la fausse fête d’anniversaire de l’UPA au Capitole. »

Rétrospective

Au début des années 1950, après avoir parachuté 85 agents en Ukraine, dont les trois quarts ont été capturés, la CIA a reconnu que le projet était un échec cuisant. Cela n’a pas empêché les guerriers de la guerre froide d’utiliser des mercenaires pour effectuer des changements de régime ailleurs, notamment lors de l’échec de la baie des Cochons dix ans plus tard. Le mouvement insurrectionnel ukrainien ayant été écrasé, de nombreux Bandéristes, dont Mykola Lebed, l’un des fondateurs de l’OUN et un lieutenant de Bandera formé par la Gestapo aux méthodes de torture impitoyables, sont devenus des émigrés.

Lebed, qui avait été ministre des affaires étrangères de l’organisation et chef de sa célèbre police secrète, était décrit par l’armée américaine comme un « sadique bien connu et un collaborateur des Allemands ». Après la guerre, il a émigré à Munich, où il a joué un rôle important dans la nouvelle Radio Free Europe, l’organe de propagande financé par les États-Unis qui émettait vers l’Europe de l’Est et qui était secrètement géré par la CIA. RFE a été rejointe par Radio Liberty (également gérée par la CIA et dirigée vers l’Union soviétique) et la Voix de l’Amérique pour diffuser non seulement de la propagande mais aussi pour relayer des messages codés unidirectionnels aux saboteurs « restés à l’arrière ».

Pendant la guerre, Lebed aurait été un bon élève et le favori de la Gestapo allemande. Par la suite, réinstallé à Munich, Lebed a bénéficié du patronage (tout comme Bandera) de l’officier de renseignement nazi Reinhard Gehlen, qui avait lui-même des relations opérationnelles étroites avec la CIA.

Gehlen est ensuite devenu le chef des services secrets ouest-allemands, employant les nazis avec lesquels il avait travaillé pendant la guerre et aidant la CIA en partageant des informations sur l’Europe de l’Est. Lorsque Lebed s’est brouillé avec l’OUN-B en Allemagne après la guerre, la CIA l’a fait passer clandestinement aux États-Unis, ainsi que de nombreux autres ultranationalistes ukrainiens.

Avec l’aval du directeur de la CIA, Allen Dulles, Lebed a travaillé à New York (et a vécu dans le riche comté de Westchester) sous un faux nom en tant qu’agent de renseignements antisoviétique et a obtenu la citoyenneté. Les Ukrainiens d’extrême droite d’hier et d’aujourd’hui sont depuis longtemps les instruments d’une politique de guerre froide.

« Les anciens membres de l’underground ukrainien maintenant aux États-Unis », écrivait la CIA dans un document top secret de 1950, « seront exploités dans toute la mesure du possible. »

Au début de la guerre froide, des centaines, voire des milliers de nazis, y compris des criminels de guerre comme l’officier SS Otto von Bolschwing (l’un des principaux organisateurs de la solution finale et un adjoint d’Adolf Eichmann), ont été amenés aux États-Unis depuis l’Allemagne, l’Ukraine, les Balkans, les États baltes et la Biélorussie.

Parmi eux se trouvait également Adolf Heusinger, « l’un des nombreux hauts responsables nazis et fascistes qui avaient été intégrés dans les réseaux militaires et de renseignement américains. » Heusinger avait été le chef de l’état-major général de l’armée d’Hitler et, de 1961 à 1964, il a été nommé président du Comité militaire de l’OTAN. La transition entre le statut de nazi de haut rang et celui de commandant militaire du « monde libre » était donc fluide.

Pendant ce temps, la demande de Bandera pour un contrôle total de l’OUN entraîne des frictions au sein de la direction fasciste basée en Allemagne. En 1950, les États-Unis et le Royaume-Uni planifient des opérations conjointes en Ukraine, mais la CIA décide alors de travailler plus étroitement avec le ZP/UHVR (représentation étrangère du Conseil suprême de libération ukrainien, l’organisation qui chapeaute toutes les formations nationalistes de droite), tandis que le MI6 britannique fait de Bandera son principal contact parmi les Ukrainiens.

Lorsque Bandera est assassiné en 1959 après que les États-Unis ont refusé de l’extrader vers l’Union soviétique pour crimes de guerre, Stetsko prend la tête de l’OUN.

Avec l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, les États-Unis pensent avoir enfin la Russie à portée de main. Sous le règne autocratique de Boris Eltsine, qui carbure à la vodka, les États-Unis ont été invités à guider un programme néolibéral de « thérapie de choc », qui a entraîné la destruction complète de l’économie russe.

Le capitalisme à l’américaine a engendré une grave dépression accompagnée d’un chômage massif, d’une baisse des salaires, d’une perte des pensions, d’une prise de contrôle par des oligarques d’industries autrefois contrôlées par l’État, d’une augmentation des inégalités et de la pauvreté, d’une hausse de l’alcoolisme et d’un déclin significatif de l’espérance de vie.

Bien qu’Eltsine ait opposé une certaine résistance, l’administration Clinton a réussi à étendre l’OTAN à la Pologne, à la République tchèque et à la Hongrie, en violation des accords conclus entre George H.W. Bush et Mikhaïl Gorbatchev sur le fait de ne pas étendre l’organisation militaire « d’un pouce » vers l’est. Cette fausse promesse était censée être une concession aux Soviétiques pour qu’ils ne bloquent pas la réunification de l’Allemagne et son adhésion à l’OTAN.

FIN DE PARTIE 1

On voit se profiler le non-respect des accords de Minsk dans cette première intrusion de l’OTAN dans la zone d’influence de l’URSS.

Lucien Cerise vous en dit plus dans son livre « Ukraine, la guerre hybride de l’OTAN »

Il nous raconte tout sur Géopolitique Profonde !

Source : Monthly Review

Je partage maintenant !

8 thoughts on “UKRAINE : L’INSTRUMENT DE LA CIA DEPUIS 75 ANS ! PARTIE 1

  • Ping : Infobrasov.net - Ziarul brasovenilor de pretutindeni

  • 20 novembre 2022 à 13h35
    Permalink

    J’ai été prévenu par mail de cette folie par un contact :

    Annette Mateu Casado 18 novembre 2022 à 21h13 :
    « Pour le drapeau de RDA qui n’était pas une dictature communiste comme vous le dites (les Allemands de RDA avaient une vie bien meilleure que celle qu’ils ont depuis leur annexion par la RFA capitaliste, mais c’est vrai que le sort des travailleurs n’intéresse guère les « intellectuels ») : le marteau représente le prolétariat, le blé représente la paysannerie et le compas représente les travailleurs intellectuels… rien à voir avec ce que vous dites. »

    Folie tournant au délire sectaire puisque la personne le fait en son nom propre et que son cursus (sauvegardé) est intégralement vérifiable sur internet en deux clics .

    On y retrouve tout l’attirail de l’endoctrinement sectaire et du négationnisme :
    -« n’était pas une dictature communiste »
    Négationnisme, des dizaines de milliers d’indivuidus ont payé de leur vie de vouloir s’échapper du « grand paradis socialo-communiste. »
    Directement inféodé à la dictature URSS, créatrice de la déportation et solution finale du nom de Goulag, idée reprise longtemps après par le socialiste Allemand Hitler.

    -« les Allemands de RDA avaient une vie bien meilleure que celle qu’ils ont depuis leur annexion par la RFA capitaliste »
    Nous dit quelqu’un de l’ultra-gauche Française, fonctionnaire toute sa vie, qui contrairement à moi et ma famille, n’a jamais vécu dans ce régime dictatorial. C’est à pleurer !
    Notons le révisionnisme, dans la tête d’une .:sœur godf:. d’ultra-gauche, une réunification nationale devient soudainement une « annexion » .
    Les mantras d’union internationale et « on est tous frères » sont très éphémères avec ces gens…
    Pour ce qui est de la « qualité de vie » en RDA les données officielles de la RDA de l’époque parlent d’elles-mêmes mais je suis certain que la négationniste d’ultra-gauche réussira à transformer l’enfer carcéral et les cadences infernales sous les miradors en « paradis des tickets d’alimentation » !

    -« : le marteau représente le prolétariat, le blé représente la paysannerie et le compas représente les travailleurs intellectuels… »
    Est-ce que c’est les conneries qu’on vous apprend dans vos sectes ?
    Conneries qui changent radicalement à partir du 5eme degré, puis rechangent au 17eme degré, puis changent encore à partir du 30éme degré … (hé oui vous ne savez pas à qui vous vous adressez chère imprudente)
    Par contre là vous éludez qu’en sus des symboles, s’y surajoute dans une grossièreté sans nom les codes couleur de « l’oeuvre » : Le rouge, le blanc, le noir, avec la couleur complémentaire qu’est le jaune.
    En effet partant d’une telle négation de tout l’attirail cumulé, symboles + couleurs de l’oeuvre, vous seriez capable de nous prétendre qu’une voiture électrique est un pur sang Arabe et qu’il faut lui donner du foin !

    Je connais beaucoup de gens comme-vous, des gens de l’ouest qui n’ont jamais vécu en dictature communiste mais qui prétendent en dire tout (révisionnisme) à ceux qui y ont vécu !

    Ce qui est très drôle avec les révisionnistes, c’est qu’ils éludent que tous ces grands pays étaient de tels paradis qu’ils étaient obligés de fermer leurs frontières et de faire de leurs citoyens des détenus pour que ces derniers ne s’échappent pas du « grand paradis socialiste maçonnique » .
    Par contre le nombre de gauchiste de l’ouest qui en faisait, et qui en fait encore l’apologie, ne se sont jamais précipités pour immigrer vers ces grands paradis du socialisme. Pourtant les frontières de l’ouest leur ont toujours permis la libre circulation, donc la cohérence et eux, ça fait cent !
    Cela porte le nom de satrapes ….

    C’est toujours la même chose, ce sont les mêmes révisionnistes qui transforment le socialiste allemand Hitler en dictateur de droite. (Hitler encarté au SPD, puis au DAP, puis créateur du NSDAP)
    SPD Parti social-démocrate d’Allemagne donc l’ultra-droite selon les révisionnistes
    DAP Deutsche ArbeiterPartei Parti ouvrier allemand donc l’ultra-droite selon les révisionnistes
    NSDAP (parti nazi) Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterparte Parti ouvrier allemand national-socialiste donc l’ultra-droite selon les révisionnistes…

    Pareil pour le socialiste fasciste Mussolini, les gauchistes négationnistes et la secte réussissent l’exploit de transformer ce pur socialiste issu de 20 ans encarté au parti socialiste Italien de « type d’ultra-droite » .
    Toute honte bue n’est-ce pas ….

    C’est encore plus inquiétant quand on sait que l’auteure de ce commentaire révisionniste a été fonctionnaire de l’enseignement. Effrayant pour nos enfants, mais c’est un grand classique.

    Honteux de savoir que Madame n’aura jamais lu aucun des milliers de livres décrivant l’enfer carcéral de la RDA, ni même pris la peine de regarder un film comme « La Vie des autres » (Das Leben der Anderen) écrit et réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck

    Avec les révisionnistes d’ultra-gauche (pléonasme) la Stasi devient une compagnie d’adorables majorettes faisant la promotion de la liberté de pensée et des droits de l’homme.

    Les miradors qui encerclaient la population pour qu’elle ne s’évade pas, deviennent des canons à confettis lançant des boules de sucre d’orge.

    Le rapport Khrouchtchev a été nié par les mêmes personnes, selon-eux, Khrouchtchev était un kapitaliste d’ultra-droite conservatrice… lol (oui je préfère rire de ces machins)

    Les mêmes ont osé qualifier le Cosaque sanguinaire de « petit père des peuples », de la même façon qu’ils ont adoré Mao l’un des plus grands criminels de masse par la faim de l’histoire du XXeme siècle, faisant morbide écho à l’Holodomor.
    Toujours les mêmes, sont actuellement en grande majorité soutiens de Zelenski et de ses petits socialistes nazis.

    Donc ma chère Madame Annette Mateu Casado, évitez de nous donner dans les « de grâce » et révisez la parabole de la besace, c’est ce qu’on enseignait dans nos écoles, vous devriez connaitre.
    Bravo et merci pour votre commentaire exemplaire de négationnisme, sectarisme, révisionnisme, c’est un cas d’école qui me permettra d’illustrer certaines pathologies en dix petites lignes.
    En cela vous frisez tous les records de synthèse des qualificatifs cités dans la phrase précédente.
    Donc merci pour ça !

    Pour rappel à votre attention particulière, faire l’apollogie de crimes contre l’humanité est un délit pénal que vous venez de commettre en votre nom propre.
    Pathétique….

    Répondre
  • 18 novembre 2022 à 15h40
    Permalink

    Ah OUN, j’ai cru lire un moment irgoun (lol)…

    Répondre
  • 17 novembre 2022 à 18h23
    Permalink

    Super article comme je les aime …

    Personne n’a remarqué que le logo de l’Organisation néonazie des nationalistes ukrainiens (OUN) est rouge, noire, blanche, avec un logo trident jaune au centre ?

    C’est bizarre parce c’est « les couleurs de l’oeuvre Maçonnique », il y a même le jaune qui est dite couleur complémentaire de l’oeuvre …
    C’est l’un des drapeaux les plus explicites avec le drapeau de l’ex-RDA une dictature communiste dont le drapeau arborait fièrement l’équerre et le compas (figuré par le marteau) et toutes « les couleurs de l’oeuvre maçonnique ».

    Le drapeau de l’ex-URSS ‘était pas mal dans le style, le marteau (équerre) et la faucille (compas) en jaune sur un fond de « l’oeuvre au rouge ».

    Le drapeau des socialistes allemands nazis idem, mêmes codes couleur, et pour les plus avancés la géométrie reprend le cercle-compas et les angles-équerre, ça a peut-être un lien avec le pacte Germano-Soviétique ….

    Pour faire le lien avec la CIA nous avons la pyramide du billet du dollar qui suffit, mais nous avons en plus l’opération Paperclip. ^^

    Ce qu’il y a de bien avec ces gens c’est qu’ils ont la finesse d’un baobab et que chacun niera mordicus ce qui saute aux yeux de n’importe quel individu à peu près formé intellectuellement …
    Mensonges, négation des évidences les mains pleines de confiture, hystérie, sophismes, conspirateurs qui vous taxent de conspirationnisme, un enfant immature de six ans ne ferait pas autrement !

    Ils sont dangereux, mortels, dingues, mais ils ont également l’humour d’un clown de chez Pinder qui, dans une soirée habillée, qui vous dirait « restez discret Monsieur, un peu de tenue tout de même » 😉

    Répondre
    • 18 novembre 2022 à 21h13
      Permalink

      Vous voyez des Francs-maçons partout… même dans la faucille et le marteau qui représentent la paysannerie et le monde ouvrier !
      Pour le drapeau de RDA qui n’était pas une dictature communiste comme vous le dites (les Allemands de RDA avaient une vie bien meilleure que celle qu’ils ont depuis leur annexion par la RFA capitaliste, mais c’est vrai que le sort des travailleurs n’intéresse guère les « intellectuels ») : le marteau représente le prolétariat, le blé représente la paysannerie et le compas représente les travailleurs intellectuels… rien à voir avec ce que vous dites.
      Alors, de grâce, arrêtez de voir des signes francs-maçons partout !

      Répondre
      • 20 novembre 2022 à 11h52
        Permalink

        Certains ont la liberté de voir nulle-part ce que tout le monde a sous les yeux, d’autres préfèrent voir ce qui se voit puis analyser si c’est pertinent ou pas.
        Nier ne vaut en rien démonstration, sinon engagez-vous chez Julien Pain et Tristan Mendes-France, on en a déjà bien assez avec ces manipulateurs de la Pravda 2.0…

        Chacun ses choix, aussi chacun serait bien avisé de ne pas donner d’injonctions « arrêtez de voir » même si cette injonction est précédée par « de grâce » (donc faisant appel à la bonté) .

        Laisser aux gens voir et remarquer ce qu’ils veulent et en penser ce qu’ils veulent, c’est ce qui s’appelle le respect.
        C’est le minimum que vous deviez aux autres, après pour ce style d’injonctions il y a les réseaux sociaux et les factcheckers estampillés par Alain Bauer. sic

        Liberté de penser.
        J’ai dit !

        Répondre
      • 20 novembre 2022 à 12h04
        Permalink

        Tout s’explique :
        Faculté Des Lettres Et Sciences Humaines – Lille la ville de Martine Aubry, ville ultra-gauche et FM
        Retraitée Education Nationale, pas mieux …

        Vous rêvez Madame, le contrôle mental des enfants ça marche, mais contrôler des adultes ne rêvez pas.
        On n’est pas à Maubeuge et je suis très loin d’être un enfant, ou votre obligé.

        Merci de ne pas vous aventurer à me dire ce que je dois ou ne dois pas voir, et ce que je dois en penser ou pas.
        Surtout dans un domaine que je maitrise particulièrement bien, que ce soit le socialisme allemand ou le socialisme de l’URSS ou la sémiologie.

        D’ailleurs si vous aviez étudié la question au moins pour ne pas sembler ridicule, vous auriez commencé par l’étude des archives des affiches allemagne socialiste URSS socialiste, de leur sémiologie, de leurs codes, de leurs slogans.
        On dirait que cela a été fait par les mêmes créatifs et le même imprimeur ^^

        Là-aussi par une pirouette vous allez me dire « coïncidence », ce n’est pas significatif, ou « ils s’aimaient tant qu’ils se copiaient »
        (« ils se copiaient » ce n’est pas faux avec le traité de Rapallo de 1922, signé par Walther Rathenau, un cousin de Trotski l’inventeur de la déportation)

        Bisou Madame

        PS : Sur ordre de la maitresse j’irai presque me crever les yeux pour lui faire plaisir …pffffttt !

        Répondre
      • 21 novembre 2022 à 18h41
        Permalink

        Cher ami Watson

        Ne voyez pas le commentaire d’extrême gauche pro GODF de madame Annette Mateu Casado pour autre-chose qu’un hommage du vice à la vertu.
        John H. Watson devrait se sentir extrêmement flatté, le connaissant je sais qu’il en est ainsi.

        Il faut toujours se poser les questions : qui me parle, d’où il me parle, qu’est-ce qu’il me dit, pourquoi il me dit cela.

        « Qui de où quoi pourquoi » :
        Nous savons à qui nous avons à faire, sans aucune surprise on ne peut pas exiger des réactions intelligentes d’une personne issue de la secte d’ultra-gauche plus de la secte GODF.

        La première secte est à la tête de tous les plus grands criminels contre l’humantié de l’histoire du monde,
        défendre mordicus cette secte qu’est la gauche répond à la question « qui me parle ».
        Je dis bien secte de gauche, car sans en faire des saints les mouvements et gens de droite intègrent facilement des gens anciennement à gauche.
        L’inverse est impossible, les gens de gauche ne voient pas les ex-droitards pour des contradicteurs, la gauche voit tous ceux qui ne se plient pas à sa dictature comme des ennemis au sens propre.
        Ils le démontrent partout, dans leurs mouvements, dans les manifs, en famille au boulot partout, donc la gauche est bel et bien une secte.

        La gauche est une secte et le prouve encore en étant capable de révisionner l’histoire pour nier les évidences « un homme peut être une femme » « on peut être un homme avec des ovaires » « un homme peut porter un enfant ».
        Désolé de rire mais il y a moins de cent ans on aurait fait enfermer les gauchistes et on les aurait exposés dans les foires à côté de la femme à barbe !
        28.000 ans d’expérience de la biologie et de la sociologie humaine balayés par une secte délirante, déjà là on peut rire .

        La gauche est une secte et le prouve encore en étant capable de révisionner l’histoire pour nier les évidences que le socialiste Hitler et sa société de .:Thulé;. et du paganisme était un conservateur de droite catho.
        Ce qu’il y a de bien avec la gauche c’est que dès que ça les désert, le plus pur gauchiste dérangeant est systématiquement transformé en type de droite, comme par magie.
        Le socialiste Macron par exemple, c’est devenu un socialiste de droite.
        Tout comme ces fous ont osé transformer Khrouchtchev en communiste agent de l’ultra-capitalisme mythomane qui, en vivant sur place, savait beaucoup moins ce qui se passait en URSS que les négationnistes de la gauche Française.
        Il y a des gens qui n’ont jamais honte de rien, de véritables phénomènes de foire et de musée des horreurs, en vrac comme Frankenstein, le cerveau en pièces détachées et la « logique » dans le même état.
        (c’est surement ce qui explique la sociologie générationnelle de l’Alzeihmer, à force de jouer aux fous mythomanes avec l’âge le cerveau n’arrive plus à suivre… c’est à étudier)

        Si en plus vous ajoutez les sectes dans la secte que sont les sous-loges, les Uhr loges, le GODF (dissident), les degrés et courants qui recrutent dans l’intérieur même des loges après « observation », vous comprendrez que ça ne peut pas aider ..
        Pour comprendre la maladie sectaire suffit d’écouter Bauer et Jakubowicz dire publiquement à la TV que les loges n’existent pas en politique mais que ce sont elles qui font telle telle et telle loi .
        Seuls des tarés issus de sectes peuvent être si incohérents, là on parle d’un +30eme degré affilié au moins à deux obédiences différentes et d’un grand maître affilié également à deux obédiences différentes (fichtre).
        Là aussi Baphomet « le sage » et l’Embsoft c’est un délire des loges, d’où « un homme peut enfanter » et « une femme peut être un homme » lol .

        Regardez au moins l’incohérence pathologique de l’interlocuteur « c’est vrai que le sort des travailleurs n’intéresse guère les « intellectuels » »
        C’est vrai que la gauche qui ne cesse d’importer de la concurrence extra-continentale aux sans-dents, 18 millions en 50 ans, en plein chômage de mase, délocalisations, partage du temps de travail, se soucie beaucoup des « travailleurs ».mdr
        C’est également vrai qu’une fonctionnaire enseignante toute sa vie, est hachement une manuelle qui a fait les trois huit en usine agroalimentaire avec 5 semaines de congès payés.
        C’est sûr que sans conscience pas de honte, elle peut donc se faire passer pour une « manuelle » « et une « prolo », voir même une « paysanne ». mdr
        En tout cas c’est vrai que dans certains métiers comme ceux-ci, on n’est ni intellectuels tant le niveau est bas répétitif-régressif, mais on n’est surtout pas manuels.
        Là aussi hommage du vice à la vertu.

        Watson, votre légendaire sagacité et pugnacité sont passés à côté de ce détail énorme et risible « le marteau représente le prolétariat, le blé représente la paysannerie »
        Fichtre, c’est vrai que la dékoulakisation démontre hachement l’amour inconditionnel envers les paysans.

        Lénine comme Trotski étaient issus de la noblesse héréditaire.
        Lénine était un grand propriétaire terrien qui mettait ses terres en fermage car il était incapable de faire quoi que ce soit de ses dix doigts, il faisait crever le chiendent. Par contre il exterminait les vrais paysans.
        Tiens la femelle de Lénine était profaillon, elle disait clairement tout le mal qu’elle pouvait faire à une société dans laquelle cette tarée était devenue ministre de l’en-saignement !
        L’étude de la sociopathie de cette femelle d’ultra-gauche est merveilleuse de découvertes mais quelqu’un issu des sectes gauchiste et GODF ne peut pas étudier, craignant le blasphème et la vérité il se contente de dogmes religieux répétés en mantras toute sa vie.
        Le plus endoctriné des religieux sectaires que la terre a connu n’arrivera jamais à la cheville d’un(e) gauchiste de notre époque. (réfléchissez-y, c’est une réalité, il suffit d’y réfléchir deux secondes)

        Trotski l’inventeur de la solution finale aimait tant les paysans qu’il a inventé la déportation des travailleurs prolétaires manuels et des paysans !
        Nulle part dans le monde, dans quasi aucun système communiste les « paysans et les prolos » n’ont pas été les premières victimes de ces régimes carcéraux et confiscatoires de mise en esclavage. NULLE PART !

        Quiconque a pris la peine d’étudier à minima plus d’une heure, sait que plus de 95% des cadres des systèmes socialo-coco étaient issus de l’ultra-bourgeoisie et souvent de la noblesse héréditaire.
        (la révolution étrangère et franc mac de 1789 l’illustre tellement bien, il suffit de lire qui en étaient ses grands acteurs)

        Pour l’URSS c’est encore plus flagrant, seul l’étranger Cosaque Staline était un prolo, tout le reste de l’appareil d’état était issu des ultra-bourgeois, souvent de noblesse héréditaire, intellectuels ratés sans aucun talent sans leur révolution leurs noms auraient été oubliés, ni intellectuels, ni paysans, ni travailleurs manuels, ni prolétaires.
        Parlant des ces handicapés mentaux sociopathes, comme disait Coluche « les technocrates la nouvelle race d’intellectuels, vous leur donnez le Saharah, le lendemain il faut qu’ils achètent du sable ailleurs »
        Le socialo-communisme est le grand inventeur de la technocratie, mais ça aussi pour le savoir il faut un peu plus d’un QI de 50 et de la seule lecture de livres-religieux issus de sa seule secte.

        Castro le taré ? Idem, il était si ultra-bourgeois que sa petite copine était la fille du ministre de l’intéreiur de l’époque.
        Le boucher Ché Guévara un Vénézuélien qui est allé faire sa révolution étrangère à Cuba et exterminer du Cubain ? Idem, son papa était un abruti, illettré, réputé cruel, le plus grand propriétaire terrien du Venezuela.
        On peut continuer comme ça sur tous les régimes socialo-communistes, TOUT SE VERIFIE EN QUELQUES CLICS SUR BASE DE SOURCES UNIVERSITAIRES et d’archives officielles incontestables !

        Autre bizarrerie pathétique, la secte gauchiste se dit anti-impérialiste et antimilitariste, hors dans toutes les dictatures socialo-communistes les dirigeants étaient en uniforme militaire et étaient impérialistes.
        Staline uniforme militaire, colonisation impériale de 22 pays.
        Le socialiste Hitler uniforme militaire, projets de colonisation impériale de toute l’europe.
        Pol Pot uniforme militaire, Ho Chi Mihn pareil, Mao pareil, Castro etc …
        On peut les faire un par un, cette constante se vérifie à chaque fois, quasi partout dans le monde.

        Mieux encore, la gauche se dit athée mais ils adorent le régime Algérien qui est factuellement et de façon ostensible un régime théocratique militaire communiste.
        (je n’y peux rien tout est dans le titre de ce pays, ça figure sur tous ses documents administratifs)
        Dans tous les pays socialo-communistes n’étant pas Chrétiens les dictateurs socialo-communistes adorent être également des théocratie islamistes, ça aussi ça se vérifie sur base universitaire en deux clics !

        Mieux encore, la sociologie de la secte « du compas des prolos et du marteau des paysans » (sic), dans laquelle il n’y a quasi aucun prolo ni paysan.
        Plus de 90% des effectifs sont composés de gens issus de science-po-droit, médecine, et à cela s’ajoute 7% issus des facs de lettre et d’histoire. On est à des années lumière de grands manuels, paysans et ouvriers prolétariens n’est-ce pas.
        La pauvre dame ….pour oser encore croire que ses deux sectes ne sont pas totalement à poil en 20222 il faut être bien déconnecté de toutes les réalités et du PEUPLE !

        Ce qu’il y a de super avec les gens issus de deux surcouches sectaires, c’est qu’ils adorent se donner en spectacle.
        Tiens, pour la gauche c’est évident, c’est un carnaval permanent, mais pour la seconde secte ça l’est tout autant pour ceux qui ont des yeux.
        C’est les plus grands et les plus vulgaires (littéral) .:tagueurs:. qui soient.
        Depuis 230 ans se sentent obligés de mettre leurs signatures partout, une pyramide par-ci, toute la symbolique de la secte religieuse de l’architecte sur le « monument des droits de l’autre » par-là, sur tel ou tel document idem, on ne peut pas faire deux pas dans une ville sans voir leurs tags grossiers.
        (la Suisse est particulièrement bonne là-dessus mais ce ne sont pas des tags grossier, c’est un peu plus lié aux opératifs des corporations, rien à voir avec la secte des spéculatifs, c’est beaucoup plus beau, beaucoup plus subtil,)

        Je pense qu’on a fait le tour de l’analyse des multiples délires sectaires sociopathiques de notre gentille intervenante qui exige que, « de grâce », nous ne voyons pas ce qu’il y a sous nos yeux…
        Vous n’êtes peut-être pas un « intellectuel » comme elle-dit, ni un manuel comme elle suppose, ni n’êtes ni manuel ni intellectuel comme elle ne l’est pas elle-même.
        Mais vous avez encore les yeux en face des trous, ça vous donne donc beaucoup plus que son esprit étriqué, suffisant et sectaire ne lui donnera jamais.

        Être pathétiquement endoctrinée à 20 ans c’est normal, à 30 ans ça passe, à 40 ans ça commence à être désespéré mais on peut dire qu’on a été trompé.
        Mais à plus de 60 ans c’est signe d’une volonté délibérée de tromper toute sa vie, c’est bien différent entre être une victime de manipulations et être un cas de sociopathie avéré ….
        La malhonnêteté intellectuelle ET sociale à plus de 60 ans, ce n’est pas un incident, c’est une volonté chevillée au corps propre à tous(tes) les sociopathes !
        (sociopathe = pervers, manipulateur, narcissique, le tiercé complet analysé dans ce commentaire, donc incontestable)

        Quand l’hopital psychiatrique des cause perdues et des cas désespérés se moque de la charité : riez mon ami, riez !
        (on rigole énormément avec de telles équilibristes qui n’ont aucun sens du moindre équilibre, on se croirait chez Zavata )

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *