BYZANCE : CE SECRET DÉCRYPTE NOS ACTUALITÉS GÉOPOLITIQUES | LAURENT GUYÉNOT | GÉOPOLITIQUE PROFONDE

Le 4 février à 18h30, Laurent Guyénot et Jean-Maxime Corneille seront notre invités du Rendez-vous interdit, en direct sur Géopolitique Profonde.

Laurent Guyénot est un historien et essayiste français, spécialiste de l’histoire biblique et de l’histoire des religions. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont JFK 11-Septembre – 50 ans de manipulations et Du Yahvisme au Sionisme. Il s’intéresse notamment aux rapports entre le judaïsme, le christianisme et l’islam, ainsi qu’aux enjeux géopolitiques actuels.

Pour la 1ère partie de l’émission, nous allons nous concentrer sur un sujet historique passionnant : Byzance et la falsification de son histoire.

Byzance, l’Empire romain d’Orient, a été l’une des plus grandes civilisations de l’histoire, qui a conservé et enrichi l’héritage de la Rome antique. Pourtant, elle a été méprisée et occultée par les historiens occidentaux, qui ont voulu la faire passer pour une société décadente et corrompue.

Quelle est la vérité sur Byzance ?

Quel est son rapport avec la géopolitique actuelle, notamment la stratégie russe ?

Pouvons-nous accéder à des clefs de compréhension sur notre crise civilisationnelle ?

Dans cet entretien, nous aborderons les aspects les plus méconnus et les plus fascinants de l’histoire byzantine, comme par exemple les croisades, le système politique et religieux, la diplomatie, l’art, la littérature, la science, ou encore la vie quotidienne des Byzantins.

Nous verrons comment Byzance a été victime d’une falsification et d’une occultation de son histoire par les historiens occidentaux, qui ont cherché à la discréditer et à la marginaliser.

Nous examinerons aussi les liens entre le révisionnisme byzantin et la géopolitique actuelle, notamment la stratégie russe, qui s’inspire de Byzance pour sa gestion multiculturelle et multiconfessionnelle.

Enfin, nous évoquerons la question du christianisme ainsi que les analyses de Laurent Guyénot sur les faiblesses historiques du catholicisme qui a fragilisé notre civilisation.

Et bien évidemment, pour la 2nde partie de l’émission, Jean-Maxime Corneille sera présent pour à la fois rebondir sur le sujet que nous traiterons précédemment mais aussi continuer le travail de formation qu’il produit dans notre revue mensuelle.

Ne manquez pas ce rendez-vous exceptionnel avec Laurent Guyénot et Jean-Maxime Corneille, le 4 février à 18h30, en direct sur Géopolitique Profonde.

Quittez la dictature numérique et financière, avec la revue mensuelle de Géopolitique Profonde :

Facebook
Twitter
Telegram

3 réponses

  1. Jean-Maxime Corneille est interessant, très interessant même, mais sa façon de s’exprimer abime son message. concretement il parle beaucoup trop vite, rebondit de sujet en sujet, ne marque pas de pause dans ses phrases et souhaite dire trop de choses en un temps donné. il devrait apprendre a s’exprimer calmement, respirer, a savoir cibler un sujet ou une reponse precise et savoir s’y tenir sans deborder tout le temps dans tout les sens a toute vitesse sans controle. son elocution le rend malheureusement un peu penible a ecouter.

  2. Bonjour
    Merci à Jean-Maxime Corneille d avoir voulu naître et de la magnifique personne qu il devient.
    Je suis une maman grecque et grande maman, chrétienne orthodoxe, vivant en France depuis près de 40 ans, sociologue et avec une structure de pensée très sermblable à la tienne et des références intellectuelles et culturelles multiples orientales et occidentales. J ai une proposition très intéressante à te faire Jean-Maxime de participer à la formation-élévation des enfants et jeunes, par des propositions de contenus et autres actions à coconstruire dans le cadre d une micro-ecole et/ou visio et aussi des conférences à voir. J aimerais qu on échange en privé. L idée est de construire une communauté éducative et apprenante. Merci de me contacter par mon mail. J habite Marseille qui a un rôle important à jouer dans l éducation de jeunes éveillés. Bien cordialement Evanthia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *