TWITTER FILES : TWITTER… LA FILIALE DU FBI !

twitter-musk-stratégie-fbi-propagande-maintient-ordre-gouvernements

Suite des révélations autour des Twitter Files

Dans la dernière version de « THE TWITTER FILES », le journaliste Matt Taibbi explique comment Twitter a agi comme une « filiale » du FBI.

Pour rappel, les parties 1 à 3 de la série couvraient respectivement la décision de Twitter d’interférer dans l’élection de 2020 en censurant l’histoire de l’ordinateur portable d’Hunter Biden, la façon dont l’entreprise a créé des listes noires secrètes et la façon dont elle a justifié la suppression de l’ancien président Donald Trump bien qu’elle ait convenu en interne qu’il n’avait enfreint aucune règle (parties un, deux et trois).

1. THREAD : Les dossiers Twitter, sixième partie TWITTER, LA FILIALE DU FBI

2. Les #TwitterFiles en révèlent chaque jour davantage sur la manière dont le gouvernement collecte, analyse et signale votre contenu sur les médias sociaux.

3. Le contact de Twitter avec le FBI était constant et omniprésent, comme s’il s’agissait d’une filiale.

4. Entre janvier 2020 et novembre 2022, plus de 150 courriels ont été échangés entre le FBI et l’ancien responsable de la confiance et de la sécurité de Twitter, Yoel Roth.

5. Certains sont banals, comme l’agent Elvis Chan, de San Francisco, qui souhaite à Roth une bonne année et lui rappelle de participer à « notre conférence trimestrielle la semaine prochaine ». D’autres sont des demandes d’informations sur des utilisateurs de Twitter liées à des enquêtes en cours.

6. Mais un nombre étonnamment élevé de ces demandes sont des requêtes du FBI demandant à Twitter de prendre des mesures contre la désinformation électorale, même s’il s’agit de tweets de plaisanterie provenant de comptes ayant peu de followers.

7. Le groupe de travail du FBI axé sur les médias sociaux, connu sous le nom de FTIF, créé dans le sillage de l’élection de 2016, a gonflé à 80 agents et correspond avec Twitter pour identifier les allégations d’influence étrangère et de falsification électorale de toutes sortes.

8. Les services fédéraux de renseignement et d’application de la loi ont investi Twitter, notamment le ministère de la sécurité intérieure, qui s’est associé à des prestataires de services de sécurité et à des groupes de réflexion pour faire pression sur Twitter afin de modérer le contenu.

9. Ce n’est un secret pour personne que le gouvernement analyse des données en masse à toutes sortes de fins, de la traque des suspects de terrorisme à l’élaboration de prévisions économiques.

10. Les #TwitterFiles montrent quelque chose de nouveau : des agences comme le FBI et le DHS envoient régulièrement du contenu de médias sociaux à Twitter par de multiples points d’entrée, pré-flagellés pour la modération.

11. Ce qui frappe, c’est la quantité de rapports émanant du gouvernement. Certains sont agrégés à partir de lignes d’assistance publiques :

Le jour des élections, le protocole du siège du FBI consiste à mettre en place un poste de commandement national des élections, qui constitue un lieu central pour l'évaluation des menaces liées aux élections. Les rapports de situation et les plaintes font l'objet d'un suivi. Si vous avez un tuyau, envoyez-le à tips.fbi.gov ou au 915-832-5000.

Traduction : « Le jour des élections, le protocole du siège du FBI consiste à mettre en place un poste de commandement national des élections, qui constitue un lieu central pour l’évaluation des menaces liées aux élections. Les rapports de situation et les plaintes font l’objet d’un suivi. Si vous avez un tuyau, envoyez-le à tips.fbi.gov ou au 915-832-5000. »

12. Une question sans réponse : les agences comme le FBI et le DHS font-elles elles-mêmes le travail de repérage en interne, ou le sous-traitent-elles ?
« Vous devez me prouver qu’à l’intérieur de ce putain de gouvernement, vous pouvez faire n’importe quel type de recherche massive de données ou d’IA », déclare un ancien agent de renseignement.

13. « HELLO TWITTER CONTACTS » : Le caractère magistral et canin de la relation entre le FBI et Twitter ressort de cet e-mail datant de novembre 2022, dans lequel le « FBI San Francisco vous informe » qu’il souhaite agir sur quatre comptes :

Bonjour contacts Twitter, le FBI de San Francisco vous informe des comptes ci-dessous qui peuvent potentiellement constituer des violations des conditions de service de Twitter pour toute action ou inaction jugée appropriée dans le cadre de la politique de Twitter.

Traduction : « Bonjour contacts Twitter, le FBI de San Francisco vous informe des comptes ci-dessous qui peuvent potentiellement constituer des violations des conditions de service de Twitter pour toute action ou inaction jugée appropriée dans le cadre de la politique de Twitter. »

14. Le personnel de Twitter a ensuite cherché des raisons de suspendre les quatre comptes, y compris @fromMA, dont les tweets sont presque tous des blagues (voir l’exemple ci-dessous), y compris sa « désinformation civique » du 8 novembre :

FIB : J'ai déjà examiné cette affaire du point de vue de la TD et j'ai suspendu trois des comptes pour abus de comptes multiples et violation de bannissement. 
Rodrigo, pourriez-vous examiner le cas de @fromMA pour vérifier s'il n'y a pas eu de désinformation de la part des citoyens ou le transmettre à la partie appropriée de GET pour examen ? Merci Patrick.

Traduction : « FIB : J’ai déjà examiné cette affaire du point de vue de la TD et j’ai suspendu trois des comptes pour abus de comptes multiples et violation de bannissement. Rodrigo, pourriez-vous examiner le cas de @fromMA pour vérifier s’il n’y a pas eu de désinformation de la part des citoyens ou le transmettre à la partie appropriée de GET pour examen ? Merci Patrick. »

Traduction : « Le clown à ma gauche. Jokers à ma droite… Je veux rappeler aux républicains de voter demain, mercredi 9 novembre. »

Proposition de porte-conteneurs en cas de récession mondiale.

Traduction : « Proposition de porte-conteneurs en cas de récession mondiale. »

15. Pour montrer que le FBI peut être hyper-intrusif dans les deux sens, il a également demandé à Twitter d’examiner un compte de tendance bleue pour une autre blague, sauf qu’ici il était encore plus évident que @ClaireFosterPHD, qui plaisante beaucoup, plaisantait :

Le FBI de San Francisco vous informe des activités du compte ci-dessous qui peuvent potentiellement constituer des violations des conditions de service de Twitter pour toute action ou inaction jugée appropriée dans le cadre de la politique de Twitter.

Le compte Twitter@ClaireFosterPHD, a affirmé dans son message qu'elle était un compteur de bulletins de vote dans son État et, dans d'autres messages, a déclaré "Pour chaque commentaire négatif sur ce message, j'ajoute un autre vote pour les démocrates" et "si vous ne portez pas de masque, je ne compte pas votre vote".

Traduction : « Le compte Twitter@ClaireFosterPHD, a affirmé dans son message qu’elle était un compteur de bulletins de vote dans son État et, dans d’autres messages, a déclaré « Pour chaque commentaire négatif sur ce message, j’ajoute un autre vote pour les démocrates » et « si vous ne portez pas de masque, je ne compte pas votre vote. »

16. « Toute personne incapable de discerner une satire évidente de la réalité n’a pas sa place pour prendre des décisions pour les autres ou pour travailler pour les fédéraux », a déclaré @ClaireFosterPHD, lorsqu’elle a été informée de la signalisation.

17. Des six comptes mentionnés dans les deux courriels précédents, tous sauf deux – @ClaireFosterPHD et @fromMA – ont été suspendus.

18. Dans un courriel interne du 5 novembre 2022, le poste de commandement national des élections du FBI, qui compile et envoie les plaintes, a envoyé au bureau local de SF une longue liste de comptes qui « peuvent justifier une action supplémentaire » :

1- Coordination entre le FBI et Twitter afin de déterminer si les comptes identifiés ci-dessous ont violé les conditions de service de Twitter et peuvent faire l'objet de toute action jugée appropriée par Twitter. 2- L'émission de lettres de conservation concernant les comptes identifiés ci-dessous afin de préserver les informations sur les abonnés et les informations sur le contenu en attendant l'émission d'une procédure judiciaire. Toute information de localisation associée aux comptes que Twitter fournira volontairement pour aider le FBI à attribuer tout suivi jugé nécessaire au bureau local du FBI approprié.

Traduction : « 1- Coordination entre le FBI et Twitter afin de déterminer si les comptes identifiés ci-dessous ont violé les conditions de service de Twitter et peuvent faire l’objet de toute action jugée appropriée par Twitter. 2- L’émission de lettres de conservation concernant les comptes identifiés ci-dessous afin de préserver les informations sur les abonnés et les informations sur le contenu en attendant l’émission d’une procédure judiciaire. 3- Toute information de localisation associée aux comptes que Twitter fournira volontairement pour aider le FBI à attribuer tout suivi jugé nécessaire au bureau local du FBI approprié. »

19. L’agent Chan a transmis la liste à ses « amis de Twitter » :

Traduction : Twitter folks. Veuillez voir ci-dessous la liste des comptes Twitter qui, selon nous, violent vos conditions d'utilisation en diffusant de fausses informations sur l'heure, le lieu ou le déroulement des prochaines élections. Faites-nous savoir si vous décidez de prendre des mesures à l'encontre de ces comptes sur la base des informations que nous vous avons communiquées. Faites-nous également savoir si nous devons émettre une lettre de conservation car nous avons l'intention de signifier une procédure légale pour ces comptes.

Traduction : « Twitter folks. Veuillez voir ci-dessous la liste des comptes Twitter qui, selon nous, violent vos conditions d’utilisation en diffusant de fausses informations sur l’heure, le lieu ou le déroulement des prochaines élections. Faites-nous savoir si vous décidez de prendre des mesures à l’encontre de ces comptes sur la base des informations que nous vous avons communiquées. Faites-nous également savoir si nous devons émettre une lettre de conservation car nous avons l’intention de signifier une procédure légale pour ces comptes. »

20. Twitter a ensuite répondu avec sa liste de mesures prises. (Noter la faveur accorder à l’acteur Billy Baldwin) :

Bonjour Elvis, Merci de votre patience pendant que notre équipe évaluait les comptes que vous avez signalés. Nous avons terminé notre examen et pris les mesures suivantes pour certains de ces comptes : Suspension permanente pour violation de la politique (contournement de l'interdiction, manipulation de la plateforme, manipulation excessive) - de @JeanneGary13 à @BrettBarker22 Suspension temporaire de @DavidKloy. Tweets rejetés pour violation de la politique de désinformation civique : (reste des listes). En ce qui concerne votre question sur la lettre de conservation, c'est un bon moyen de s'assurer que les données n'ont pas été supprimées de nos systèmes avant le dépôt et le traitement d'une procédure judiciaire. En externe, le contact pour les soumettre est le même.

Traduction : « Bonjour Elvis, Merci de votre patience pendant que notre équipe évaluait les comptes que vous avez signalés. Nous avons terminé notre examen et pris les mesures suivantes pour certains de ces comptes : Suspension permanente pour violation de la politique (contournement de l’interdiction, manipulation de la plateforme, manipulation excessive) – de @JeanneGary13 à @BrettBarker22 Suspension temporaire de @DavidKloy. Tweets rejetés pour violation de la politique de désinformation civique : (reste des listes). En ce qui concerne votre question sur la lettre de conservation, c’est un bon moyen de s’assurer que les données n’ont pas été supprimées de nos systèmes avant le dépôt et le traitement d’une procédure judiciaire. En externe, le contact pour les soumettre est le même. »

21. Bon nombre des comptes susmentionnés étaient de nature satirique, presque tous (à l’exception de Baldwin et @RSBNetwork) avaient un taux d’engagement relativement faible, et certains ont été suspendus, la plupart avec une lettre générique « Merci, Twitter » :

22. Quand on lui a parlé du signalement du FBI, @lexitollah a répondu :
« Mes pensées initiales incluent :

  • 1. Il semble y avoir une violation de l’article 1A à première vue.
  • 2. La vache, moi, un compte avec la portée d’une amibe
  • 3. Qu’est-ce qu’ils regardent d’autre ? »

23. « Je ne peux pas croire que le FBI surveille les blagues sur Twitter. C’est fou », a dit @Tiberius444.

24. Dans une lettre adressée à l’ancien conseiller général adjoint (et ancien avocat principal du FBI) Jim Baker le 16 septembre 2022, l’exécutrice juridique Stacia Cardille expose les résultats de sa réunion « bientôt hebdomadaire » avec le DHS, le DOJ, le FBI et le bureau du directeur du renseignement national :

Résumé des travaux relatifs aux élections achevés au 16 septembre 2022 : (1) Synchronisation entre le gouvernement et l'industrie : (réunion bientôt hebdomadaire). Préoccupations concernant les adversaires étrangers. (2) Projet Heron : rencontre avec les parties prenantes de la politique juridique, de la confiance et de la sécurité. (3) Label d'intégrité civique : mise en œuvre d'actions sur notre politique civique élargie. 
(4) Mises à jour de la sécurité des comptes pour les politiciens et les journalistes. (5) Mises à jour du conseil d'administration sur le récit et le tableau. (6) Escalades.

Traduction : « Résumé des travaux relatifs aux élections achevés au 16 septembre 2022 : (1) Synchronisation entre le gouvernement et l’industrie : (réunion bientôt hebdomadaire). Préoccupations concernant les adversaires étrangers. (2) Projet Heron : rencontre avec les parties prenantes de la politique juridique, de la confiance et de la sécurité. (3) Label d’intégrité civique : mise en œuvre d’actions sur notre politique civique élargie.
(4) Mises à jour de la sécurité des comptes pour les politiciens et les journalistes. (5) Mises à jour du conseil d’administration sur le récit et le tableau. (6) Escalades… »

25. Le cadre de Twitter écrit qu’elle a explicitement demandé s’il y avait des « obstacles » au partage d’informations classifiées « avec l’industrie ». La réponse ? « Le FBI a insisté sur le fait qu’il n’y avait aucun obstacle au partage. »

26. Ce passage souligne l’atmosphère unique d’une grande famille heureuse entre Twitter et le FBI. Avec quelle autre entreprise le FBI accepterait-il allègrement de « ne pas faire obstacle » à des informations classifiées ?

27. Au bas de cette lettre, elle énumère une série « d’escalades » apparemment soulevées lors de la réunion, qui ont déjà été « traitées ».

28. À propos de l’un d’entre eux, elle écrit : « J’ai signalé un tweet spécifique sur l’utilisation par l’Illinois de modems pour transmettre les résultats des élections en violation possible de la politique d’intégrité civique (sauf qu’ils utilisent cette technologie dans des circonstances limitées). »

29. Une autre lettre interne datant de janvier 2021 montre que des cadres de Twitter traitent une liste du FBI de tweets au « contenu potentiellement violent » :

30. Ici aussi, la plupart des tweets contenaient le même slogan « Allez voter mercredi » et avaient un faible taux d’engagement. C’est à ça que le FBI consacre son temps :

31. Dans cet e-mail de mars 2021, un agent de liaison du FBI remercie un cadre supérieur de Twitter de lui avoir donné l’occasion de parler avec « vous et l’équipe », puis lui remet un paquet de « produits » :

32. L’exécutif fait circuler les « produits », qui sont en fait des bulletins du DHS soulignant la nécessité d’une plus grande collaboration entre les forces de l’ordre et les « partenaires du secteur privé ».

33. L’omniprésence de l’histoire de l’ingérence russe de 2016 comme prétexte déclaré pour construire la machine de censure ne peut pas être surestimée. C’est analogue à la façon dont le 11 septembre a inspiré l’expansion de l’État sécuritaire.

34. Alors que le DHS, dans ses « produits », reproche aux médias sociaux « permissifs » d’offrir des « avantages opérationnels » aux Russes, il explique également que la « menace extrémiste violente intérieure » nécessite de combler les « lacunes en matière d’information » :

35. Le FBI a envoyé un si grand nombre de rapports sur des « contenus potentiellement violents » que le personnel de Twitter s’est félicité mutuellement dans Slack pour l’organisation monumentale que représentait leur collaboration :

36. Il existait plusieurs points d’entrée sur Twitter pour les rapports signalés par le gouvernement. Cette lettre de l’agent Chan à Roth fait référence à Teleporter, une plateforme par laquelle Twitter pouvait recevoir des rapports du FBI :

37. Les rapports proviennent également de différentes agences. Ici, un employé recommande de « faire rebondir » le contenu sur la base de preuves provenant de « DHS etc » :

38. Les gouvernements des États ont également signalé des contenus.

39. Twitter, par exemple, a reçu des rapports via le portail d’assistance aux partenaires, un service créé par le Center for Internet Security, une organisation partenaire du DHS.

40. « POURQUOI AUCUNE MESURE N’A ÉTÉ PRISE ? » Ci-dessous, les cadres de Twitter – qui reçoivent une alerte des autorités californiennes, par le biais de « notre portail d’assistance aux partenaires » – débattent de l’opportunité d’agir sur un tweet de Trump :

 

Traduction : "La Californie a engagé une entreprise de démocrates endormis pour compter et "récolter" les votes. Les républicains n'ont pas droit à un traitement équitable. Avocats, commencez ! !! @GOPLeader La Californie a de gros problèmes. Votez Trump et regardez le plus grand retour de tous les temps ! !! Aussi, New York et l'Illinois - allez-y !

Traduction : « La Californie a engagé une entreprise de démocrates endormis pour compter et « récolter » les votes. Les républicains n’ont pas droit à un traitement équitable. Avocats, commencez !!! @GOPLeader La Californie a de gros problèmes. Votez Trump et regardez le plus grand retour de tous les temps ! !! Aussi, New York et l’Illinois – allez-y ! »

41. Ici, une vidéo a été rapportée par l’Election Integrity Project (EIP) de Stanford, apparemment sur la base d’informations provenant du Center for Internet Security (CIS) :

42. Si cela peut prêter à confusion, c’est parce que le CIS est un contractant du DHS, qui se décrit comme un « partenaire » de l’Agence de sécurité cybernétique et Internet (CISA) du DHS :

43. L’EIP fait partie d’une série de groupes de réflexion affiliés à des gouvernements qui procèdent à une révision massive du contenu, une liste qui comprend également le Digital Forensics Research Laboratory de l’Atlantic Council et le Center for Informed Policy de l’Université de Washington.

44. Ce que la plupart des gens considèrent comme « l’État profond » est en réalité une collaboration enchevêtrée d’organismes publics, de contractants privés et d’ONG (parfois financées par l’État). Les frontières sont si floues qu’elles en deviennent insignifiantes.

45. Les chercheurs de Twitter Files se lancent maintenant dans une variété de nouveaux domaines. Surveillez @bariweiss, @ShellenbergerMD, et cet espace pour en savoir plus, bientôt.

Traduction : « Et aussi l’ironie de l’origine de la véritable interférence. »

Traduction : « Quelque chose de nouveau ? … Au lieu d’attendre que les contenus signalés fassent l’objet de mandats, l’approche d’Obama a permis au FBI/DHS/DOJ-NSD d’analyser les données brutes obtenues grâce aux nouveaux pouvoirs de surveillance auto-attribués pour surveiller les discours et les réseaux de communication nationaux. »

Traduction : « Le FBI a demandé à Twitter de suivre les emplacements physiques des utilisateurs qui ont déclaré que l’élection de 2020 avait été volée. Bon sang. Twitter a été utilisé comme un outil de surveillance par le FBI afin qu’il puisse mener des raids d’intimidation chez les gens qui ont publié des messages remettant en question l’élection de 2020. ».

Les Twitter Files ne sont pas les seuls scandales autour de l’État profond américain. Pour découvrir le sujet FTX, revoir notre entretien avec Bertrand Scholler :

Source : ZeroHedge

Facebook
Twitter
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *