LE GOUVERNEMENT MONDIALISTE DÉVOILÉ AVEC OLIVIER PIACENTINI !

Olivier Piacentini- Chute de l'occident

Mondialisme et Occident : une idéologie mortifère pour les peuples

Dans notre entretien avec Olivier Piacentini, économiste français, nous explorons l’idéologie du mondialisme, visant à instaurer un gouvernement mondial au service d’une élite financière et multinationale. Nous examinons avec lui, son influence dans les sphères de la politique, de l’économie, de la culture et du divertissement.

Le Mondialisme selon Olivier Piacentini

Olivier Piacentini met en lumière la confrontation entre le mondialisme et les mouvements populistes, ces derniers défendant ardemment la civilisation occidentale.

Il est important de comprendre comment le mondialisme remet en question la souveraineté et la diversité culturelle des peuples et d’examiner la résistance qu’il rencontre de la part des mouvements populistes, défenseurs de la civilisation occidentale.

Olivier Piacentini
Olivier Piacentini

Piacentini analyse aussi la crise que traversent la France et l’Occident, la pire depuis la Seconde Guerre mondiale, et propose des solutions pour surmonter cette impasse.

Olivier Piacentini offre une perspective détaillée sur le mondialisme, qu’il décrit comme une idéologie visant à abolir les frontières, les nations et les peuples au profit d’un gouvernement mondial dirigé par une élite financière et multinationale.

Acteurs et Structures du Mondialisme

Le mondialisme, distinct de la mondialisation, est une vision politique visant à éliminer les frontières, les nations et les peuples pour favoriser une gouvernance mondiale au service d’une élite financière et multinationale.

Parmi les acteurs clés, on trouve des élites financières contrôlant les marchés, des multinationales influentes, des institutions internationales dictant les règles économiques et sociales, et des médias façonnant l’opinion publique.

Ces acteurs visent à imposer leurs intérêts et leur vision du monde, en utilisant des structures telles que le cercle de Bilderberg et le forum de Davos, qui se distinguent comme des espaces de concertation et d’influence où les élites mondiales établissent les grandes orientations politiques et économiques.

Klaus Schwab- World Economic Forum
Klaus Schwab- World Economic Forum

Conséquences et Résistances au Mondialisme

Le mondialisme a des conséquences néfastes pour les États et les peuples, sapant leur souveraineté, démocratie et identité.

Il favorise la domination des grandes multinationales, tout en promouvant un progressisme culturel visant à créer un consommateur mondialisé, déraciné et manipulé.

Les États-nations se voient affaiblis par des accords commerciaux et des normes internationales, et la suprématie de la finance internationale se renforce.

Sur le plan culturel, le mondialisme favorise un modèle de consommateur uniformisé, érodant les traditions et spécificités locales.

En réaction, des mouvements populistes émergent, luttant pour la souveraineté, la démocratie et la diversité culturelle, en opposition à l’idéologie mondialiste.

Ces mouvements s’illustrent par des événements significatifs comme le Brexit, l’élection de Trump, ou la montée du RN en France, témoignant d’un réveil des peuples désireux de reprendre le contrôle de leur destin.

Émeutes 2023- Réforme des retraites
Émeutes 2023- Réforme des retraites

Crise de la France et de l’Occident

La France et l’Occident traversent une crise profonde, la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale, exacerbée par le mondialisme.

Cette crise, économique, sociale, politique et culturelle, menace gravement l’avenir de ces pays et se manifeste par une augmentation de la dette, de l’inflation, du chômage, de la pauvreté, de la précarité, ainsi que par une montée de la violence et une perte de cohésion sociale.

Solutions Proposées

Pour sortir de cette crise, Olivier Piacentini suggére de rompre avec le mondialisme, de rétablir la souveraineté nationale, de revitaliser l’économie réelle et de défendre la civilisation occidentale.

Parmi les mesures proposées, il est recommandé de sortir de l’euro, de l’OTAN, du pacte de Marrakech et de rejeter le progressisme culturel.

Ces mesures visent à préserver les valeurs occidentales et à protéger l’identité culturelle des nations à retrouver l’indépendance financière, à renforcer l’économie nationale, politique et culturelle nécessaire pour affronter les défis actuels et futurs.

Entrez dans le monde des placement anti crise avec le radar financier !

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *