fbpx

MISSILES TIRÉS SUR LA POLOGNE PAR LA RUSSIE ? CHRONOLOGIE D’UNE « FAKE NEWS »

15/11- matin: deux roquettes « perdues » en Pologne entraînent une chute des marchés

Sommes-nous sur le point de tester la thèse d’Art Cashin selon laquelle il ne faut jamais parier sur la fin du monde (c’est-à-dire vendre des actions lorsque les missiles balistiques intercontinentaux commencent à voler) ? Pour rappel :

Art Cashin, le doyen du parquet de la Bourse de New York, a raconté une histoire mardi lors de la conférence Big Picture de Barry Ritholtz dans le centre-ville qui illustre parfaitement ce point. C’était dans les jours qui ont précédé la crise des missiles cubains.

M. Cashin était un jeune commerçant. Un jour, le bruit courut que les Russes avaient lancé leurs missiles. La troisième guerre mondiale commençait. M. Cashin a couru de l’autre côté de la rue pour trouver le meilleur commerçant qu’il connaissait – qui était dans un bar en train de prendre un verre. M. Cashin arriva à bout de souffle, à peine capable de parler.

« Arrêtez », a dit le commerçant. « Prenez un verre. Expliquez-moi tout. »
Après avoir entendu toutes les informations, le commerçant n’a qu’un seul ordre :
« Achetez. Ne vendez pas. Achetez.
– Pourquoi? » M. Cashin a-t-il demandé.
« Parce que si vous vous trompez, l’échange ne se fera jamais. Nous serons tous morts. »

Arthur D. Cashin, Jr. est un directeur général d’UBS Financial Services Inc. et Directeur des opérations de parquet pour UBS Financial Services à la Bourse de New York.

Eh bien, il y a quelques instants, les contrats à terme ont ignoré les paroles du vénérable stratège du marché et ont chuté après un reportage de la radio polonaise ZET selon lequel deux roquettes perdues sont tombées dans la ville de Przewodów, à la frontière de la Pologne, membre de l’OTAN, avec l’Ukraine (bien que non signalée, l’hypothèse dominante est que les fusées sont russes).

L’ Associated Press confirme également, citant un haut responsable du renseignement américain qui affirme que deux personnes ont été tuées par les missiles. Cependant, le Pentagone a poursuivi en disant qu’il ne pouvait pas corroborer les informations pour le moment.

Les actions se sont rapidement inversées à la hausse sur le titre.

Et des sources polonaises rapportent – bien que soulignant que le rapport n’est toujours pas officiel – que des avions militaires polonais sont sortis précipitamment de l’aéroport près de Tomaszów Lubelski.

« L’armée de l’air polonaise a fait voler des avions de chasse depuis l’aérodrome de Tomaszow-Lubelski dans la voïvodie de Lublin », indiquent les rapports locaux.

Localisation des frappes de missiles sur la ville frontalière polonaise.

Les roquettes auraient touché les séchoirs à grains, faisant deux victimes. La police, le bureau du procureur et l’armée sont sur place.

Traduction:
BREAKING – Radio Zet : Deux roquettes perdues sont tombées dans la ville de Przewodów en Pologne, à la frontière avec l’Ukraine. Elles ont touché les séchoirs à grains. Deux personnes sont mortes. La police, le parquet et l’armée sont sur place.

Et comme le confirme également Bloomberg, le Premier ministre polonais Morawiecki a convoqué une réunion d’urgence du Comité du Conseil des ministres pour la sécurité nationale. Le Premier ministre hongrois Viktor Orban aurait également convoqué une réunion du conseil de défense nationale.

L’Estonie a quant à elle publié une déclaration dans laquelle elle se dit « prête à défendre chaque pouce du territoire de l’OTAN. Nous sommes pleinement solidaires de notre proche allié, la Pologne », selon son ministère des affaires étrangères.

La nouvelle a fait chuter les marchés à terme.

Et plus loin dans l’actualité :

LES VALEURS DE LA DÉFENSE AMÉRICAINE ATTEIGNENT DES SOMMETS EN SÉANCE ; NORTHROP EN HAUSSE DE 5%.

Il sera amusant de voir les sources d’information fiables démentir l’ensemble de l’affaire, mais pour l’instant, les actions se sont effondrées et sont dans le rouge après avoir grimpé de plus de 2 % auparavant.

Quelques heures plus tôt dans la journée, les autorités ukrainiennes faisaient état d’une série de nouvelles attaques de missiles sur la capitale et de rares frappes aériennes dans les régions occidentales également, notamment dans la ville de Lviv.

Traduction:
Ça explose à Kiev… plusieurs tirs de roquettes signalés…

Cela a entraîné de nouvelles coupures de courant d’urgence dans les différentes villes concernées.

Pendant ce temps, l’article sur la défense collective de l’OTAN est en vogue sur Twitter, ce qui n’est jamais bon signe…

15h: démenti de la Russie et « grande inquiétude » du côté de l’OTAN

La Russie a publié ses premières déclarations à la suite de rapports contradictoires concernant l’attaque présumée de missiles sur le territoire polonais, juste de l’autre côté de la frontière avec l’Ukraine.

Elle qualifie les rapports de « provocation délibérée » et nie que ses forces aient pointé des missiles près de la frontière entre l’Ukraine et la Pologne, selon les informations d’Interfax.

Le ministère russe de la défense a publié une déclaration affirmant qu’il n’a pas pris part à des « frappes contre des cibles près de la frontière ukraino-polonaise » à l’aide d' »armes russes », comme l’affirment des sources polonaises.
La déclaration russe a ajouté qu’il s’agissait d’une tentative de Varsovie d’envenimer la situation.

Le Pentagone, quant à lui, a déclaré qu’il ne pouvait pas corroborer les rapports à ce stade précoce, mais qu’il rassemblait davantage d’informations.

Un porte-parole du Pentagone a déclaré que les États-Unis étaient prêts à « défendre chaque pouce du territoire de l’OTAN ».

Selon la radio polonaise Radio Zet, les rapports locaux indiquent que ce qui a touché Przewowo est très probablement les restes d’une roquette abattue par les forces armées ukrainiennes.

Mais de nombreuses affirmations contradictoires et non confirmées continuent de circuler. Le département d’État américain a déclaré :

« Nous travaillons avec le gouvernement polonais pour recueillir des informations et évaluer ce qui s’est passé. »
Il a également qualifié les rapports d’« incroyablement préoccupants ».

Traduction:
Première vidéo du site de l’explosion//de la frappe, en Pologne

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité de la déclaration russe en réponse :

Le ministère russe de la défense a démenti les informations selon lesquelles des missiles russes auraient touché le territoire polonais, les qualifiant de « provocation délibérée visant à envenimer la situation ».

« Aucune frappe sur des cibles proches de la frontière entre l’Ukraine et la Pologne n’a été effectuée par des moyens de destruction russes », a-t-il déclaré dans un communiqué.
Les débris qui auraient été trouvés sur les lieux « n’ont rien à voir avec des armes russes », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, « Article 5 » est en vogue sur Twitter.

Traduction:
Je ne pense pas que l’OTAN entre en guerre en vertu de l’article 5 à cause des missiles de croisière russes tirés sur l’Ukraine et qui auraient touché la Pologne, mais je m’attends à ce que le degré et l’ampleur de l’aide militaire de l’OTAN à l’Ukraine augmentent, notamment en ce qui concerne les défenses aériennes.
L’article 5 n’est pas un déclencheur automatique, il repose sur un consensus comme les autres processus décisionnels de l’OTAN. Les souhaits de l’Ukraine (et de la Pologne) en matière de défense sont devenus plus réalisables, mais un consensus de l’OTAN sur un conflit direct avec la Russie n’est pas acquis et toutes les parties concernées le savent.

17h: il s’agirait d’un missile Ukrainien. De hauts-responsables du renseignement Américain auraient menti ?

Le missile qui a frappé la Pologne pourrait avoir été tiré par les forces ukrainiennes sur un missile russe entrant, rapporte AP[Associated Press (AP)- agence de presse mondiale basée aux États-Unis], citant trois responsables américains non identifiés.

« De nombreuses questions sur les circonstances du lancement du missile subsistent dans la confusion causée par une série de frappes aériennes russes à la frontière ukrainienne, mais aucune n’est plus importante que celle de savoir qui a tiré le missile. La Russie a nié toute implication dans l’explosion en Pologne.
Trois responsables américains ont déclaré que les évaluations préliminaires suggéraient que le missile avait été tiré par les forces ukrainiennes sur un missile russe en approche, dans le cadre de la salve écrasante contre l’infrastructure électrique de l’Ukraine mardi. Les responsables se sont exprimés sous couvert d’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à discuter publiquement de cette affaire. » -AP

L’Associated Press souligne également que l’évaluation ci-dessus, en plus des commentaires du président Biden selon lesquels il était « improbable » que le missile ait été tiré depuis la Russie, contredit les informations fournies plus tôt mardi par un haut responsable du renseignement américain qui a déclaré à l’AP « que des missiles russes ont traversé la Pologne ».

Il s’agissait donc finalement d’un missile « perdu » ?

Traduction:
Les États-Unis estiment que l’autodéfense de l’Ukraine peut avoir provoqué une attaque en Pologne : AP.
Donc, euh, un « haut responsable du renseignement américain » a menti ?
La réunion au sujet de l’article 4 de demain va être un peu gênante…

17h15: Varsovie modère les intentions de l’Otan, mais évoque une consultation de ses membres

Malgré les propos alarmistes tenus tout au long de l’après-midi, selon lesquels l’OTAN pourrait invoquer l’article 5 du traité de défense collective à la suite de la prétendue attaque à la roquette russe sur une ville frontalière, le résultat de la réunion d’urgence du gouvernement polonais sur la sécurité nationale va dans la direction opposée, et il semble qu’il n’y aura pas d’escalade aujourd’hui.

Le porte-parole du gouvernement polonais, Piotr Mueller, a déclaré que la Pologne avait accepté « d’augmenter son niveau de préparation militaire », tout en admettant que « les causes de l’explosion dans la ville de Hrubieszów, au sud-est du pays, n’étaient pas claires ».

Piotr Mueller, porte-parole du gouvernement polonais.

La Russie a nié avec véhémence être à l’origine des explosions qui ont tué deux personnes.

Ainsi, au lieu de l’article 5, Varsovie parle simplement de l’article 4, beaucoup moins connu. L’article 4 exige des « consultations » lorsqu’un membre de l’OTAN est menacé.

LES AMBASSADEURS DE L’OTAN SE RÉUNIRONT MERCREDI À LA DEMANDE DE LA POLOGNE SUR LA BASE DE L’ARTICLE 4 DE L’ALLIANCE – SELON DEUX DIPLOMATES EUROPÉENS.

« Il y a quelque temps, il a été décidé d’augmenter la préparation de certaines unités militaires en Pologne et d’autres services en uniforme », a déclaré M. Mueller lors d’un point de presse.

Dans toute l’Ukraine et jusqu’à Lviv à l’ouest, les frappes aériennes russes ont mis à mal l’infrastructure énergétique de l’Ukraine mardi.

The Hill rapporte qu’après une journée terrifiante pour l’Ukraine, « l’attaque de missiles généralisée de la Russie sur l’Ukraine – tirant ce que Zelensky a dit être 90 missiles – visait principalement l’infrastructure électrique du pays après une retraite embarrassante du Kremlin de la ville ukrainienne clé de Kherson. »

Il est tout à fait possible qu’au milieu de ce grand barrage de roquettes, qui a également déclenché les mesures de défense anti-aérienne de l’Ukraine, un projectile errant se soit égaré sur le territoire de la Pologne, membre de l’OTAN.

Le conseiller du Sénat polonais Marcin Zaborowski a déclaré en fin de journée que si l’incident était effectivement accidentel, Moscou devrait immédiatement présenter des excuses.

Jusqu’à présent, le Kremlin a dénoncé les rapports comme une « provocation délibérée », suggérant que les partisans de l’Ukraine cherchent à entraîner l’OTAN dans une escalade.

Traduction:
L’appel à l’article 4 est judicieux. Il semble que la Pologne ne veuille pas être blâmée pour un éventuel fait accompli. La discussion avec les pays de l’OTAN permet de gagner du temps pour que les enquêtes aboutissent à des données définitives. Je peux donc dormir maintenant.

L’article 4 de l’OTAN implique ce qui suit :

Toutes les décisions de l’OTAN sont prises par consensus, après discussion et consultation entre les pays membres. La consultation entre les États membres est donc au cœur de l’OTAN puisque les Alliés peuvent échanger des points de vue et des informations, et discuter des problèmes avant de parvenir à un accord et de prendre des mesures.

Quant à la réaction du gouvernement ukrainien, elle était quelque peu prévisible, le président Zelensky la qualifiant d’« escalade vraiment significative » dans la guerre tout en exigeant une « action » de l’Occident.

Traduction:
– NOUVEAU : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky qualifie l’apparente frappe de missiles russes en Pologne d’«attaque contre la sécurité collective» « C’est une escalade très significative », a déclaré le dirigeant ukrainien. « Nous devons agir ».
Les hauts responsables ukrainiens, dont Zelensky, n’attendent pas les résultats d’une quelconque enquête occidentale en cours. Ils accusent officiellement la Russie.

« Frapper le territoire de l’OTAN avec des missiles… C’est une attaque de missiles russes contre la sécurité collective ! C’est une escalade vraiment significative.
Il faut agir », a déclaré M. Zelensky dans son allocution vidéo de mardi soir.
Il a ajouté que ce n’est « « qu’une question de temps avant que la terreur russe n’aille plus loin ».

Une vidéo non confirmée censée montrer les conséquences de la frappe du côté polonais de la frontière a été diffusée sur une chaîne de télévision polonaise :

Traduction:
NOUVEAU : Des images montrant les conséquences immédiates de l’explosion en Pologne aujourd’hui.

Entre-temps, un compte de médias sociaux très respecté, spécialisé dans le suivi des armes et généralement considéré comme favorable au camp ukrainien, a rompu les rangs, suggérant que ce qui a atterri sur la ville polonaise était un missile anti-aérien ukrainien…

Traduction:
Que s’est-il passé aujourd’hui dans le village de Przewodów, en Pologne ?
Avec la coopération de @blueboy1969, nous avons analysé les photos disponibles des fragments et sommes arrivés à la conclusion claire qu’ils appartiennent au moteur 48D6 du missile de la série 5V55 du système S-300 AD – un missile ukrainien.

Alors que le récit change rapidement et que les preuves photographiques disponibles sur le site d’impact font l’objet d’un examen plus approfondi, les responsables ukrainiens tentent de limiter les dégâts…

Traduction:
– La Russie promeut maintenant une théorie du complot selon laquelle ce serait un missile de la défense aérienne ukrainienne qui serait tombé sur la théorie polonaise. Ce qui n’est pas vrai. Personne ne devrait acheter la propagande russe ou amplifier ses messages. Cette leçon aurait dû être apprise depuis longtemps, depuis la chute du #MH17.
L’Ukraine appelle cela une théorie du complot promue par la Russie.

19h20: Varsovie admet qu’il ne s’agit que d’un missile « de fabrication Russe » et convoque la Russie pour des « explications »

Le président polonais Andrzej Duda cherche à calmer le public, et a publié une déclaration disant qu’il n’y a pas encore de preuve définitive de l’identité de l’auteur du missile qui est tombé en Pologne.

Mais il a déclaré qu’un état de préparation accrue a été instauré pour tous les services polonais, y compris la police, les pompiers et les gardes-frontières, selon les dernières informations internationales.

M. Duda a ajouté que l’armée renforçait la surveillance de l’espace aérien national alors que les enquêteurs travaillent toujours à déterminer les causes de l’explosion. Il a exhorté tous les Polonais à rester sur place. Il a ajouté que « rien n’indique que l’incident d’aujourd’hui se reproduira ».

Traduction:
– #Voici la déclaration du MAE de la Pologne sur le « missile de fabrication russe » traduite en anglais.
– Ministère des Affaires étrangères de Pologne: Le 15 novembre 2022, un autre bombardement massif de plusieurs heures a eu lieu sur l’ensemble du territoire de l’Ukraine et de ses infrastructures critiques par les forces armées de la Fédération de Russie. À 15 h 40, un missile de fabrication russe est tombé sur le village de Przewodow, district de Hrubieszow, province de Lubelskie, et a entraîné la mort de deux citoyens de la République de Pologne. Par conséquent, le ministre des Affaires étrangères Zbigniew Rau a convoqué l’ambassadeur de la Fédération de Russie auprès du MAE polonais et a exigé des explications immédiates et détaillées.

Plus tôt, Varsovie a annoncé qu’un missile « de fabrication russe » avait atterri dans le village frontalier de Przewodów, et le ministère polonais des affaires étrangères a déclaré avoir convoqué l’ambassadeur russe pour une réunion.

Il convient toutefois de noter que l’arsenal de défense anti-aérienne de l’Ukraine a toujours été de « fabrication russe », notamment ses systèmes S-300.

La déclaration de la Pologne est intéressante en ce qu’elle ne dit pas que le missile a été « lancé par la Russie », laissant ouverte la question de l’origine du missile.

Tout ce qui précède indique qu’il s’agit en fait d’un projectile tiré par l’Ukraine, comme le suggère une partie de notre couverture ci-dessous.

Traduction:
Le ou les missiles qui ont touché le territoire polonais près de la frontière ukrainienne ressemblent beaucoup à un 5V55K du S-300.
C’est une source « occidentale », ce qui la rend quasi officielle :
un missile de défense aérienne ukrainien est tombé sur la Pologne.

Le président Biden a envoyé un message de condoléances pour les deux vies perdues par la Pologne de Duda…

Traduction:
Je me suis entretenu avec le président polonais Andrzej Duda pour lui exprimer mes profondes condoléances pour les pertes de vies humaines dans l’est de la Pologne et lui offrir notre soutien total dans l’enquête menée par la Pologne sur l’explosion. Nous resterons en contact étroit pour déterminer les prochaines étapes appropriées au fur et à mesure de son déroulement.

 

21h: Biden admet qu’il est « peu probable » que la roquette tombée en Pologne provienne de Russie. Oups…

La Russie a failli déclencher la troisième guerre mondiale (même si c’est sous le couvert d’un faux drapeau).

Comme nous l’avons indiqué précédemment (voir ci-dessus), même les comptes pro-Ukraine ont noté que le SAM S-300 qui est tombé en Pologne était un SAM ukrainien.

Et alors que Biden n’admettra jamais que l’Ukraine a failli déclencher une guerre avec la Pologne (même si l’État profond, via ses connexions avec l’Associated Presse, ou le président ukrainien auraient voulu que la Russie soit blâmée), il y a quelques instants, Biden a explicitement déclaré que, sur la base d’informations préliminaires, il est « peu probable » que la roquette tombée en Pologne provienne de Russie. Oups.

« Il y a beaucoup d’informations pour contester cela. Je ne veux pas le dire avant d’avoir mené une enquête complète. Il est peu probable dans l’esprit de [sic] la trajectoire qu’elle ait été tirée depuis la Russie. Mais nous verrons. »

Donc, s’il n’a pas été tiré par la Russie, d’où a-t-il été tiré ?

Traduction:
Un télégramme militaire ukrainien admet que l’explosion mortelle en Pologne a été causée par un système de défense antimissile ukrainien S-300P pour protéger leur pays contre les barrages de missiles russes.

Voici les points forts du briefing de Biden :

  • Il dit avoir informé les membres de l’OTAN et du G7 de ses entretiens avec la Pologne.
  • Les dirigeants ont convenu de soutenir les investissements visant à déterminer ce qui s’est passé exactement.
  • Les dirigeants détermineront ensuite les prochaines étapes après avoir découvert ce qui s’est passé.
  • La Russie continue d’intensifier ses attaques en Ukraine
  • Des informations préliminaires contestent que l’incident en Pologne soit dû à un missile tiré depuis la Russie.
  • Sur la base de la trajectoire, il est peu probable que le missile ait été tiré depuis la Russie.

Traduction:
BREAKING : le président Biden fait des remarques sur la Pologne à la suite de sa réunion avec les dirigeants du monde entier, et déclare que les informations préliminaires indiquent qu’il est « peu probable » que le projectile ait été tiré depuis la Russie. https://abcn.ws/3UHxiUD

Je suppose que cette « théorie du complot » était en réalité un fait…

Traduction:
La Russie promeut maintenant une théorie du complot selon laquelle ce serait un missile de la défense aérienne ukrainienne qui serait tombé sur la théorie polonaise. Ce qui n’est pas vrai. Personne ne devrait acheter la propagande russe ou amplifier ses messages. Cette leçon aurait dû être apprise depuis longtemps, depuis la chute du #MH17.

Et avec cela, l’Ukraine, et ses sponsors occidentaux, seront occupés pendant les prochaines heures à désamorcer et à se souvenir des événements d’aujourd’hui qui ont presque poussé l’OTAN à déclencher l’article 5 et à lancer une guerre nucléaire contre la Russie.

Pour comprendre l’escalade de provocations qui veulent nous entraîner vers la guerre et leurs enjeux économiques, visionnez notre entretien avec l’économiste Olivier Delamarche !

Source: Zero Hedge

Je partage maintenant !

One thought on “MISSILES TIRÉS SUR LA POLOGNE PAR LA RUSSIE ? CHRONOLOGIE D’UNE « FAKE NEWS »

  • 19 novembre 2022 à 17h19
    Permalink

    Je suis conscient que la Russie ne peut pas s’opposer aux pays Occidentaux sur tous les sujets, surtout lors de la COP24 sur le changement des clématites de l’ONU en Egypte …
    Ceci dit, les USA ne valident plus l’anthropisme du réchauffisme , et c’est MASSIF le président de gauche y compris et bien d’autres.

    Plus de 150 pays ne valident pas la religion réchauffiste et ne prennent aucune mesure, sauf ponctuellement quand il s’agit de racketter un peu plus des impôts des esclaves Occidentaux pour assurer leur développement national.

    On notera que la Chine construit des centrales à charbon dare dare, que l’Arabie Saoudite et le Qatar (pays très riches en PIB/habitant) eux peuvent se permettre de climatiser des stades en plein air, pendant que pour bien moins on rackette les esclaves Européens .
    On notera aussi que personne ne dit mot sur le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Chine parmi les pays avides d’aides au développement et au climat sur les impôts des esclaves européens . (ce qui est du racisme ^^)

    Donc la Russie je reste méfiant sur leur supposé « antimondialisme » (sic), tout en gardant en tête que dans le conflit Ukrainien ils n’ont pas été à l’initiative du conflit, on les y a poussé sans cesse depuis 2014 et la rupture totale des accords de Minsk .

    Pour moi, tout type qui valide l’anthopisme climatique est un génocidaire en puissance, un égotique qui pense que la terre qui a vécu tous les climats en 5 milliards d’années, s’éteindra parce que Jean-Mich a rejeté du Co2….
    Faut vraiment se prendre pour le nombril du monde pour penser ça, il faut n’avoir jamais étudié les arguments scientifiques contradictoires.
    Mais aussi il faut haïr l’humùanité pour valider des théories fumeuses justifiant un eugénisme et un contrôle démographique, énergétique, financier par l’état mondial ONU.

    Aussi il faut être très en retard si passé la trentaine on n’a pas étudié l’ONU, et qu’à la lumière des faits on n’est pas arrivé au constat qu’aucun des cinq pays membres du conseil permanent de sécurité de l’ONU ne peut être autre-chose que mondialiste acharné …
    Depuis au moins 1970 les soldats de l’armée Française en OPEX sont envoyés soit pour « mourir pour le gouvernement mondial » soit pour des intérêts financiers privés, mais ils pensent « mourir pour la France » .

    En 2022 le major-général Smedley Darlington Butler (« La guerre est un racket ») mettrait son titre et ses chapitres à jour pour : « La guerre est un racket + une arme déployée pour créer une dictature mondiale et un gouvernement mondial »
    Partant de cette évidence vérifiée sur 50 ans, la légende des droits de l’homme pourrait nous faire pisser de rire ….
    (Bisou aux spécialistes du chantage aux droits de l’homme tout en sachant parfaitement que c’est une fumisterie, quels comédiens….)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *