L’IDÉOLOGIE DU GENRE BASÉE SUR L’ÉTUDE FAUSSE D’UN PSYCHOLOGUE PÉDOPHILE NÉO-ZÉLANDAIS !

Enfant transgenre- Wokisme- Woke

Une industrie construite sur les mensonges d’un universitaire perturbé

Alors que les écoles enseignent l’idéologie du sexe et du genre dès la maternelle, que l’administration Biden encourage les traitements médicaux précoces de la dysphorie de genre et que les influenceurs des médias sociaux discutent du sujet, un nombre record d’adolescentes pensent être transgenres et passent à la vie masculine.

Des adultes inquiets tirent la sonnette d’alarme sur l’absence d’études scientifiques à l’appui des traitements médicaux transgenres qui modifient de façon permanente la physiologie d’un jeune et laissent en suspens ses problèmes de santé mentale.

Miriam Grossman, psychiatre pour enfants et adolescents, à New York, le 23 septembre 2022. (Blake Wu/The Epoch Times)

La psychiatre pour enfants et adolescents Miriam Grossman, qui est une professionnelle de la santé mentale depuis 40 ans, a déclaré que l’industrie du genre est construite sur les mensonges d’un psychologue perturbé.

« John Money, qui est à l’origine de cette théorie, a émis l’idée que la biologie d’une personne – son corps, ses chromosomes – est totalement distincte de son sentiment d’être un homme ou une femme », a déclaré Mme Grossman lors d’une interview accordée le 23 septembre dans le cadre du programme « American Thought Leaders » d’EpochTV.

Selon M. Grossman, l’industrie entourant l’idéologie du genre – des cliniques et hôpitaux spécialisés dans le genre aux drapeaux de la fierté transgenre et à l’émergence d’un mouvement de défense des droits civils des transgenres – est fondée sur un concept dont la véracité n’a jamais été prouvée.

« En fait, c’est le contraire qui a été prouvé », a-t-elle déclaré.
« L’expérience de John Money a en fait prouvé que tout ce concept d’avoir une identité masculine ou féminine complètement séparée de votre biologie était incorrect . »

John Money a joué un rôle déterminant dans la création de la première clinique à pratiquer des opérations de réassignation sexuelle sur des enfants et des adultes, la Johns Hopkins Gender Identity Clinic.

Dans les années 1960, Money a voulu prouver au monde entier sa théorie de l’identité sexuelle, et l’étude de cas parfaite est apparue dans son bureau, a déclaré Grossman. Mais au lieu de cela, sa théorie a été réfutée, et il a été révélé plus tard que sa théorie du genre provenait d’une étude qui avait été sérieusement corrompue.

Les jumelles canadiennes

M.Grossman a raconté l’histoire de Janet et Ron Reimer, un couple canadien avec des jumeaux qui a consulté Money au milieu des années 1960 après que l’un des jumeaux, Bruce, ait subi une circoncision bâclée à l’âge de 8 mois qui a dénaturé ses organes génitaux de façon permanente.

Après avoir vu Money parler de ses recherches dans une émission de télévision, les parents ont pensé que leur fils gravement blessé pourrait – comme le préconisait Money – changer le sexe avec lequel il était né et vivre une vie heureuse en tant que fille.

L’hypothèse de Money était que les humains naissent avec une « page blanche » en termes de sexe.

« Il a dit aux parents qu’ils devaient immédiatement changer le nom de Bruce pour un nom de fille, lui mettre des vêtements de fille, dire à tout le monde qu’il était une fille et ne jamais, jamais, lui dire la vérité sur sa naissance et sur ce qui lui était arrivé », a expliqué M. Grossman.

Money a conseillé aux parents de faire castrer Bruce et de demander aux médecins de construire un appareil génital féminin élémentaire pour le garçon, a déclaré Grossman.
Bruce a été rebaptisé Brenda et élevé comme une fille.

John William Money (1921 – 2006) était un psychologue, sexologue et auteur néo-zélandais connu pour ses recherches sur l’identité sexuelle et la biologie du genre.

Cependant, après avoir été traités par Money pendant de nombreuses années, les jumeaux ont refusé de le revoir vers l’âge de 10 ans.

Il a été révélé plus tard que Money avait abusé sexuellement des jumeaux pendant leurs rendez-vous.
Bruce n’aurait jamais été heureux en tant que fille et aurait eu des penchants masculins qui l’auraient perturbé toute sa vie.

Lorsque les parents ont finalement révélé la vérité aux jumeaux alors qu’ils entamaient leur puberté, Bruce (qui vivait alors en tant que Brenda) a choisi de redevenir un homme et s’est appelé David.

« Nous devons reconnaître l’arrogance incroyable d’un universitaire professionnel de haut niveau – très respecté, accompli – l’arrogance avec laquelle il a dû exploiter cette famille pour la présenter comme une preuve de sa théorie », a déclaré Grossman.

Money a reçu un grand nombre de récompenses pendant son traitement des jumeaux, y compris 25 ans de financement continu de la part des National Institutes of Health [Insitut National de la Santé], a déclaré Grossman.

« Ses idées sur le genre ont été institutionnalisées, elles ont été immédiatement adoptées dans tout un domaine de la médecine – dans la santé mentale, la psychiatrie – et en dehors de la médecine également », a-t-elle déclaré.

L’endoctrinement

Les enfants ont été endoctrinés avec l’idéologie du genre de Money, et aujourd’hui la plupart des jeunes ne croient pas qu’il existe un lien fondamental entre la biologie et le genre, ce qui, selon Mme Grossman, est troublant.

Elle a cité un sondage publié en septembre par le New York Times, selon lequel:

  • Plus de 60 % des personnes interrogées âgées de 30 ans et plus, ont déclaré croire que le genre est déterminé par le sexe biologique d’une personne à la naissance.
  • 61 % des personnes interrogées âgées de 18 à 29 ans, ont déclaré croire que l’identité de genre est distincte du sexe biologique.

La différence entre le groupe des plus jeunes et celui des plus âgés est directement due à la propagation de l’idéologie du genre, a déclaré M. Grossman. En effet, les enfants, dès l’âge de 5 ans, ont été endoctrinés par l’idéologie du genre de Money dans les écoles.

Un livre pour enfants transgenres à Irvine, en Californie, le 30 août 2022.
(John Fredricks/The Epoch Times)

On répète sans cesse aux enfants que l’identité de genre est distincte de la biologie et que l’on peut choisir son identité de genre, et on présente cela comme un fait de la même manière que l’on apprend aux enfants que la capitale de la Californie est Sacramento, a-t-elle déclaré.

On dit aux enfants qu’une personne peut choisir son propre genre et que des « soins d’affirmation du genre » sont disponibles pour eux s’ils veulent devenir d’un sexe différent.

Ces « soins » commencent par des bloqueurs de puberté, puis passent aux hormones du sexe opposé et enfin aux opérations de réassignation sexuelle, à partir desquelles les enfants n’ont plus la possibilité de changer d’avis, a expliqué Mme Grossman.

Des chercheurs de l’université Vanderbilt à Nashville, dans le Tennessee, ont publié une étude dans JAMA Pediatrics (du Journal of the American Medical Association) et ont indiqué que le nombre de chirurgies thoraciques d’affirmation du genre pratiquées aux États-Unis sur des adolescents âgés de 13 à 17 ans – dont la majorité étaient des mastectomies électives sur des filles – est passé de 100 chirurgies en 2016 à 489 chirurgies en 2019, soit une différence de 389 %.

Les adolescents sont en constante évolution et essaient de découvrir qui ils sont, alors leur permettre de faire un changement drastique de leur corps pendant ou avant la puberté a un impact dévastateur sur de nombreux jeunes et familles, a déclaré Grossman.

Une personne tient un drapeau de la fierté transgenre à New York, le 28 juin 2019. (Angela Weiss/AFP/Getty Images)

Le protocole néerlandais s’emballe

Avant les années 1990, la majorité des personnes cherchant un traitement médical pour la dysphorie de genre étaient des hommes dans la trentaine et la quarantaine, a déclaré Grossman.

Les médecins ont constaté que les hormones et les interventions chirurgicales de sexe opposé étaient moins efficaces après la puberté. Ils ont donc pensé que s’ils commençaient ces traitements avant la puberté, le patient pourrait obtenir de meilleurs résultats dans son changement de sexe.

Des chercheurs hollandais ont mis au point une étude appelée aujourd’hui « protocole hollandais ».
Les enfants n’étaient choisis pour participer à l’étude que s’ils étaient gênés par leur sexe biologique dès leur plus jeune âge et que leur gêne s’aggravait à la puberté. Ils ne devaient pas non plus avoir d’autres problèmes de santé mentale.

« Ils ont pris ces enfants et les ont mis sous bloqueurs de puberté à l’âge de 12 ans.
Et ces bloqueurs de puberté n’avaient jamais été utilisés auparavant dans ce but, et à ce jour, les bloqueurs de puberté ne sont pas autorisés ou approuvés par la FDA dans aucun pays pour être utilisés dans le cas de la dysphorie de genre », a déclaré Grossman.
Ils ne sont approuvés que pour des troubles ou des conditions médicales comme la puberté précoce, a-t-elle ajouté.

Les chercheurs ont ensuite administré des hormones du sexe opposé aux 55 enfants participant à l’étude, puis les enfants ont pu subir des opérations chirurgicales s’ils le souhaitaient.

Cette étude présentait des problèmes, notamment le fait qu’il n’y avait pas de groupe de contrôle à côté des enfants en transition, a déclaré Mme Grossman.

Selon Grossman, de nombreuses preuves suggèrent que si les enfants qui n’étaient pas à l’aise avec leur sexe à l’adolescence avaient été laissés tranquilles, la majorité des cas de dysphorie de genre se seraient résolus d’eux-mêmes après la puberté.

Ce protocole néerlandais a été immédiatement adopté dans d’autres pays, y compris aux États-Unis, comme « la solution pour ces enfants », a déclaré M. Grossman.

Le Dr Rachel Levine, première secrétaire d’État à la santé transgenre, rencontre les médias au siège de l’Agence de gestion des urgences de Pennsylvanie à Harrisburg, en Pennsylvanie, le 29 mai 2020. (Joe Hermitt/The Patriot-News via AP)

Des soins respectueux de l’égalité des sexes

L’expression « soins tenant compte du genre » est un euphémisme pour des expériences médicales radicales qui laissent les patients avec des problèmes de santé physique à long terme, et qui n’abordent pas les problèmes de santé mentale plus importants de ces jeunes, a déclaré Grossman.

Il faut noter, encore une fois, la manipulation et l’utilisation orwellienne du langage, lorsque le terme « affirmation du genre » est utilisé.
« Ils font des expériences sur le corps, et les gens paient un prix très élevé pour ces expériences médicales », a-t-elle déclaré.

« L’affirmation de l’identité sexuelle signifie que, quel que soit l’âge de l’enfant ou les autres problèmes dont il peut souffrir, c’est son identité et nous l’acceptons.
Nous l’affirmons. Et nous leur donnons le traitement qu’ils aimeraient recevoir », a déclaré M. Grossman.

Joe Biden et sa secrétaire adjointe à la santé et aux services sociaux, le docteur Rachel Levine

Le président Joe Biden et la secrétaire adjointe à la santé et aux services sociaux, le docteur Rachel Levine, encouragent ces traitements et la majorité des organisations professionnelles américaines les soutiennent, ce qui laisse aux parents une bataille difficile s’ils s’opposent au souhait de leur enfant de changer de sexe, a déclaré M. Grossman.

En outre, il n’y a pas suffisamment d’études à long terme concernant l’impact des « soins d’affirmation du genre » sur les enfants, mais il existe des preuves des résultats dangereux, y compris la stérilité et le développement de caillots sanguins, de crises cardiaques, de cancers, d’insuffisance rénale et de ménopause précoce, a déclaré Grossman.

Malgré tous les effets néfastes des « soins d’affirmation du genre », l’administration Biden tente d’exiger que tous les professionnels de la santé participent et soutiennent les enfants pour qu’ils reçoivent ce type de traitements, a déclaré M. Grossman.

Dysphorie de genre à déclenchement rapide

La clinique Tavistock de Londres a constaté une augmentation exponentielle du nombre d’enfants souhaitant changer de sexe, la plupart souffrant d’une dysphorie de genre à apparition rapide.

« Quand elle a ouvert en 1989, lors de la première décennie ’89 à ’99, ils avaient une moyenne de 14 enfants par an.
Si vous regardez les données les plus récentes qui sont disponibles, de 2019 à 2020, la clinique Tavistock avait cette année-là 2 700 enfants qui faisaient la queue pour le traitement de leur dysphorie de genre », a déclaré Grossman.

Ces enfants ne répondaient pas aux critères du protocole néerlandais, car ils ont développé une dysphorie de genre à l’adolescence et présentaient des problèmes de santé mentale tels que l’autisme, la dépression, l’anxiété et des traumatismes liés à des abus sexuels, a expliqué Mme Grossman.

« Et pourtant, nous utilisons le protocole néerlandais et ses conclusions, pour continuer et traiter médicalement ces enfants avec des hormones et des interventions chirurgicales qui, dans de nombreux cas, vont les stériliser », a-t-elle ajouté.

Chloe Cole, une jeune femme de 18 ans qui regrette l’ablation chirurgicale de ses seins, tient un médicament à base de testostérone utilisé pour les patients transgenres, en Californie, le 26 août 2022.
(John Fredricks/The Epoch Times)

Le Royaume-Uni et d’autres pays européens sont en train de réévaluer les soins d’affirmation du genre, a déclaré Mme Grossman, mais aux États-Unis, on fait tout pour les maintenir, Biden et Levine ayant récemment exhorté les adultes et les organisations professionnelles à affirmer l’identité de genre des enfants.

« Tavistock ferme ses portes en raison de profondes inquiétudes quant à la sécurité des traitements qui y étaient dispensés aux enfants », a déclaré Grossman.

« Des pays comme la Suède, la Finlande, la France, la Belgique, font un virage à 180 degrés en ce qui concerne les soins dits « d’affirmation du genre » et disent que le traitement numéro un doit être le traitement de santé mentale pour ces enfants. »

Ces pays disent « nous ne pouvons pas faire cela parce que ce n’est pas sûr. Nous n’avons pas les données nécessaires. Nous faisons du mal à nos enfants. Nous n’avons pas la preuve que ces interventions sont réellement bénéfiques pour les enfants à long terme », a déclaré M. Grossman.

Pour comprendre la destruction des systèmes familiaux et le retour du sacrifice humain dans nos sociétés modernes, visionnez notre entretien avec Sylvain Durain !

Source: Zero Hedge

Facebook
Twitter
Telegram

0 réponse

  1. On ne peut que les plaindre sincèrement, su de bien nombreux plans …

    John Money est donc la copie conforme du gauchiste pédophile Alfred Kinsey à l’origine de la théorie de la sexualisation des enfants. (si chère à la gauche, si chère à Daniel Cohn Bendit, Frederic Mitterrand, Pierre Bergé et une myriade de « bienpensants » de gauche …)
    Kinsey qui violait des bébés de deux ans pour prétendre que lorsqu’ils hurlent durant le viol « cela signifie qu’ils ont un orgasme ».
    wikipedia.org/wiki/Alfred_Kinsey#Sexualité_infantile

    En dehors de l’infime proportion de cas de dysphorie de genre endémique souvent liée à des incidents génétiques (j’en connais personnellement : malformations génitales, dosages hormonaux) on ne peut que plaindre ces victimes de la mode des hypnotisés-zombies volontaires.

    Malheureusement, une fois de plus une étude sociologique de base nous indique que la gauche est toujours la première strate sociologique touchée l’hypnose et la zombification.
    Carences culturelles hallucinantes, négation du réel, négationnisme des réalités historiques, négation du genre, hubris égo et narcissisme incontrôlables faisant que ces gens pensent être moralement supérieurs à tous, bien qu’ils soient largement inférieurs dans tous les domaines d’acquis culturels, codes sociaux millénaires, connaissance des sciences et de l’histoire officiellement actée.

    Ces gens ont passé leur vie à halluciner au point de chasser des homophobes en France le pays des plus précocement tolérants au monde envers les homosexuels là où des homos de tous les pays venaient vivre pour être en paix … A fantasmer une France de « racisme systémique » qui pourtant avait des chevaliers mélanodermes dès le XVIIIeme siècle bien avant la révolution étrangère de 1789 et des généraux métisses comme Thomas Alexandre Davy-Dumas de la Paillerie (père d’Alexandre) intégré dès 1786 , …
    La réalité n’a aucune prise sur les gauchistes, ils réécrivent l’histoire en permanence pour justifier leurs obsessions et le bienfondé de leurs crimes.

    Leur souci est de tout réécrire en permanence comme un sale gosse mégalo de deux ans qui dirait à ses parents qu’ils ne connaissent rien à la médecine et qu’ils se trompent sur tout car il est bénéfique de bouffer ses déjections.
    De la même façon le syndrome Peter Pan et adulescent touche principalement cette secte politique hypnotisée au point d’être zombifiée, ce n’est pas une coïncidence.

    Peut-on reprocher à un hypnoptisé-zombifié victime de la mode, de la facilité intellectuelle, à l’égo démesuré au point de réécrire l’histoire et la science à sa convenance en permanence ?
    La question reste à débattre bien qu’elle soit vite répondue puisque l’égotisme, le déni, l’inculture, le révisionnisme permanent, le mensonge et la mauvaise foi ne sont pas gages d’innocence mais de sociopathie.

    Le but du commentaire n’est pas d’enfoncer les gauchistes qui le font très bien tout seuls, mais de faire prendre conscience que « La Gauche est une Maladie Mentale » (livre de A.Abauzit)

    Ce n’est pas le seul livre qui le démontre de façon documentée, le Pr Henri Makow a fait un très bon livre « Crual Hoax, l’arnaque cruelle du féminisme », un livre qui retrace chacune des figures de proue du mouvement, toutes atteintes de graves troubles psychiatriques, d’une vie privée calamiteuse, et de troubles obsessionnels compulsifs avérés .
    (les gauchistes diraient « essentialisation » ce qu’ils reprochent à leurs contradicteurs bien qu’ils en soient les spécialistes mondiaux depuis Marx, Freud et toute la clique).

    Après avoir détruit les notions plurimillénaires de patrie (terre de nos pères), de famille (féminisme), d’ethnie sens culturel (multiculturalisme, tous clochards internationaux) et bien d’autres bases essentielles à toute société humaine, la gauche en est arrivée çà détruire le genre lui-même et donc l’humain dans son essence individuelle et naturelle .

    Rassurez-vous pour-eux, jamais les sociopathes ne se remettront en question, ils ne l’ont pas fait ni avec les plus grands meurtriers contre l’humanité de l’histoire mondiale (Mao, Staline, Pol Pot etc…) ni avec Trotski (l’inventeur de la solution finale et de la déportation) … ni avec les évidences conséquences sociales et sociétales de leurs dogmes religieux (multiculturalisme, terrorisme), il y a bien peu de chance pour que les gauchistes entrevoient enfin la lumière, ni avec le crédit social, les MNBC, le « vous ne posséderez rien mais vous serez heureux », ni avec le transhumanisme ou quoi que ce soit d’autre .
    Un des marqueurs d’une secte est sa perte totale d’esprit critique et auto-critique, donc ne rêvez pas trop sur un éventuel éveil concernant les membres de cette secte.

    Bisou à Melenchon, le Marocain politicien millionnaire prolétarien Trotskiste, issu de deux parents Espagnols, Franc Macs, engagés volontaires pour devenir fonctionnaires coloniaux en Algérie, exigeant que les 99.9% de Gaulois qui n’ont jamais eu un seul ancêtre dans les colonies se repentent éternellement à sa place de colon, né dans une colonie, fils de deux parents fonctionnaires coloniaux engagés volontaires.
    Ce cas psychiatrique de sociopathe avéré (pervers manipulateur paranoïaque) illustre à merveille le propos ci-dessus n’est-ce pas… 😉

    1. Très « drôle » comme tout ramène systématiquement à Londres et à sa Fabian society, ses loges religieuses et dogmatiques de spéculateurs etc…

      -« La Fabian Society a été fondée le 4 janvier 1884 à Londres en tant que ramification d’une société fondée un an plus tôt, appelée The Fellowship of the New Life. »
      *** »La Communauté de la Vie Nouvelle » un nom qui fait penser à une secte de .:re-nés:. mais aussi à « Nouvel Ordre Mondial », n’est-ce pas …

      -« Les premiers membres de la Fellowship comprenaient l’élite victorienne visionnaire, parmi lesquels les poètes Edward Carpenter et John Davidson, **** le sexologue Havelock Ellis et le socialiste Edward R. Pease. **** Ils voulaient transformer la société en donnant l’exemple d’une vie simplifiée propre à suivre pour les autres.  »
      *** »Vous ne possèderez rien mais serez heureux » dirait Klauss Shwarb***

      -« Certains membres souhaitaient également s’impliquer politiquement pour aider à la transformation de la société; ils ont créé une société distincte, la Fabian Society. Tous les membres étaient libres d’assister aux deux sociétés. »

      C’est là que nous entrons dans le vif du sujet lié à l’article ci-dessus :
      – » Henry Havelock Ellis (2 février 1859 – 8 juillet 1939) était un médecin, eugéniste, écrivain, intellectuel progressiste et réformateur social anglais qui a étudié la sexualité humaine.
      Il a co-écrit le premier manuel médical en anglais sur l’homosexualité en 1897, et a également publié des travaux sur une variété de pratiques et d’inclinations sexuelles, ainsi que sur la psychologie transgenre. Il est crédité avec l’introduction des notions de narcissisme et d’autoérotisme, adoptées plus tard par la psychanalyse.
      Ellis était parmi les chercheurs pionniers des drogues psychédéliques et l’auteur de l’un des premiers rapports écrits au public sur une expérience avec la mescaline, qu’il a menée sur lui-même en 1896. Il a soutenu l’eugénisme et a été l’un des 16 vice-présidents de la Société d’eugénismede 1909 à 1912″

      Mots clés (TAGS) : eugéniste, intellectuel progressiste, réformateur social, sexualité humaine, homosexualité, variété de pratiques et d’inclinations sexuelles, *** psychologie transgenre. *** des drogues psychédéliques, Société d’eugénisme.

      C’est très drôle que les « bienfaiteurs de l’humanité » autoproclamés, le « camp du bien » à la tête des plus grands criminels contre l’humanité, trempe systématiquement dans l’eugénisme, le cul, la drogue, le viol de l’intimité de chacun etc…

      Cette dernière phrase sera d’autant plus difficile à contester que nous avons plus d’un siècle de documentation pour démontrer ces allégations sur base de documents officiels et complétement revendiqués par la gauche.

      Comme on dit :
      Si à 14 ans tu es de gauche c’est normal, si tu l’es encore à 20 ans c’est classique, à 30 ans cela devient inquiétant. Mais si tu es encore de gauche à 40 ans, là c’est un marqueur incontestable d’inculture crasse et de négationnisme mais si ce n’est pas le cas c’est simplement de la sociopathie au sens médial du terme.

      1. « Get Woke, Go Broke: le film LGBT pour enfants de Disney « Strange World » devrait perdre 147 millions de dollars
        /political/get-woke-go-broke-disneys-lgbt-kids-film-strange-world-projected-lose-147-million

        Ce n’est pas seulement votre film typique de diagramme circulaire de diversité forcée, c’est Strange World, maintenant considéré par beaucoup comme le « film pour enfants le plus éveillé de tous les temps » de Disney en raison de son protagoniste adolescent gay de premier plan. La propagande ouvertement réveillée n’est pas un gros vendeur de nos jours, bien que pour être juste, Disney a commencé la production du film en 2021 alors qu’il aurait pu supposer que l’idéologie progressiste pouvait encore être imposée au public américain.

        2022 semble être l’année de la mort de Woke Entertainment, du moins au box-office et en chiffres de streaming, la majorité des productions ouvertement gauchistes plongeant dans les bénéfices. Les émissions en streaming comme The Rings Of Power sur Amazon et des films comme la comédie romantique gay Bros font face à certains des pires chiffres d’audience par rapport à leurs budgets dans l’histoire des médias populaires, et Strange World est peut-être l’interprète le plus lugubre de tous.

        Le film devrait subir la semaine d’ouverture la plus pauvre de l’histoire de la société par rapport au budget, et est l’un des pires interprètes théâtraux depuis des années. Strange World avait un budget de production de plus de 180 millions de dollars, sans compter le marketing, et n’a rapporté que 28 millions de dollars dans les cinq premiers jours de sa sortie. Le film devrait perdre environ 147 millions de dollars et ne devrait pas entraîner de pic d’abonnements une fois transféré à Disney +.

        Les producteurs et les scénaristes pro-réveil ont admis dans le passé que leur programme devait être implanté dans des produits de franchise populaires tels que Star Wars, Ghostbusters, Star Trek et Marvel afin de tromper les gens dans les cinémas. Chaque fois qu’ils créent des histoires originales enracinées dans la politique de la diversité, ils échouent lamentablement. C’est un rare moment de conscience de soi pour les gauchistes ; Le problème est qu’ils ne semblent jamais se demander pourquoi c’est le cas? Ou peut-être qu’ils ne se soucient tout simplement pas que la grande majorité du public trouve ces films répugnants. »

        Qu’importe que la masse, donc la démocratie, ou même la loi du marché, trouvent leurs étrons répugnants.
        Les sociopathes habituels comptent bien vous imposer votre idéologie de la fange à vos seuls frais, quand bien même le résultat serait de faire perdre leur emploi à des centaines de milliers de sous-chiens sans-dents .

        L’enfer est pavé de sophismes primaires prétextant de bonnes intentions à ses crimes contre l’humanité, nous l’avons vu avec le génocide étranger de 1789, revu avec la révolution Bolchevique, revu avec le socialisme allemand qui était son cousin, et encore revu avec la terreur du mouvement maoiste…

        Mais bon, quand un socialo-coco extermine des gens pour délit d’opinion, c’est lui la victime, car les gens qu’il extermine sont coupables.
        Coupables du simple fait d’exister et de ne pas se plier au contrôle de la pensée qu’implique la secte religieuse dogmatique qu’est la gauche. ^^

    2. Video
      Lara Logan Pourquoi les enfants sont leurs meilleurs cibles
      https://odysee.com/@SEMINERIOSalvatore:5/Lara-Logan-Pourquoi-les-enfants-sont-leurs-meilleurs-cibles:c

      On en pense ce que l’on veut mais simple constat que chacun peut faire : IVG y compris à 9 mois, destruction de la famille, sexualité, pédophilie de cohn bendit, haine du christianisme mais pas des deux autres, inversion de tout et haine de tous etc…
      Ca fait pas mal penser au contraire absolu du christianisme, donc au satanisme, à moins que ce soit une coincidence sur chacun de ces 10.000 sujets à énoncer.

      « Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent! Il vaudrait mieux pour lui qu’on mît à son cou une pierre de moulin et qu’on le jetât dans la mer, que s’il scandalisait un de ces petits.… »
      (pendant ce temps, Pierre Bergé, Cohn Bendit, Frédéric Mitterrand, et toute la clique qui déclare ses goûts de la sexualité des enfants publiquement, à ta TV, histoire de vous dire : « vous voyez on peut se taper vos gosses de sans-dents tellement on vous méprise et les méprise et vous êtes assez cons pour continuer à aduler notre secte politique »)

  2. Idéologie du genre, oui mais quoi qu’on en dise même si on dénie, les faits sont là.
    Il y a un peu plus de cent ans on pouvait encore avoir des convictions sans que cela soit politiquement étiqueté.
    On pouvait être croyant ou pas, multiculturaliste ou pas, LGBT ou pas, végétarien ou pas, avoir des enfants ou pas, et un tas d’autres choses SANS que cela vous étiquette politiquement .

    Mais voilà, depuis l’ultra-bourgoeois Karl Marx neveu Rothschild, le régime de terreur du quotidien, le totalitarisme au sens propre, et le sectarisme de la gauche, a voulu TOUT politiser.

    De ce fait, grâce à plus de cent ans de primaires et sociopathes de gauche chaque fait de la vie sociale, de la vie personnelle et des opinions a été politisé .
    (sociopathes de gauche : certes primaires hypnotisés et zombifiés , mails la débilité n’est pas un système de défense recevable à moins de considérer cette irresponsabilité et déchoir de tous leurs droits civiques la secte gauchiste)
    En 2022 dans l’insconscient collectif il n’est plus possible d’être vrai croyant et de gauche, d’avoir des enfants et une vraie famille et être de gauche, d’être homo et ne pas être de gauche, être pro-vie et être de gauche, être anti-avortement contraceptif et être de gauche, être non-religieux du Co2 et être de gauche etc…

    De la même façon, quand un droitard parle d’une idée sur quelque sujet que ce soit, social, sociétal, historique, le gauchiasse foncièrement manipulateur pervers, ramènera forcément cette idée à une personne.
    Exemple : Dites à un gauchiasse « l’immigration continue n’est pas souhaitable » (idée) le manipulateur pervers vous répondra en pleine crise d’hysétérie délirante : « Oui t’es un assassin, le beau-fr-ère de ma belle soeur est de la diversité, tu veut le tuer c’est ça ? » (personne)
    Comme on dit : Les minus parlent des personnes les grands parlent des idées .

    On peut toujours dire qu’on ne fait pas de politique c’est un pur mensonge puisque prendre position ou pas c’est déjà faire de la politique, c’est la secte de sociopathes gauchiasses qui l’a voulu ainsi.
    Qu’on le veuille ou non les faits sont là, avec la secte de preneurs terroristes sociopathes si vous n’êtes pas pro BLM, pro Floyd, pro repentance, pro woke, pro lgbt pour des enfants dès le primaire, vous êtes directement étiqueté d’extrême droite.

    Ne m’en veuillez pas de ce commentaire factuel, je ne fais qu’écrire ce que chacun sait même si peu de gens ont le courage de s’exposer à le dénoncer publiquement.
    Dans ces conditions il est désormais impossible de se dire « non politisé », et ce n’est certainement pas de la faute de ceux qui ne sont pas à gauche.

    La gauche est en guerre ouverte contre le monde entier, contre la pensée, contre la liberté de penser de chacun, dans ces conditions il n’y a que deux camps comme dans toutes les guerres.
    Et surtout, qu’on ne me balance pas le sophisme de l’objecteur de conscience, être objecteur de conscience c’est prendre position, l’objecteur de conscience sous le socialiste allemand adolf était « de facto » un antinazi, l’objecteur de conscience sous l’URSS était de facto un « terroriste, louche, contre-révolutionnaire » etc …

    Nesta Webster avait terriblement bien écrit la chose, même si on extrait de son ouvrage toutes les notions religieuses « La révolution mondiale, le complot contre la Civilisation » .
    Soit on est pro-révolution 24/24 donc contre la paix sociale et donc de gauche, soit on est contre l’agitation permanente sur le moindre sujet le plus personnel et anecdotique et dans ce cas la gauche vous étiquettera « contre-révolutionnaire » ce qui équivaut à un peloton d’exécution dans la sphère sociale.

    Les faits sont les faits, les sociopathes et les sectes, ça marche comme ça !
    Ca va mieux en le disant et en posant ces simples constats noir sur blanc.

  3. Là aussi on nous parlera de coïncidence et on nous invitera à taire les agissements des milices terroristes gauchistes :

    -« Miami Antifa aurait l’intention de contre-manifester lors d’un événement axé sur la protection des enfants contre la sexualisation mettant en vedette Moms for Liberty, Florida Fathers for Freedom et Gays Against Groomers.

    Le rassemblement « Protect the Children » aura lieu à Fort Lauderdale le 3 décembre. L’événement est décrit comme un rassemblement contre « le programme sexuel radicalisé, l’idéologie du genre, le toilettage des enfants, l’aliénation parentale et les soins d’affirmation de genre ».

    Antifa Miami est indigné et prévoit de contre-protester contre les individus qui se dressent contre le toilettage des enfants et la sexualisation.

    « Contre-manifestation prévue aussi! Le sud de la Floride n’aime pas les fascistes », a écrit le groupe, en utilisant les hashtags#FuckOffFascists,#WeAreEverywhere et#Transtifa.

    « NOUS NOUS GARDONS EN SÉCURITÉ », peut-on lire dans le dépliant. « Affirmez votre droit d’exister ! Contre-protestez contre le sectarisme d’extrême droite et soutenez la communauté LGBTQ +. »

    Le dépliant exhorte les manifestants Antifa à « apporter des masques, des pancartes et de la rage » et à « s’opposer à ceux qui visent à effacer votre existence » :

    Contre-manifestation prévue aussi ! Le sud de la Floride n’aime pas les fascistes#FuckOffFascists#WeAreEverywhere#Transtifa
    — Miami Anti-Fascist Newsletter (@MIAAntifaNews) 27 novembre 2022

    On ne sait toujours pas pourquoi, exactement, Antifa Miami proteste ouvertement contre la protection des enfants, mais cela suit une longue série de tentatives d’extrême gauche d’insérer des discussions inappropriées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans les salles de classe à l’échelle nationale – ce contre quoi l’État de Floride a spécifiquement pris position via la loi sur les droits parentaux dans l’éducation.

    « Ces politiciens de gauche, les médias d’entreprise, certains de ces groupes d’activistes, ils ont lu le projet de loi, et ils lancent des slogans parce qu’ils ne veulent pas admettre qu’ils soutiennent beaucoup de choses contre lesquelles nous fournissons des protections », a déclaré le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, lors d’une conférence de presse en mars.

    « Par exemple, ils soutiennent la sexualisation des enfants à la maternelle », a-t-il expliqué. « Ils soutiennent l’injection d’une idéologie de genre éveillée dans les classes de deuxième année. Ils soutiennent le fait de permettre aux écoles de « faire passer les élèves » à un « sexe différent » à l’insu du parent, et encore moins avec le consentement du parent. »

    Puisque le fascisme est 100% socialiste de A à Z, crée par un Mussolini encarté au parti socialiste 20 ans avant de créer le fascisme, puis formé par une militante communiste qui était sa maitresse !
    Hilarant de voir des terroristes socialistes dits « anti-fa » ayant des méthodes de fascistes écrire :
    « « Contre-manifestation prévue aussi! Le sud de la Floride n’aime pas les fascistes », a écrit le groupe, en utilisant les hashtags#FuckOffFascists,#WeAreEverywhere et#Transtifa. »

    L’organisation socialiste terroriste Antifa est née en Allemagne socialiste et a essaimé dans le monde entier.
    Quelle ironie n’est-ce pas, le pays socialiste Allemagne, ayant crée les socialistes nazis, amis avec les socialistes fascistes, qui se permet de créer un groupe terroriste international pour chasser des « fascistes  » et des « nazis » chez tout ce qui n’est pas socialiste.
    Kapos un jour kapos toujours, à savoir que 100% des kapos des camps de déportés accédaient à ce privilège de « prisonniers geôliers » en vertu de leur appartenance au socialo-communisme !

    Rien d’original, le socialo-coco Naftali Aronovitch Frenkel, un juif de Turquie, a commencé prisonnier de goulag et par son sadisme de socialo-coco est devenu rapidement commandant du goulag puis membre de la police politique Tchéka, c’est dont l’ancétre et le père des « antifa » !

    Ces vérités sont désagréables mais ce n’est rien par rapport à 70 ans de terrorisme intellectuel et physique gauchiste qui a généré la situation sociale et sociétale actuelle .
    Pour rappel, les données officielles démontrent qu’entre 1900 et 2000 95% du terrorisme meurtrier commis en France a été causé par la gauche, majoritairement après 1945.

    Difficile de contester les chiffres officiels … ayons confiance, la gauche est spécialiste du négationnisme, c’est leur camarade socialiste Goebbels qui leur a appris alors que leur camarade communiste Trostki a théorisé le terrorisme politique dans son ouvrage « Terrorisme et communisme ».

    (bisou à Raphaël Glucksmann, ex-mari de Eka Zgouladze, qu’il épouse vice-ministre de l’Intérieur de Géorgie puis, après avoir reçu la nationalité ukrainienne, vice-ministre de l’Intérieur de l’Ukraine. Staline lui-aussi était Georgien, que de coincidences n’est-ce pas ^^ On se demande comment la dynastie Glucksmann cousin de Trotski ne crève pas de honte …. )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *