ÊTES-VOUS PRÊTS POUR LE CHAOS ? GREAT RESET, ÉLECTIONS, BIDEN, QANON, COVID-1984

Marc Gabriel Draghi- Great Reset- Covid 1984

Le Grand Reset : un projet mondialiste de destruction des nations et des peuples

Le Grand Reset est le projet porté par le Forum Économique Mondial, qui vise à reconstruire le monde sur de nouvelles bases écologiques, sociales et technologiques.

Ce projet mondialiste s’appuie sur la crise sanitaire et économique provoquée par le Covid-19, qui a été utilisée comme un accélérateur historique pour mettre en place ce changement radical.

  • Mais quelles sont les véritables intentions et les conséquences de ce projet ?
  • Quels sont les acteurs et les intérêts qui se dissimulent en arrière plan ?
  • Comment résister et se protéger face à cette menace pour la souveraineté des nations et des peuples ?

C’est ce que nous détaillons dans cet article, qui reprend notre entretien avec Franck Pengam, entrepreneur, investisseur et fondateur de Géopolitique Profonde et Marc Gabriel Draghi, juriste spécialisé dans l’histoire du droit et la souveraineté monétaire.

Klaus Schwab
Klaus Schwab.

Le projet du Great Reset et ses conséquences

Livre -The Great Reset

Le projet du Great Reset est décliné dans le livre de Klaus Schwab, fondateur du Forum économique mondial, qui organise chaque année le sommet de Davos.

Cet ouvrage propose de reconstruire le monde sur de nouvelles bases écologiques, sociales et technologiques, en utilisant le Covid-19 comme un accélérateur historique.

Ce projet, soutenu par de nombreux dirigeants politiques, économiques et médiatiques, faisant partie des élites mondialistes, représente une menace pour la souveraineté des nations et des peuples, car il vise à liquider l’appareil productif des nations, asservir les peuples par la dette et imposer un système politique autoritaire.

La situation politique et économique aux États-Unis

Les États-Unis sont au cœur de la crise globale, qui se manifeste notamment par les élections présidentielles, le mouvement QAnon, et le projet du Great Reset.

Ces trois éléments sont liés et révèlent les enjeux de la souveraineté monétaire, de la lutte contre l’état profond, et du retour au standard or.

Trump- Biden- Elections 2022

Les élections américaines et les fraudes présumées

Les élections américaines de 2020 ont été marquées par un record de participation et de votes par correspondance, qui ont favorisé le candidat démocrate Joe Biden.

Mais de nombreuses irrégularités et anomalies ont été constatées dans le dépouillement des votes, notamment dans les Etats clés où l’écart entre Biden et Trump était très faible.

Ces fraudes présumées ont été dénoncées par le camp républicain, qui a demandé des recomptages et des audits, sans succès.

Le résultat officiel a été validé par le Congrès le 6 janvier 2021, malgré l’assaut du Capitole par des partisans de Trump.

Le mouvement QAnon et ses limites

Le mouvement QAnon est un phénomène qui a émergé sur Internet en 2017 et qui prétend dévoiler les secrets de l’état profond et du « marais », c’est-à-dire les élites corrompues qui contrôlent le monde.

Le mouvement est basé sur les messages cryptiques d’un mystérieux Q, qui serait un haut fonctionnaire proche de Trump.

QAnon a soutenu Trump comme le sauveur de l’Amérique et du monde, et a annoncé de nombreuses révélations et arrestations qui ne se sont jamais produites.

Ce mouvement a donc montré ses limites, en se révélant être une surinterprétation et une idéologie sans remise en question, qui manque de preuves tangibles et surtout de résultats concrets.

Les conséquences économiques et politiques de l’élection de Joe Biden

L’élection de Joe Biden aux États-Unis aura des conséquences économiques et politiques importantes, tant au niveau national qu’international.

Biden va en effet changer de cap par rapport à Trump, sur des sujets comme le standard or, la politique extérieure, la politique économique et le Great Reset.

Le standard or et la Fed

Trump avait nommé Judy Shelton, favorable au retour à l’étalon-or, pour siéger à la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale américaine. Mais elle a été rejetée par le Sénat et la Fed reste contrôlée par les banquiers, qui profitent de la création monétaire sans limite.

Standard Or

Les réserves d’or des États-Unis sont opaques et non vérifiées, et il est possible que l’or ait été vendu ou prêté à d’autres pays.

Le standard or est un système qui limite la création monétaire et qui garantit la stabilité des prix et la souveraineté des nations.

Prospective sur la politique extérieure de Biden en 2021

  • Biden va réintégrer l’accord de Paris sur le climat et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui sont des instruments de la gouvernance mondiale.
  • Il va aussi renouer avec l’Iran et peut-être relancer la mouvance terroriste d’Al-Qaïda, qui a servi de prétexte pour les guerres au Moyen-Orient.
  • Il continuera la guerre commerciale avec la Chine, principal rival des États-Unis sur la scène internationale.
  • La politique extérieure de Biden sera plus interventionniste et plus alignée sur les intérêts d’Israël et du lobby sioniste.

BlackRock et la politique économique de Biden

BlackRock est le plus grand gestionnaire d’actifs du monde et il pilote l’économie américaine. Il profite de la création monétaire de la Fed qui fait monter les marchés financiers.

Il a placé ses agents dans le gouvernement de Biden, qui va mener une politique monétaire très accommodante et peut-être l’hélicoptère monnaie, c’est-à-dire la distribution directe d’argent aux citoyens.

BlackRock va aussi favoriser le projet du Great Reset, qui vise à transformer le système financier mondial.

Blackrock

Le Grand Reset : un projet mondialiste pour détruire les nations et les peuples

Le Grand Reset porté par le Forum économique mondial, vise à détruire la classe moyenne, à imposer un contrôle mondial et à promouvoir le transhumanisme.

Ce projet s’appuie sur la crise du Covid-19, utilisé comme un prétexte pour nous enfermer chez nous, nous culpabiliser de notre impact carbone, et nous injecter un vaccin.

Il vise à provoquer le déclassement et la dépopulation de la majorité des gens et à créer une caste supérieure d’homo deus et une masse d’homo libidus.

Le Grand Reset peut être contré par la désobéissance civile et la résistance populaire.

Le Grand Reset est une phase d’enchaînement et de fin de certaines libertés publiques

Le Grand Reset utilise le Covid comme prétexte pour nous maintenir enfermés à domicile, tout en nous imposant des mesures de confinement, de couvre-feu, de masques, de tests et de vaccins semi obligatoires.

Ces mesures inefficaces et disproportionnées, ont pour but de nous habituer à la soumission et à la peur.

Le Grand Reset utilise aussi l’écologie comme prétexte pour nous culpabiliser de notre impact carbone, nous faisant croire à un réchauffement climatique anthropique et à une urgence écologique.

Ces mensonges sont destinés à nous faire accepter une réduction de notre niveau de vie et de notre mobilité, afin de créer une caste supérieure d’homo deus, qui sont les élites mondialistes qui contrôlent le système, et une masse d’homo libidus, des esclaves numériques qui consomment et se divertissent.

Le Grand Reset, un projet malthusien de contrôle de la population, de la production et de la consommation

Le Grand Reset s’appuie sur des institutions internationales et supranationales qui dictent l’agenda, telles que l’ONU, l’OMS, le FMI, la Banque mondiale, etc…

Ces institutions sont inféodées aux intérêts des grandes banques, des grandes entreprises et des grandes fondations, qui financent et influencent les décisions.

Le Grand Reset s’appuie également sur une idéologie transhumaniste, cherchant à créer l’homo deus, dans le sens d’un homme augmenté par la technologie, qui fusionne avec l’intelligence artificielle, la robotique, la biologie synthétique, etc…

Transhumanisme-Homme augmenté

Le Grand Reset : programme de déclassement et de dépopulation

Le Grand Reset va augmenter le coût des matières premières et des services publics, en imposant une taxe carbone et une réduction de la consommation d’énergie.

Il cherche réduire la qualité de l’alimentation et de la santé, en favorisant les produits industriels et les vaccins, réduire la pratique sportive et le lien social, en limitant les déplacements et les rassemblements.

Il va donc provoquer le déclassement et la dépopulation de la majorité des gens, qui vont perdre leur pouvoir d’achat, leur santé et leur liberté et va créer une fracture numérique, entre ceux qui auront accès à la technologie et ceux qui en seront exclus.

Comment contrer le Grand Reset ?

Le Grand Reset est un projet qui peut être contré par la désobéissance civile et la résistance populaire, en refusant de se soumettre aux mesures liberticides et aux injonctions des autorités.

Il faut se mobiliser en exprimant son refus et sa volonté de changement de système, refuser le vaccin et les amendes illégales, qui sont des moyens de contrôle et de chantage, sortir du débat sur le Covid et se focaliser sur le plan dissimulé, qui est de détruire les nations et les peuples.

Il faut également se préparer à un possible chaos, en développant ses compétences, sa valeur ajoutée, son réseau et son autonomie.

Manifestation du mouvement des gilets jaunes, à Belfort, le 01 décembre 2018 :
commons.wikimedia.org/wiki/Mouvement_des_gilets_jaunes,_B…Thomas Bresson

La situation sociale et politique en France

La situation sociale et politique en France est très tendue face au confinement, au vaccin, à la dette et au Great Reset. Ces sujets sont au cœur des préoccupations des Français, qui sont de plus en plus mécontents et révoltés.

Les élections de 2022 approchent, mais aucun candidat ne semble proposer une alternative crédible et souveraine. Il faut donc se mobiliser et se protéger face à la menace du Grand Reset.

La crise sociale et le confinement

La crise sociale est provoquée par le confinement, qui a des conséquences désastreuses sur l’économie, l’emploi, la santé et l’éducation.

Les restaurateurs, les commerçants, les artisans, les indépendants et les intermittents sont les plus touchés par les fermetures administratives et les restrictions sanitaires.

Ils doivent ouvrir malgré les interdictions, pour sauver leur activité et leur dignité. Les citoyens doivent les soutenir et désobéir au couvre-feu, qui est une mesure arbitraire et inefficace.

La liberté et la souveraineté sont les vrais enjeux. Il faut refuser de se faire injecter un produit expérimental et potentiellement dangereux, qui n’a pas fait ses preuves et qui n’est pas obligatoire.

La dette et le Great Reset

La dette est le moyen utilisé par le Grand Reset pour asservir les nations et les peuples.

La dette mondiale a explosé en 2020, à cause des plans de relance et des mesures de soutien aux économies. Cette dette est insoutenable et illégitime, car elle profite aux banques et aux marchés financiers, qui créent de la monnaie à partir de rien.

Les banques centrales préparent des monnaies numériques, qui vont permettre de contrôler l’épargne et les transactions des citoyens.

Le revenu universel va être mis en place, pour créer une dépendance à l’État et une soumission au système. Il faut sortir de la dette et de l’euro, qui sont des instruments de domination et de spoliation.

La situation politique et le sionisme

La situation politique en France est marquée par l’absence d’opposition et de projet souverain. Les partis politiques sont tous inféodés aux intérêts de l’oligarchie mondialiste, dominée par le lobby sioniste.

Le sionisme est une idéologie politique et religieuse, qui vise à créer et à défendre un État juif en Palestine, au mépris du droit international et des droits des Palestiniens.

Le sionisme a une influence considérable sur les États-Unis, qui sont le principal allié et protecteur d’Israël.

Le sionisme a aussi des agents dans le gouvernement de Macron, ancien employé de la banque Rothschild, une des familles les plus puissantes du monde.

Le sionisme est un obstacle à la paix et à la justice dans le monde.

Les solutions alternatives et souveraines face au Grand Reset

Face au Grand Reset, qui est un projet mondialiste de destruction des nations et des peuples, il existe des solutions alternatives et souveraines visant à préserver la liberté, la dignité et la prospérité des citoyens.

Ces solutions passent par la sortie de l’Union européenne, le retour au franc, la réforme du système monétaire et financier, la promotion de la petite propriété privée et de l’entrepreneuriat, et le développement des compétences et de la valeur ajoutée.

Ursula Von der Leyen-Commission Europeenne
Ursula Von der Leyen-Commission Européenne.

La sortie de l’Union européenne

L’Union européenne est une construction supranationale, qui viole la souveraineté des nations et des peuples.

Elle impose des normes, des directives, des traités, qui sont contraires aux intérêts et aux aspirations des citoyens, favorise la concurrence déloyale, la délocalisation, la précarisation, la destruction des services publics, la perte de la démocratie.

Elle est inféodée aux intérêts des grandes banques, des grandes entreprises, et des États-Unis.

C’est un instrument du Grand Reset, qui veut créer une gouvernance mondiale.

Il faut donc sortir de l’Union européenne, par l’article 50 du traité de Lisbonne, ou par la désobéissance aux traités, afin de retrouver la souveraineté nationale, qui permet de décider de son destin et de coopérer librement avec les autres pays.

Le retour au franc

L’euro est une monnaie unique, qui ne correspond pas à la réalité économique et sociale des pays de la zone euro. C’est une monnaie faible, qui favorise l’endettement, l’inflation, la spéculation, la corruption et asservit les nations et les peuples.

Il crée des déséquilibres, des divergences, des crises, qui sont aggravés par la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), qui crée de la monnaie sans contrepartie et qui rachète la dette des États.

Il faut donc sortir de l’euro, et retrouver le franc, monnaie historique et souveraine de la France et rétablir le standard or, qui limite la création monétaire et garantit la stabilité des prix et la souveraineté des nations.

Retour au Franc-Monnaie

La réforme du système monétaire et financier

Le système monétaire et financier actuel est basé sur la création monétaire ex nihilo, c’est-à-dire à partir de rien, par les banques centrales et les banques commerciales.

Ce système est injuste, car il profite aux banquiers et aux spéculateurs, qui s’enrichissent au détriment des travailleurs et des épargnants, qui eux s’appauvrissent sans raison.

Il est illégitime, car il viole le principe de la souveraineté monétaire, qui appartient aux nations et aux peuples, crée des bulles, des crises et des dettes, qui menacent la stabilité et la sécurité du monde.

Il faut donc réformer le système monétaire et financier, en mettant fin à la création monétaire ex nihilo, en séparant les banques de dépôt et les banques d’affaires, en annulant la dette publique, en créant une monnaie commune internationale, basée sur l’or ou un panier de matières premières.

La promotion de la petite propriété privée et de l’entrepreneuriat

La petite propriété privée et l’entrepreneuriat sont des moyens de se protéger et de se libérer du système du Grand Reset, qui vise à déposséder les gens de leurs biens, de leur travail, de leur liberté.

  • La petite propriété privée est un droit naturel, qui permet de disposer d’un bien matériel ou immatériel, qui assure son indépendance et sa sécurité.
  • L’entrepreneuriat est une activité créatrice, qui permet de produire de la valeur, de répondre à un besoin, de satisfaire sa clientèle.
Propriété-Immobilier

La petite propriété privée et l’entrepreneuriat sont des sources de richesse, de progrès, de bonheur, ainsi que des vecteurs de solidarité, de coopération, de réseau.

Ils sont donc à encourager et à défendre, face aux menaces du Grand Reset, qui veut imposer la collectivisation, la standardisation, la numérisation.

Le développement des compétences et de la valeur ajoutée

Le développement des compétences et de la valeur ajoutée est une stratégie pour se préparer à un possible chaos, qui pourrait résulter de la crise du Grand Reset.

Il s’agit de se former, de se perfectionner, de se diversifier, dans son domaine de prédilection ou dans un nouveau domaine, de se rendre indispensable, se différencier, se valoriser, auprès de ses clients, ses employeurs, ses partenaires.

Il est nécessaire pour cela de travailler sur ses forces, ses talents, ses passions, qui sont sources demotivation et de sa satisfaction et de se créer un environnement favorable, stimulant sa créativité, sa productivité et sa qualité.

Le développement des compétences et de la valeur ajoutée est un moyen de se protéger et de se libérer du système du Grand Reset, qui veut nous rendre interchangeables, jetables, inutiles.

Les sources d’information et de réflexion face au Grand Reset

Face au Grand Reset, qui est un projet mondialiste de destruction des nations et des peuples, il est important de s’informer et de réfléchir par soi-même, en se méfiant des médias mainstream au service du système.

Il existe des sources d’information et de réflexion alternatives et souveraines, proposant des analyses, des opinions, des ouvrages, des formations, qui permettant de comprendre la situation et de se préparer à l’action.

Ces sources sont à consulter et à diffuser, pour éveiller les consciences et créer une résistance populaire.

Les livres et les formations

Les livres et les formations sont des moyens d’approfondissement de l’information et de la réflexion, qui sont plus complets et plus structurés que les sites web et les chaînes YouTube.

Ils permettent de se former, de se documenter, de se cultiver, sur des sujets variés et importants. Parmi eux, on peut citer les ouvrages de Marc Gabriel Draghi :

  • Le règne des marchands du temple, qui analyse l’histoire de la monnaie et de la finance, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, et qui dénonce le système monétaire et financier actuel, basé sur la création monétaire ex nihilo, la dette, la spéculation, la corruption.
  • Le grand Reset en marche ! 2020 : An I du Nouvel Ordre Mondial, qui analyse l’actualité de 2020, et qui démontre que le Covid-19 a été utilisé comme un prétexte pour mettre en place le Grand Reset, qui vise à détruire les nations et les peuples, et à imposer un contrôle mondial et un transhumanisme.
  • La Grande Narration vers la mort des Nations, qui dénonce le projet du Grand Reset et du Nouvel ordre mondial porté par les élites mondialistes. Le livre analyse les conséquences de la crise sanitaire, de la transition écologique, de la révolution numérique et de la guerre des monnaies sur les nations et les peuples. Il propose également des pistes de résistance et de reconquête de la souveraineté nationale et populaire

Un appel à l’action face au Grand Reset

Le Grand Reset est un projet mondialiste de destruction des nations et les peuples, qui s’appuie sur la crise du Covid-19, utilisé comme un prétexte pour nous enfermer, nous culpabiliser, nous vacciner, et nous contrôler.

Ce projet est porté par le Forum économique mondial, qui regroupe les élites mondialistes, dominées par le lobby sioniste.

Il vise à liquider l’appareil productif des nations, à asservir les peuples par la dette et à imposer un système politique autoritaire et transhumaniste.

C’est une menace majeure pour la liberté, la dignité et la prospérité des citoyens. Il faut donc s’informer, se former, se préparer, se mobiliser, et se protéger matériellement face à ce projet mondial.

Il faut promouvoir la petite propriété privée, l’entrepreneuriat, le développement des compétences et de la valeur ajoutée, résister et se battre pour sauver notre civilisation et notre avenir.

La sortie de l’Union européenne, de l’euro, de la dette, et le retour à une souveraineté nationale et populaire sont indispensables pour contrer le Grand Reset.

Sortez du système, avec le radar financier !

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *