L’HISTOIRE DE LA RUSSIE DANS LA GOUVERNANCE MONDIALE AVEC PIERRE HILLARD

Pierre Hillard entretien sur la Russie et la gouvernance mondiale

Géopolitique et de la mystique russe, des Romanov à Vladimir Poutine, selon Pierre Hillard

Lors de notre entretien, Pierre Hillard, géopolitologue, explore les thèses présentées dans son ouvrage intitulé « Les permanences de la géopolitique et de la mystique russe : des Romanov à Vladimir Poutine ».

Pierre Hillard y analyse l’histoire et l’impact de divers courants tels que la franc-maçonnerie, l’ésotérisme, la Kabbale et le messianisme sur la Russie et ses élites depuis le 15e siècle jusqu’à nos jours.

Il met en lumière la manière dont ces influences ont façonné la politique, la religion, la culture et les relations internationales russes, ainsi que leur contribution à des événements majeurs tels que la révolution de 1917, la guerre froide et les tensions contemporaines.

Les permanences de la géopolitique et de la mystique russes- Pierre Hillard

L’introduction de la franc-maçonnerie en Russie

La franc-maçonnerie a fait son entrée en Russie par le biais de l’Angleterre et de l’Allemagne, avec des influences provenant également de la Kabbale et du judaïsme.

Sous les règnes de Pierre le Grand et de Catherine II, la Russie a connu un processus de modernisation et d’occidentalisation qui a favorisé l’implantation des loges maçonniques sur son territoire.

Ces loges ont joué un rôle significatif dans la diffusion des idées des Lumières, mais également dans la préparation tant de la révolution française que de la révolution russe.

Le convent maçonnique de Wilhelmsbad en 1782

Le convent maçonnique de Wilhelmsbad, tenu en 1782, marque un jalon important dans l’histoire de la franc-maçonnerie.

Cette réunion a rassemblé des représentants de nombreuses loges russes, sous l’égide des frères asiatiques, associés au messianisme de Jacob Frank. Ce dernier était un faux-messie juif, défendant la rédemption par le péché et le chaos.

Le convent de Wilhelmsbad a été le lieu d’une fusion entre la franc-maçonnerie et le franquisme, préparant ainsi le terrain pour une révolution en France, considérée comme le prélude à une révolution mondiale.

L’essor du martinisme et de la théosophie en Russie

Au 19e siècle, la Russie a été le théâtre d’un essor du martinisme et de la théosophie, deux courants ésotériques introduits par Papus et Stanislas de Guaita, deux occultistes français.

Ces mouvements ont tissé des liens avec la famille impériale des Romanov, qui s’intéressait à l’orientalisme et au bouddhisme.

Le martinisme et la théosophie ont exercé une influence significative sur la pensée et la culture russes, notamment en alimentant le mouvement du symbolisme, qui a profondément marqué la littérature, la peinture et la musique.

La révolution de 1917 et la lutte entre deux courants maçonniques

La révolution de 1917 a été le théâtre d’une lutte entre deux courants maçonniques, aux visions diamétralement opposées.

D’un côté, le gouvernement provisoire de Kerenski, affilié à la maçonnerie française, aspirait à instaurer une démocratie libérale et parlementaire.

De l’autre, le bolchevisme de Trotski, héritier du franquisme et du chaos, visait à renverser l’ordre établi et à ériger une dictature du prolétariat.

Entre ces deux extrêmes, le communisme de Staline, plus tempéré et teinté de nationalisme, a fini par s’imposer.

Vladimir Lénine-révolution russe de 1917
Vladimir Lénine- Révolution russe de 1917.

L’histoire et la géopolitique de la Russie

La Russie se distingue par son histoire et sa géopolitique uniques, qui ont façonné ses relations avec l’Occident, l’Angleterre, les États-Unis et l’Ukraine.

Son contact avec des populations bouddhistes, tibétaines et asiatiques a laissé une empreinte sur sa spiritualité et sa culture.

De plus, elle a fait face à une rivalité persistante avec la puissance maritime britannique, dont l’objectif était de morceler la Russie en trois zones distinctes : les provinces baltes, la Grande Russie et la Petite Russie (Ukraine).

Ce dessein a été réactivé au 20e siècle par les États-Unis, à travers la doctrine du containment et du Rimland, visant à entraver l’unification du bloc eurasiatique et à maintenir la domination anglo-saxonne.

La politique de Poutine vis-à-vis de l’Occident

Poutine a connu une évolution dans sa politique envers l’Occident. Dans les premières années 2000, il aspirait à une coopération avec l’Occident et envisageait une intégration aux institutions euro-atlantiques.

Il a même été honoré du titre de citoyen d’honneur de la City de Londres et reconnu comme Young Global Leader par le Forum économique mondial de Davos.

Cependant, il a résisté à l’idée d’un ordre mondial unipolaire dominé par les États-Unis, plaidant plutôt pour un système multipolaire. Cette position a entraîné des sanctions, des accusations et des tentatives de déstabilisation de la part de l’Occident.

En réponse, Poutine a renforcé la souveraineté de la Russie, ainsi que sa défense et ses alliances, en particulier avec la Chine, l’Iran et la Syrie.

Vladimir Poutine- Donald Trump

La vision de Poutine pour un nouvel ordre mondial

Poutine défend l’idée d’un nouvel ordre mondial politique, économique, militaire et juridique, et plaide pour une modernisation de l’ONU.

Il préconise une architecture reposant sur des blocs continentaux tels que l’Union économique eurasienne, l’Union africaine ou l’Union européenne. Sur ce point, il partage des objectifs communs avec Trump, tous deux favorables à un monde multipolaire et à la souveraineté des nations.

Ils s’opposent au projet de bloc euro-américain, qui remonte à 1912 et vise à intégrer l’Europe dans le bloc nord-américain afin de contrer l’influence de la Russie et de la Chine.

Le projet d’Union eurasienne supranationale de Poutine

Poutine envisage la création d’une Union eurasienne supranationale, inspirée du modèle de l’Union européenne, tout en cherchant à préserver la diversité des religions et des cultures.

Il s’appuie sur les Loubavitch, une branche du judaïsme traditionnelle qui rejette le sionisme, le libéralisme et le wokisme, et diffuse sa morale et ses principes.

Sa vision repose sur la tradition primordiale, qui postule l’existence d’un fond commun à toutes les religions.

La pensée et l’influence d’Alexandre Dugin

Alexandre Dugin est un intellectuel russe qui entretient des liens étroits avec le pouvoir et qui promeut une vision eurasiste, occultiste et antichrétienne du monde.

Inspiré par Crowley, une figure du satanisme, il adhère, selon Pierre Hillard, à des principes éloignés de la religion orthodoxe et prône une révolution lacéphale, symbolisée par le concept du dieu sans tête.

En tant que membre du comité de direction de l’Institut eurasien, il est en relation avec des personnalités influentes proches de Poutine, telles que Glaziev et est associé à un institut regroupant des personnalités politiques, religieuses et maçonniques.

Bien qu’il partage le projet eurasien de Poutine dans l’ensemble, il diverge sur la question de la Chine.

Alexandre Douguine
Alexandre Douguine.

La géopolitique et la gouvernance mondiale

La géopolitique et la gouvernance mondiale sont confrontées à des défis majeurs liés à la technologie et au contrôle social, ainsi qu’à la nécessité de sacrifices humains pour parachever le projet mondialiste.

La Chine se distingue par son avancée dans le domaine technologique, qui permet un contrôle total sur la vie des individus.

Cette technologie est utilisée au service du Léviathan, représentant un pouvoir absolu qui régit les individus soumis. Toute pensée divergente est réprimée ou éliminée, renforçant ainsi le contrôle totalitaire.

Le projet mondialiste requiert des sacrifices humains significatifs pour sa réalisation, mais il rencontre également des résistances.

Des figures marquantes émergent souvent dans ces moments de crise, et les populations se réveillent lorsque leur quotidien est bouleversé par ces enjeux.

Découvrez le dessous des cartes, avec la revue mensuelle Géopolitique Profonde !

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *