ALLONS-NOUS VERS UNE GRANDE RÉINITIALISATION ?

Selon le FEM (Forum Économique Mondial) de Davos, la grande réinitialisation encore appelée Great Reset serait une excellente solution pour aider notre planète à sortir de la crise que nous traversons actuellement.

Pour certains ce projet serait en réalité une réelle opportunité pour la planète de fonder à nouveau le capitalisme et propulser par la même occasion le monde vers une prochaine révolution verte.

Pour d’autres en revanche, il s’agirait d’une prochaine gouvernance internationale liberticide ou encore un processus géant de marketing vert.

Klaus Schwab, fondateur du FEM / WEF

Il s’avère donc nécessaire face à cet état de fait, de savoir de quoi retourne en réalité ce projet de grande réinitialisation. C’est justement à cela que nous allons nous atteler dans ce guide.

En quoi consiste le projet mondial de la grande réinitialisation ?

Le FEM de Davos a mis en avant depuis le mois de juin 2020 le projet de la Grande Réinitialisation. Cette dernière se présente comme un ensemble de réformes et de pratiques à instaurer dans le monde dans le but de créer une nouvelle donne sociale, économique et environnementale à l’encontre de la pandémie qui a secoué le monde.

En somme, la grande réinitialisation a pour principale motivation la création d’un meilleur futur pour le monde. Il est donc question de :

  • Réduire les clivages du monde
  • Réduire le niveau de pollution
  • Rendre le monde beaucoup plus inclusif et moins destructeur
  • Rendre le monde beaucoup plus juste et plus équitable que le monde dans lequel nous avions vécu durant la période prépandémique
Guerre, santé, beauté et science selon les principes du Grand Reset.

La FEM de Davos explique qu’en faire peu ou ne rien faire, conduit à un monde dominé par de nombreux déséquilibres économiques, inégalités sociales, la destruction de l’environnement, ainsi que les injustices.

Malgré le fait que la grande réinitialisation soit un projet basé sur de bonnes intentions, elle est vivement critiquée.

Certains vont plus loin en avançant des théories du complot selon lesquelles il s’agirait d’une prise de contrôle du monde par des élites. C’est notamment le cas du film français « Hold-Up, retour sur un chaos » qui a longuement débattu sur ce point dans sa dernière partie.

La grande réinitialisation est-ce un projet pour réinitialiser la société ?

Une vidéo promotionnelle a été publiée, pour permettre aux populations d’en savoir plus sur le contenu concret et réel du projet de la « Grande réinitialisation », le principal concept de cette dernière s’articulant autour du changement de la totalité de notre société afin de construire un monde meilleur.

Ce concept a été adopté par le FEM de Davos car, selon ce dernier, les fondements de nos sociétés sont en grand danger.

La raison en serait que notre planète se retrouve à un point historique où les économies chancellent et le changement climatique devient une inquiétude majeure.

Le FEM de Davos explique en être venu à cette conclusion grâce à l’arrivée de la pandémie planétaire. Cette dernière aurait mis à nu les imperfections de notre société et révélé au grand jour comment tant d’individus sont régulièrement victimes d’injustice.

La grande réinitialisation pourra-t-elle changer l’économie dans l’objectif d’un monde plus vert ?

Le forum de Davos avance que la transformation de l’économie mondiale représente la meilleure solution pour résoudre les grands problèmes sociaux et environnementaux. Dans cet objectif, ils ont mis au point des propositions qui permettront de diriger l’économie mondiale vers des dénouements plus équitables. Il est question de :

  • Centraliser les investissements pour mieux construire
  • Déployer des techniques et infrastructures de construction qui n’auront pas un impact négatif sur l’environnement
  • Mettre au profit de la population mondiale la quatrième révolution industrielle

Selon eux, cette nouvelle révolution industrielle sera celle qui nous mènera vers un monde plus prospère, plus vert et plus juste. Cela se fera par l’universalisation des énergies vertes et la mécanisation des machines par le biais de l’IA (intelligence artificielle).

La grande réinitialisation permettra-t-elle une refonte du capitalisme ?

Le projet du Great Reset applique en réalité une variante de solution technologique universelle grâce à l’économie et à la robotisation en général.

Pour le forum de Davos, la justice sociale et le bonheur général seraient nôtres à condition que la majeure partie des activités humaines soit automatisée et robotisée. À cela s’ajouteraient de nouvelles règlementations associées à des projets « verts » de grande envergure.

Pour ce qui est de la justice sociale et économique, l’une des priorités du FEM de Davos serait d’impulser le marché à générer des effets beaucoup plus équitables. Cela se fera par exemple par :

  • L’instauration d’une taxe sur la fortune.
  • L’instauration de nouvelles lois qui auront pour missions de régir le commerce, la propriété intellectuelle et la concurrence.

En somme, la clé réside dans une refonte du capitalisme en considérant cette fois le capital humain, le capital naturel, le capital financier et enfin le capital social.

La grande réinitialisation serait-elle en train de s’installer aujourd’hui ?

La grande réinitialisation est un projet parsemé de bonnes intentions, toutefois de nombreux économistes s’accordent à affirmer qu’elle ne pourra pas résoudre les différentes crises que traverse actuellement le monde. Selon eux, les installations d’éoliennes ne seront pas en mesure de solutionner la crise sociale et écologique que connait le monde actuellement.

Ils vont plus loin dans leur analyse en expliquant que leur projet de refonte du capitalisme est en réalité absurde. Pour eux il est impossible d’opérer la refonte entière d’un système tel que le capitalisme financiarisé, puisque l’on part toujours de l’existant.

Certains économistes apprécient leur proposition d’impôt sur la fortune, toutefois ils affirment que cela ne pourra jamais arriver, car les mêmes grands décideurs de Davos s’y sont toujours opposés, notamment dans le cas de la taxe Tobin (Taxe sur les transactions financières).

La grande réinitialisation défendue par le forum économique et mondial de Davos est un projet de grande envergure qui aborde des points très importants pour aider la planète à émerger de la crise post-pandémie. Cependant, selon de nombreux économistes ce projet n’est pas assez réaliste, car pour eux une refonte du capitalisme est impossible.

Aujourd’hui et au lendemain du Covid-19, le monde traverse toujours des péripéties dans tous les secteurs, mais rien ne semble montrer que la grande réinitialisation soit déjà en marche.

Pour saisir tous les enjeux de la « Grande réinitialisation » dans le détail, procurez-vous l’ouvrage de Marc Gabriel Draghi, « Le Grand Reset en marche ! »

Facebook
Twitter
Telegram

0 réponse

        1. Ne manquez pas la chaine Odyssée et les playlist sur la chaine youtube d’AlexEntrique, certaines vidéos sont très sympa.
          Notamment les séries « ISQF » et « Théories du complot » .

  1. 3 Cités Contrôlent-elles le Monde ?

    https://youtu.be/apC_IWzKyRU

    Le petit lopin de terre extra-territorial vivant selon ses propres règles séparatistes au sein d’un pays, regroupant City de Londres, regroupant Rothschild Commonwealth, Fabian society (responsable du nazisme, fascisme, bolchevisme et de mao), siège de la secte FM, du FMI, de la Banque des Règlements internationaux, etc…

    Les bollocks pour la gauche anticapitaliste n’est-ce pas, comme dit le groupe téléphone « ex robin des bois, ne court plus dans les bois, ex robin des bois, travaille pour le roi » et l’a toujours fait, puisque Karl Marx est neveu Rothschild (parent au 3éme degré, comme Greta Thunberg et bien d’autres) …

    A bien y regarder c’est très fragile leur machin, extrêmement fragile …

      1. principia-scientific.com/what-a-coincidence-greta-thunberg-is-related-to-the-rothschild-clan/

        L’éco-activiste suédoise Greta Thunberg (20 ans) est l’arrière-petite-fille du célèbre banquier Lionel Walter Rothschild, fils du premier baron Rothschild. Auparavant, ce fait a attiré l’attention des journalistes qui ont fait des recherches sur l’arbre généalogique de la célèbre famille.
        Soit dit en passant, la valeur nette des parents de Greta est estimée à 3 millions de dollars – que nous sachions. Pas mal pour une musicienne d’opéra au succès modeste et son mari acteur de théâtre.
        Les médias se sont intéressés à la parenté présumée après qu’une source de la grande banque suédoise Handelsbanken a déclaré que la famille Thunberg avait reçu des transferts de la Fondation Rothschild vers leurs comptes.
        Malgré cette information parue dans la presse tabloïd, la banque a été si zélée pour trouver la source de la fuite qu’elle a soulevé des soupçons.
        Après deux semaines de recherche, il s’est avéré que l’arrière-grand-père de l’activiste pubère, Joachim Thunberg, était le fils de Lionel Rothschild, illégitime mais reconnu en 1928.

        Comme sa mère l’a élevé seul pendant les deux premières années, il a reçu son nom de famille. Joachim a ensuite été adopté par son père biologique, et dès l’âge de 12 ans, il a déménagé en France.
        Il y fit ses études et étudia également à Londres. À l’âge de 26 ans, Joachim Rothschild-Thunberg est devenu l’un des banquiers les plus prospères de Suède.
        Son succès a duré jusqu’en 1957, date à laquelle il a vendu la banque, a fait don de la majeure partie de son capital à certaines « fondations » et a pris sa retraite.
        Selon la famille Rothschild, Greta Thunberg est en effet l’arrière-arrière-petite-fille de l’un de leurs représentants les plus célèbres, mais ses activités environnementales, ont-ils assuré, ne sont pas liées à ses origines et ne sont en aucun cas financées par la maison.

        —-

        Mais cet article est beaucoup moins contestable, cependant il donne les mêmes ramifications en moins familial :
        /michelduchaine.com/2019/10/07/greta-thunberg-pion-des-rothschild-et-victime-de-ses-parents/

        1. Quoi qu’il en soit Greta est aussi « innocente » que Nayirah Al-Sabah la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington, qui aura permis l’extermination de 1.2 millions d’Irakiens .

          Le 14 octobre 1990, une femme se présentant comme « infirmière » témoigne devant le Congrès des États-Unis, à propos d’une supposée attaque des forces militaires irakiennes, dans un hôpital au Koweït. Celles-ci auraient tiré plusieurs bébés de couveuses, puis les auraient laissés mourir sur le sol.

          Le scandale créée de toute pièce par le gouvernement américain, a vite été diffusé sur les télévisions du monde entier, pour que l’influence de celui-ci se mondialise. Le but premier était de montrer que l’Irak, et plus précisément le dirigeant actuel Saddam Hussein était l’incarnation du mal pour justifier la guerre du Golfe, qui est présentée comme une nécessité par les États-Unis à l’époque. Grâce à cette fausse nouvelle l’avis mondial avait vite tranché et reconnu, comme le souhaitait le gouvernement américain, Hussein comme le mal.

          Cette « fake news » a été orchestré par la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington, Nayirah Al-Sabah, jouant le rôle de « l’infirmière Nayirah ». Chargée de parler devant le Congrès les larmes aux yeux, d’une scène horrible se déroulant sous ses yeux: des militaires irakiens enlevant des bébés prématurés de leurs couveuses pour les laisser mourir ensuite.

          Les sénateurs et représentants sont alors très touchés, la mascarade a donc fonctionné. Le verdict est unanime, Hussein et son armée sont des monstres.

          La fausse nouvelle est aussi un succès, grâce à Lauri Fitz-Pegado, qui convainquit les députés que si l’infirmière n’a pas révélé sa véritable identité, c’était pour sa sécurité. Et aussi grâce au gouvernement américain qui verse une somme de 14 millions de dollars à la compagnie l’Agence de l’Information, qui aide à médiatiser positivement l’idée de guerre du Golfe.

          Ce mensonge est alors l’un des arguments décisifs pour justifier la guerre contre le dictateur irakien.
          Le canular n’est pourtant découvert que 22 ans plus tard.
          ———

          C’est bien la peine que les merdias mainstream nous affublent de fact-checkers alors qu’ils ont tous ce style de montages aux fesses, c’est l’hôpital qui se moque de la charité, aussi je ne cesserai de leur rappeler ce fait incontestable et largement documenté .

          INFO du jour :
          « Pendant des années, les vérificateurs de faits ont ciblé les médias conservateurs – cette semaine, nous avons appris que le département d’État les finançait. »

          La semaine dernière, nous avons découvert que le département d’État finançait, et finance probablement toujours, des vérificateurs de faits militants d’extrême gauche pour attaquer les médias, les politiciens et les personnalités conservateurs.

          Sur leur site Web, Science Feedback demande des dons pour alimenter leur machine à censurer.
          Un examen plus attentif de leurs principaux donateurs explique pourquoi nous les appelons un groupe militant d’extrême gauche.

          Eric Michelman est un militant du changement climatique, un donateur démocrate réputé et un militant de centre-gauche. Influence Watch identifie Michelman comme un informaticien et un investisseur providentiel qui est également un activiste de centre-gauche. Michelman est le créateur du Climate Change Education Project et de l’organisation et du projet More Than Scientists.

          Michelman est également un donateur démocrate notoire, donnant de l’argent aux campagnes présidentielles de Barack Obama et Joe Biden. Michelman est également un activiste du changement climatique, fondant une organisation de défense du changement climatique et soutenant publiquement une taxe sur le carbone.

          Un autre donateur individuel de premier plan à Science Feedback est la Fondation Reiss.

          Dans leur article de vérification des faits, Climate Feedback appelle The Daily Caller à ne pas inclure d’informations liées au changement climatique homme-homme:

          En plus des pratiques d’aménagement forestier, les changements climatiques causés par l’homme sont un facteur clé de la gravité des incendies de forêt.[2,5,6]. Plus précisément, le changement climatique provoque des conditions plus chaudes et plus sèches qui augmentent la quantité de combustible végétatif sec et la superficie totale brûlée lors des incendies de forêt dans l’ouest des États-Unis. Comme décrit dans Abatzoglou et Williams (2016), « les changements climatiques causés par l’homme ont causé plus de la moitié des augmentations documentées de l’aridité du combustible depuis les années 1970 et ont doublé la superficie cumulée des feux de forêt depuis 1984 » (voir la figure ci-dessous).[5].

          En d’autres termes, soyez d’accord avec la science que nous poussons, sinon nous diffamerons votre organe de presse et étiqueterons vos articles comme « fausses nouvelles ».
          Voici la meilleure partie – le Daily Caller est également un vérificateur de faits embauché par Facebook. Il convient de noter; le Daily Caller est la seule organisation de vérification des faits qui n’est pas à gauche du centre.

          ,7 million d’utilisateurs de Facebook ont « aimé » notre page Facebook 100 % Fed Lass, indiquant à Facebook qu’ils aimeraient voir notre contenu dans leur fil d’actualité. Les « vérificateurs de faits » tiers embauchés par Facebook ont eu la possibilité de décider si les utilisateurs de Facebook peuvent ou non voir notre contenu, ce qui devrait effrayer tous les Américains qui comptent sur Facebook pour leurs nouvelles.

          Article complet avec les images :
          thegatewaypundit.com/2022/12/years-conservative-media-targeted-biased-fact-checkers-week-learned-state-dept-funding/

          Notons que la Stasi des fact-checkers sont tout aussi criminels, donc responsables et coupables de morts que Nayirah Al-Sabah.
          Que ces kapos de la Stasi n’oublient pas qu’on ne les oubliera pas, et que donc ils devront répondre des conséquences de leurs manipulations pour le reste de leur miserable vie.

          Leurs techniques sophistes éculés sont très simples :
          -Un sujet dérangeant traité avec trop de vérités
          -Un article de factcheckers qui titre « pourquoi c’est faux » sachant que 90% des lecteurs s’arrêteront au titre
          -puis , sachant que moins de seuls 20% des lecteurs lisent les articles jusqu’à la fin, vous trouverez souvent une formule avouant que le fait que leur titre conteste est « vrai mais » dans la fin de l’article…

          Ces kapos détruisent des vies, des réputations, font bannir et/ou licencier des gens, qu’ils n’oublient pas que nous sommes des milliers à archiver et disséquer leurs manipulations délibérées et qu’il leur faudra les payer au centuple. Un jour ou l’autre, tôt ou tard, nous sommes extrêmement patients …

      2. Yepp y’a ça aussi

        Étonné? L’entraîneur de Greta Thunberg est un agent de Soros, Bill et Melinda Gates
        1 mai 2020

        Luisa-Marie Neu Bauer, la « coach » de Greta Thunberg, est apparentée au fondateur de la dynastie Rothschild, Mayer AmschelBauer, qui a changé son nom de famille en Rothschild après son retour à Francfort pour reprendre l’entreprise de son père. Luisa Neubauers est une activiste du climat et elle est bénévole pour la campagne ONE fondée par Bono et Bill Gates, qui a également des liens avec Soros.

        Bien qu’elle soit juive par la lignée Rothschild de son père, sa mère fait partie d’une famille de collaborateurs nazis, la famille Reemstma, l’un des plus grands producteurs de tabac et de cigarettes en Europe, dont les scandales impliquant des allégements fiscaux pendant la période Wiemar ont contribué à détruire la confiance du public dans le gouvernement.

        Les Neubauer sont également extrêmement influents à Racine, dans le Wisconsin. Jeffrey Neubauer a été directeur de campagne de Bill Clinton pour le Wisconsin en 1992 et 1996, membre de l’Assemblée de l’État du Wisconsin et président du Parti démocrate du Wisconsin. Il a également des liens avec l’éducation par le biais de son organisation Higher Expectations for Racine County, et il contrôlera effectivement 1 milliard de dollars alloués au district scolaire unifié de Racine par le biais d’un référendum truqué récemment approuvé par Joe Biden. En revanche, la ville voisine de Milwaukee a reçu moins de 100 millions de dollars pour son système éducatif. Un exemple de la façon dont cet argent est censé être dépensé est d’agrandir un collège de l’IB en échec en un collège K-8. Cette école, Starbuck IB, échoue tellement qu’on peut se demander si c’est vraiment une école et non une façade pour autre chose. Les programmes de l’IB sont censés être des programmes d’élite pour les élèves les plus intelligents, mais regardez leurs résultats aux tests et leur dossier disciplinaire. […]

        winterwatch.net/2022/02/greta-thunbergs-handler-luisa-marie-neubauer-is-a-rothschild/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *