Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

LE BUDGET MILITAIRE DE LA RUSSIE DEVRAIT AUGMENTER DE 68 %

Vladimir Poutine-Mnistre russe de la Défense Sergei Shoigu- Budget militaire

Le montant alloué à la défense de la Russie représentera environ 30 % du total des dépenses fédérales en 2024

Les dépenses militaires russes devraient augmenter de près de 70 % – pour atteindre 106 milliards d’euros – d’ici 2024, selon un document du ministère russe des Finances publié jeudi.

Une augmentation qui illustre la détermination de Moscou à poursuivre son intervention militaire en Ukraine malgré les coûts humains et économiques.

Selon le document, les dépenses de défense russes augmenteront de 68 % en 2024 par rapport à cette année et atteindront 10,8 billions de roubles (106 milliards d’euros).

En conséquence, le montant alloué à la défense représentera environ 30 % du total des dépenses fédérales en 2024 et 6 % du PIB – une première dans l’histoire moderne de la Russie.

Le budget consacré à la sécurité intérieure devrait atteindre quant à lui 3 400 milliards de roubles (33 milliards d’euros), soit près de 10 % des dépenses fédérales annuelles.

Les priorités de ce budget sont le « renforcement de la capacité de défense du pays » et « l’intégration des nouvelles régions » de l’Ukraine dont Moscou exige l’annexion, ainsi que « l’aide sociale aux citoyens les plus vulnérables », à quelques mois des élections présidentielles russes du printemps 2024.

À l’inverse, les dépenses totales consacrées à l’éducation, aux soins de santé et à la protection de l’environnement représentent à peine un tiers du budget de la défense, selon les chiffres du ministère.

Au total, les dépenses fédérales s’élèveront à 36,7 billions de roubles (359 milliards d’euros), soit une augmentation spectaculaire de 20 % par rapport à 2023.

Nouvelles Technologies militaires Russes-Salon 2021
Salon des Nouvelles Technologies militaires Russes-2021- The Moscow Time.

Le gouvernement a cependant peu expliqué comment il allait financer cette forte augmentation, le Premier ministre russe Mikhail Musustin ayant déclaré vendredi dernier que les revenus issus de la vente d’hydrocarbures allaient fortement diminuer et représenteraient « un tiers du budget de l’année prochaine » en 2024, alors qu’avant l’invasion de l’Ukraine, ils représentaient la moitié du budget.

Alors que ce secteur était le moteur de la croissance russe, les ventes d’hydrocarbures diminuent en raison des sanctions internationales et de la volonté de l’Union européenne de s’affranchir de sa dépendance énergétique vis-à-vis de Moscou.

Une indication que le gouvernement s’attend à un mois délicat pour l’économie russe est qu’il a annoncé qu’il avait basé ses prévisions budgétaires sur l’hypothèse d’un dollar valant environ 90 roubles, pariant ainsi sur un affaiblissement de la monnaie nationale à moyen terme.

Le projet de loi budgétaire pour 2024-2026 doit être transmis vendredi à la Douma d’État, la chambre basse du parlement russe.

Quittez le système en accédant aux meilleures stratégies, avec la Lettre Confidentielle :

Sommaire lettre confidentielle été
L’offre de lancement est toujours disponible ici !

Source : Remix News

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *