fbpx

LA FRANCE NE PRODUIT QUASIMENT PLUS RIEN

Des chiffres affolants sur les importations françaises

Chaque année, la France achète en dehors de ses frontières des artefacts made in China venu d’Ali Express.

Il est dur de l’admettre, mais ce graphique ci-dessus à l’appui nous le confirme : notre beau pays ne produit quasiment plus rien et importe massivement. Même la Grèce est plus « concurrentielle » que la France…

La faute à qui ? Un bon nombre de facteurs rentrent en jeu, mais les principales causes sont celles-ci :

  • La délocalisation
  • La concurrence impitoyable de la Chine
  • Le manque de renouveau industriel (si une zone d’activités s’implante en France, elle est essentiellement composée de hangars ou de dépôts de marchandises).
  • Une absence de vision politique long terme de nos dirigeants.

Mais restons optimiste, nous sommes le 3e pays exportateur d’armes au monde et il nous reste le domaine du luxe et le tourisme… C’est flatteur, mais insuffisant pour bon nombre de gilets jaunes qui ne peuvent combler tous ces secteurs d’activités.

De plus, si la France suit le même chemin que les États-Unis actuellement, c’est-à-dire une vague de démissions sans précédent (3% du corps salarial national !) principalement dans les secteurs de l’hôtel-restauration, la France sera alors un musée à ciel ouvert où seuls quelques oligarques pourront s’offrir le luxe d’y séjourner pour y acheter de la belle maroquinerie en profitant de nos magnifiques paysages.

Le Paris du fabuleux destin d’Amélie Poulain deviendra un lointain souvenir

Enfin une bonne nouvelle ! La marque de botte Aigle relocalise sa production en France

« Profitant d’un bond des ventes lors de la pandémie et de la tendance du « made in France », la marque de botte Aigle va relocaliser une partie de sa production dans la Vienne.

Actuellement produite en Chine, une partie de la production de la gamme enfant des bottes Aigle devrait revenir en France. « D’ici à 2023, 50 % de nos modèles de bottes pour enfants y seront produits », précise la dirigeante de la marque, Sandrine Conseiller, au journal Le Monde.

Depuis le début de la crise sanitaire, les ventes de bottes en caoutchouc sont en hausse de près de 50 %, rapporte la directrice générale de la marque Aigle, dans Le Monde. Pour Sandrine Conseiller, cette évolution est une aubaine pour le made in France et la relocalisation de la production.

En janvier, la marque a opté pour un nouveau mantra : « permettre à chacun de vivre pleinement des expériences sans laisser d’autres empreintes que celles de ses pas ». Pour Sandrine Conseiller dans Le Monde, il s’agit d’un « tournant radical » qui « exige du courage ». Aigle doit embaucher 80 personnes sur ce site qui en emploie 200. En dépit de récents licenciements dans la région, « il est très difficile de trouver » des candidats, a affirmé Sandrine Conseiller au quotidien »

Aigle vend ses produits chers et peut donc se permettre une relocalisation.

La France n’est donc pas qu’un pays qui maîtrise uniquement la haute-couture, on sait aussi fabriquer des bottes ! La mondialisation n’a qu’à bien se tenir !

Placer son épargne dans les secteurs industriels et stratégiques :

Investissements alternatifs anti crise

Je partage maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *