LE JAPON PRÉVOIT UN BUDGET MILITAIRE DE 320 MILLIARDS DE DOLLARS !

Le Japon dévoile une feuille de route militaire en raison du « défi stratégique posé par la Chine »

Après avoir été pratiquement dépourvu d’armée depuis la Seconde Guerre mondiale, le Japon a dévoilé vendredi un plan de 320 milliards de dollars qui permettra à cette nation largement pacifiste de frapper la Chine ou d’autres ennemis régionaux, et le préparera à un conflit durable.

Cette décision, annoncée fin novembre, intervient après que Tokyo a reconnu avoir consacré des années à étudier les moyens de renforcer la dissuasion.

Le nouveau plan prendrait environ cinq ans et ferait du Japon le troisième plus grand pays du monde en termes de dépenses militaires après les États-Unis et la Chine, sur la base des budgets actuels, rapporte Reuters.

Il comprendrait le stockage de pièces de rechange et d’autres munitions, l’expansion des capacités de transport et le développement de capacités de cyberguerre.

L’accord bénéficiera à Mitsubishi Heavy Industries, qui devrait être le fer de lance du développement des missiles à plus longue portée qui constitueront la nouvelle force de missiles du Japon.

Mitsubiushi construira également le prochain avion de chasse du Japon aux côtés de BAE Systems et de Leonardo SPA dans le cadre d’un projet conjoint entre le Japon, la Grande-Bretagne et l’Italie annoncé la semaine dernière – qui a reçu une dotation de 5,6 milliards de dollars.

Les entreprises étrangères en profiteront également. Le Japon souhaite que les missiles de croisière américains Tomahawk lancés à partir de navires et fabriqués par Raytheon Technologies fassent partie de sa nouvelle force de dissuasion.

Parmi les autres articles figurant sur la liste des achats militaires du Japon pour les cinq prochaines années figurent des missiles d’interception pour la défense contre les missiles balistiques, des drones d’attaque et de reconnaissance, des équipements de communication par satellite, des chasseurs furtifs Lockheed Martin F-35, des hélicoptères, des sous-marins, des navires de guerre et des avions de transport lourd. -Reuters

Selon le Premier ministre Fumio Kishida, le Japon se trouve à un « tournant de l’histoire » et la montée en puissance de son armée est « ma réponse aux différents défis de sécurité auxquels nous sommes confrontés».

Son gouvernement craint que la Russie n’ait créé un précédent qui encouragera la Chine à attaquer Taïwan, menaçant ainsi les îles japonaises voisines, perturbant l’approvisionnement en semi-conducteurs de pointe et mettant une mainmise potentielle sur les voies maritimes qui alimentent le pétrole du Moyen-Orient. -Reuters

« L’invasion de l’Ukraine par la Russie constitue une violation grave des lois qui interdisent le recours à la force et a ébranlé les fondements de l’ordre international», peut-on lire dans un document stratégique, qui ajoute que « le défi stratégique posé par la Chine est le plus important auquel le Japon ait jamais été confronté», soulignant que Pékin n’a pas exclu de recourir à la force pour soumettre Taïwan.

« La guerre en Ukraine nous a montré la nécessité d’être capable de soutenir un combat, et c’est quelque chose à quoi le Japon n’a pas été préparé jusqu’à présent« , a déclaré le général retraité de la Force aérienne d’autodéfense, Toshimichi Nagaiwa. « Le Japon prend un départ tardif, c’est comme si nous étions à 200 mètres derrière dans un sprint de 400 mètres».

Entre-temps, dans un document distinct sur la sécurité nationale, le Japon a promis une coopération étroite avec les États-Unis et ses alliés afin de dissuader les menaces à l’ordre international actuel.

« Le Premier ministre fait une déclaration stratégique claire et sans ambiguïté sur le rôle du Japon en tant que fournisseur de sécurité dans l’Indo-Pacifique« , a déclaré l’ambassadeur américain au Japon, Rahm Emanuel. « Il a mis un « D » majuscule à côté de la dissuasion du Japon».

En rencontrant le président de l’Association d’échange Japon-Taïwan, Mitsuo Ohashi, à Taipei vendredi, la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a déclaré qu’elle s’attendait à une plus grande coopération en matière de défense avec le Japon.

« Nous espérons que Taïwan et le Japon continueront à créer de nouvelles réalisations de coopération dans divers domaines tels que la défense et la sécurité nationales, l’économie, le commerce et la transformation industrielle», a déclaré Tsai selon le bureau présidentiel. -Reuters

« Il s’agit d’un nouveau cap pour le Japon. Si elles sont correctement exécutées, les forces d’autodéfense seront une véritable force efficace de classe mondiale», selon l’ancien amiral de la force d’autodéfense maritime, Yoji Koda, qui a commandé la flotte japonaise en 2008.

Le plan de M. Kishida prévoit de doubler les dépenses de défense pour les porter à environ 2 % du PIB sur cinq ans. Le niveau précédent était une limite de dépenses de 1 % auto-imposée établie en 1976. Il portera le budget du ministère de la défense à environ 10 % de l’ensemble des dépenses publiques aux niveaux actuels.

Pour financer ce plan, le bloc dirigeant de M. Kishida a annoncé plus tôt dans la journée de vendredi une augmentation des taxes sur le tabac, ainsi que des impôts sur les sociétés et sur les revenus liés à la reconstruction après une catastrophe.

Préparez-vous avec le plan anti reset :

Source : ZeroHedge

Facebook
Twitter
Telegram

0 réponse

  1. Tout comme les européens les Japonais sont géographiquement placés entre le marteau et l’enclume.

    Il n’y a pas de bon choix quand on est situé entre le marteau et l’enclume.
    L’histoire du Japon en atteste … (Ukraine idem)

    C’est plus cool si on vit sur un continent proche du marteau ou de l’enclume mais pas entre les deux, amérique du sud, afrique, australie etc…

    Je connais assez mal le Japon, je me demande si leurs élites se permettent comme en France de les traiter de nazis en permanence, de racistes, de complotistes et fainéants et de sous-merdes …
    Ou si leurs élites leur imposent de force et menace 20 millions d’occupants africains tout en leur disant « les Japonais coûtent cher », en offrant des monuments historiques aux clandos…

    … en leur imposant 10% de leur population en immigrés d’un pays ex-adversaire commençant par « A », un pays de rageux, teigneux, mesquins à QI hilarant, qui ne supportent absolument personne, haïssent tous leurs voisins des 53 pays de leurs propre continent et dont tout le monde sait qu’ils haïssent absolument tout le monde sur la planète .
    (qui plus est un pays qui est une dictature militaire + théocratique + communiste, laissez moi pisser de rire)
    Je parle du pays préféré de Kroc Blanc ^^

    Non, les élites du Japon ne sont pas des ordures à ce point.
    Ce qui permettra au Japon de s’en sortir moins mal que nous en période de paix, même si le Japon était en situation de guerre .

    Pardonner nos élites ?
    Pour pardonner il faut qu’ils se repentent publiquement et éternellement, fassent réparation, avouent leurs innombrables crimes, payent à la hauteur de leur crime ultime …
    Malgré les évidences nous n’en sommes pas là, c’est dire si ces machins nécessitent une punition historiquement mémorable pour se réveiller et cesser de nous chier dessus.
    (oui mais pas quand ni comment ça les arrangerait…. il faut choisir le pire moment pour-eux, celui qui ne convient pas aux agendas des corrompus. Rester calmes quand ils provoquent pour qu’on se révolte ce qui leur permettrait de justifier plus encore de lois liberticides… Et ne s’occuper d’eux que quand ils se pensent sortis d’affaire etc…)

    Quand on compare nos élites à celles du Japon on a vraiment honte de se taper nos poubelles …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *