GAZA, YÉMEN : LE SIONISME VERS LE GRAND ISRAËL ? | YOUSSEF HINDI | GÉOPOLITIQUE PROFONDE

Le 15 février à 18h30, Youssef Hindi, Jean-Maxime Corneille, Anyss Hadj Brahim et Yannis Dalouche seront nos invités, en direct sur Géopolitique Profonde.

Youssef Hindi est écrivain, chercheur indépendant et historien de l’eschatologie messianique. Ses travaux de recherches sont tournés principalement vers l’étude des origines des idéologies modernes, de leur évolution et leur influence sur la politique et la géopolitique contemporaines. Il a récemment publié son dernier ouvrage « Guerre des Etats-Unis contre l´Europe ».

Jean-Maxime Corneille est un juriste et écrivain, spécialisé dans les questions de géopolitique, de terrorisme et de renseignement. Il a notamment traduit l’ouvrage « Le charme discret du djihad: L’instrumentalisation géopolitique de l’islam radical ».

Anyss Hadj Brahim se présente comme un militant antisioniste et anti-impérialiste, qui dénonce les crimes commis par Israël contre le peuple palestinien. Il a participé à plusieurs manifestations et actions de solidarité avec la cause palestinienne, notamment en soutenant la flottille pour Gaza en 2010. Il est également le fondateur du mouvement « Les enfants de la Nakba », qui vise à sensibiliser l’opinion publique sur le sort des réfugiés palestiniens.

Yannis Dalouche est un journaliste et un militant politique. Il est membre de La France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, dont il est l’un des porte-parole sur les questions internationales. Il est également le rédacteur en chef du site Le Vent Se Lève, un média en ligne qui se revendique comme un « média d’opinion, de débat et d’éducation populaire ». Il est l’auteur de plusieurs articles et vidéos sur le conflit israélo-palestinien, dans lesquels il défend une position critique à l’égard d’Israël et de sa politique coloniale.

Pour cette émission, nous aborderons un thème brûlant : Gaza, le sionisme et le grand Israël.

Le conflit israélo-palestinien est l’un des plus anciens et des plus complexes du monde. Il oppose deux mouvements nationaux, le sionisme et le nationalisme palestinien, qui revendiquent le même territoire, considéré comme sacré par les trois religions monothéistes. Depuis la création de l’État d’Israël en 1948, le conflit a connu plusieurs guerres, intifadas, accords de paix avortés, et a impliqué de nombreux acteurs régionaux et internationaux.

Aujourd’hui, le conflit est marqué par une asymétrie de forces entre Israël, puissance militaire et nucléaire soutenue par les États-Unis, et les Palestiniens, divisés entre le Fatah et le Hamas, et soumis à l’occupation, au blocus, à la colonisation et à l’apartheid.

Quatre mois après le 7 octobre, un point de repère significatif dans le calendrier des événements récents, il est impératif de réévaluer la situation. Le 7 février 2024, le président français Emmanuel Macron a rendu hommage aux victimes franco-israéliennes des attentats du 7 octobre 2023. Cette cérémonie a suscité la polémique, notamment chez les militants pro-palestiniens, qui ont dénoncé une instrumentalisation du terrorisme au profit d’Israël et une occultation des victimes palestiniennes des bombardements israéliens sur Gaza.

Cela nous amène à nous interroger sur la nécessité d’une escalade généralisée dans toute la région.

Dans ce contexte, il est crucial d’aborder avec prudence la distinction entre antisionisme et antisémitisme, deux concepts souvent confondus dans le débat public et même utilisé comme arme rhétorique pour empêcher de s’exprimer sur ces sujets complexes, mais fondamentaux.

Quatre mois après ces événements tragiques, où en sommes-nous ?

L’objectif du Grand Israël est-il réalisable en 2024 ?

Peut-on parler de génocide organisé par Israël ?

Pourquoi est-il si dur de parler de ce conflit dans les médias ?

Est-ce que l’antisionisme est un antisémitisme ?

Pour répondre à ces questions brûlantes, nous avons réuni quatre invités de qualité, qui pourront vous fournir une analyse sur le conflit israélo-palestinien qui sort de la vision souvent biaisée des médias mainstream.

Rendez-vous le 15 février à 18h30, en direct sur GPTV !

Quittez la dictature financière et numérique, avec la revue mensuelle de Géopolitique Profonde :

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *