ÉCONOMIE : COUP DE FROID SUR LA FRANCE CET HIVER AVEC CHARLES SANNAT !

Charles Sannat- Coup de froid économique- France

Charles Sannat : une vision de l’économie Innovante et Humaniste

L’économiste et youtuber Charles Sannat s’est exprimé lors de notre entretien sur diverses questions économiques, offrant un éclairage nuancé sur des thèmes tels que la croissance, la décroissance, l’inflation, et la répartition des richesses.

Ses réflexions, empreintes d’une critique du système actuel et d’un plaidoyer pour une économie plus équilibrée, mettent en lumière les paradoxes et les contradictions de notre époque.

Charles Sannat
Charles Sannat.

Charles Sannat : une vision critique de l’économie et de la société

Charles Sannat est un économiste aimant analyser les paradoxes et les contradictions du système économique et sociétal actuel, qui encourage la surconsommation et la publicité tout en prônant la décroissance et le recyclage.

Il plaide pour une économie raisonnable, qui respecte le bien commun, la nature et l’humanité, et qui valorise la production non marchande et le lien social.

Il critique également la grande réinitialisation, un concept qui désigne la nécessité de changer le modèle économique et social actuel face aux crises écologiques, énergétiques et monétaires.

Charles Sannat alerte sur les conséquences dramatiques de la hausse du prix de l’énergie, qui va entraîner des faillites d’entreprises, des pénuries de biens, une inflation galopante et une récession économique.

Il appelle à un “quoi qu’il en coûte énergétique” pour sauver la production et l’emploi, et à un grand débat sur les choix de société à faire pour l’avenir.

Crise de l'énergie

La croissance et la décroissance comme deux faces d’une même médaille

Charles Sannat aborde la croissance et la décroissance comme deux aspects complémentaires d’un même système.

Selon lui, il est essentiel de distinguer la croissance matérielle, contrainte par les ressources limitées de notre planète, de la croissance immatérielle, nourrie par l’intelligence, la culture et l’innovation.

Il faut aussi prendre en compte la qualité de la croissance, qui n’est pas la même selon qu’elle profite à quelques-uns ou à tous, qu’elle préserve ou détruit l’environnement, qu’elle crée ou réduit les inégalités.

Il souligne que la recherche d’un équilibre entre ces deux formes de croissance est cruciale pour le développement durable, la croissance étant consubstantielle à la vie, à l’univers et à la nature.

La décroissance n’est pas une vertu absolue ni un ennemi à combattre. Tout est une affaire d’équilibre, de pondération et de sagesse.

Système économique

Les injonctions contradictoires du système économique actuel

Charles Sannat pointe du doigt les injonctions contradictoires du système économique contemporain.

D’un côté, il encourage la surconsommation et la création de besoins artificiels par la publicité, et de l’autre, prône la décroissance et le recyclage.

Il souligne le paradoxe de nous demander de faire du recyclage tout en nous incitant à acheter des produits jetables et sur-emballés.

Cette dualité, selon Charles Sannat, révèle une profonde incohérence dans notre approche de l’économie et de l’environnement.

Il pointe l’hypocrisie de nous parler de la fin de l’abondance tout en nous poussant à consommer toujours plus et s’interroge sur le sens de nous payer à rester chez nous sans produire ni participer au bien commun.

La répartition de la création de richesse entre le capital, le travail et les impôts

Charles Sannat analyse la répartition actuelle de la richesse entre le capital, le travail et les impôts.

Il critique l’évolution de cette répartition qui a fluctué dans le temps et dans l’espace selon les rapports de force et les régulations., a favorisé les inégalités. Il suggère que le travail non marchand, contribuant significativement au lien social et à la culture, mérite une meilleure reconnaissance et valorisation.

Il explique que le communisme est apparu comme une réponse à l’injustice du capitalisme outrancier, mais qu’il a échoué à créer de l’incitation positive et de l’innovation et constate que le capitalisme actuel est devenu trop inégalitaire et trop destructeur du bien commun, et qu’il faut le réformer et le réguler.

Il propose de réfléchir à d’autres formes de rémunération du travail, notamment du travail non marchand, qui contribuent au lien social, à l’humanité, à la culture.

Travail-émancipation

L’économie, le capital, le travail et la mondialisation

L’impact de la mondialisation sur l’économie et la société est un autre point central de sa réflexion.

Charles Sannat critique la manière dont le capital est rémunéré dans un contexte de taux d’intérêt négatifs ou positifs, et comment la mondialisation, dans sa forme actuelle, engendre des inégalités sociales, environnementales et des abus de pouvoir.

Il aborde les effets des taux d’intérêt, de l’inflation, de la répartition des richesses, de la valeur du travail et des normes sociales et environnementales.

Il affirme que le capital n’est pas rémunéré avec les taux d’intérêt négatifs ou positifs, et que le rentier s’appauvrit avec l’inflation qui dépasse les taux d’intérêt.

Charles Sannat dénonce l’abjection de la mondialisation, qui repose sur l’exploitation des pays pauvres, la pollution, la délocalisation et la publicité et défend le travail comme une forme d’émancipation, permettant de s’extraire de la dépendance du conjoint, du patron ou de l’Etat, et qui crée de la richesse et de la propriété, sources de liberté.

Il critique les normes sociales et environnementales excessives, qui créent des emplois inutiles ou nuisibles (bullshit jobs), qui répondent à un besoin de contrôle de l’Etat sur la société, et qui entravent la liberté et la créativité des entrepreneurs et des indépendants.

Normes environnementales-éoliennes

La Grande Réinitialisation : un sujet qui devrait être débattu démocratiquement

Charles Sannat parle de la « grande réinitialisation », un concept qui désigne la nécessité de changer le modèle économique et social actuel face aux crises écologiques, énergétiques et monétaires.

Il critique le manque de transparence et de dialogue des élites qui veulent imposer leur vision du monde et l’absence de participation démocratique dans l’élaboration de ces nouvelles orientations, mettant en garde contre les risques d’un dialogue insuffisant entre les élites et les citoyens.

Enjeux de l’Inflation et Stratégies d’Adaptation

Enfin, Charles Sannat aborde la question de l’inflation en France, analysant ses causes, notamment le choc d’offre lié à la pandémie, la crise énergétique et la baisse de la parité euro-dollar.

Il alerte sur les conséquences dramatiques de la hausse du prix de l’énergie, qui va entraîner des faillites d’entreprises, des pénuries de biens, une inflation galopante et une récession économique ainsi que sur le “quoi qu’il en coûte énergétique” mis en place pour soit-disant, sauver la production et l’emploi.

Charles Sannat propose des stratégies pour lutter contre l’inflation, soulignant la nécessité de relancer la production et d’adapter le mode de calcul du prix de l’énergie.

Les réflexions de Charles Sannat offrent une vision critique mais constructive des défis économiques actuels. Elles appellent à une réforme profonde de notre système économique, dans le respect du bien commun, de la nature et de l’humanité.

Sortez du système, avec le radar financier !

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *